Communiqué de presse :

À la rentrée 2020, le Cycle Intégré Tremplin Ingénieur (CITI) opéré par l’École Nationale Supérieure de Chimie de Rennes (ENSCR), membre de la Fédération Gay-Lussac (FGL), accueillera une trentaine de bacheliers STL, spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire (SPCL). Cette classe préparatoire post-bac leur permettra de suivre un cursus adapté en deux ans, puis d’accéder, sur contrôle continu, à l’une des 20 écoles d’ingénieurs de la Fédération Gay-Lussac. Avec ce cycle tremplin sans équivalent en France, la FGL diversifie son recrutement et rend plus accessible le diplôme d’ingénieur chimiste.

 

Une formation pilote, incubée pour la première fois au sein d’une école d’ingénieurs

A son ouverture en décembre prochain, la plateforme Parcoursup proposera le nouveau Cycle Intégré Tremplin Ingénieur (CITI) à l’ENSCR. Cette formation post-bac en deux ans, réservée à 28 bacheliers STL ayant suivi la spécialité Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire (SPCL), ouvrira en septembre 2020.

C’est la première fois qu’un cursus entièrement destiné aux diplômés d’un baccalauréat technologique est créé et incubé au sein d’une école d’ingénieurs.

« Aujourd’hui, les écoles de la Fédération Gay-Lussac recrutent principalement des bacheliers de la filière S passés par une Classe Préparatoire Intégrée (CPI), une CPGE, ou des voies passerelles pour les titulaires d’un DUT, d’un parcours universitaire, voire d’un BTS Chimie. Le CITI permettra d’élargir ce vivier de recrutement, en offrant aux bacheliers issus de la filière technologique un véritable tremplin vers le diplôme d’ingénieur chimiste. » souligne Alain Roucoux, Directeur des Cycles préparatoires de l’ENSCR.

 

Un programme adapté pour faciliter l’accès aux formations d’excellence de la Fédération Gay-Lussac

Le programme du CITI a été pensé pour faciliter l’apprentissage progressif des bacheliers STL. Il mêlera à la fois des cours en TD et des travaux pratiques afin de fournir un enseignement approfondi en chimie. Les étudiants acquerront également un noyau solide de compétences en sciences et humanités.

En incubation pendant deux ans, ils ressortiront avec le bagage nécessaire pour répondre aux exigences d’un cycle ingénieur. Ils pourront accéder aux écoles de la Fédération Gay-Lussac sur la base d’une évaluation en contrôle continu, sans passer par un concours.

« Les étudiants évolueront dans un environnement propice à la réussite et bénéficieront de toutes les ressources de l’ENSCR. Les cours en effectif réduit permettront un apprentissage adapté et individualisé avec la même équipe pédagogique que nos étudiants en CPI ou en cycle ingénieur. » précise Alain Roucoux.

L’ENSCR a été la première des écoles d’ingénieurs chimistes a ouvrir un cycle préparatoire intégré et un cycle international permettant d’accéder sur contrôle continu aux 20 écoles de la Fédération GayLussac. Quatre autres CPI existent désormais à Lille (ENSCL), Clermont-Ferrand (SIGMA Clermont),  Strasbourg (ECPM) et Pau (ENSGTI). A noter également que l’ESCOM Chimie (Compiègne) intègre aussi quelques bacheliers STL SPCL dans sa propre classe préparatoire intégrée. Ces élèves bénéficient d’un soutien en début de cursus.

 

Le CITI en 5 points clés

  • Une formation post-bac en 2 ans, exclusivement réservée aux bacheliers STL, spécialité SPCL
  • 28 élèves sélectionnés pour intégrer la formation à la rentrée 2020
  • Un enseignement approfondi en chimie, assuré par les équipes pédagogiques de l’ENSCR
  • Un contrôle continu qui conditionne le passage en 2e année et l’accès sans concours à une école d’ingénieurs de la Fédération Gay-Lussac
  • Une formation proposée sur la plateforme Parcoursup dès le mois décembre 2019