Nouveau campus parisien et nouvelle Baseline : KEDGE Business School se réinvente pour développer l’open minded leadership chez ses étudiants. Le point sur les nouveautés qui attendent les élèves à la rentrée 2019.

 

Le campus parisien KEDGE Business School déménage ! Situés à deux pas de Bercy et de la Gare de Lyon, ces nouveaux locaux de 3 200m² accueilleront les étudiants de l’Executive Education et des MSc dès la rentrée 2019. La business school occupera une partie de l’Immeuble Lumière, un bâtiment de 160 000 m² qui offre aux élèves de nombreux services : salle de sport, restauration…

Pour une pédagogie plus connectée

L’objectif de ces locaux ? Connecter les étudiants entre eux, avec la mise en place de pièces immersives dans lesquelles ils travailleront sur des cas pratiques. Mais aussi des salles de classe entièrement modulaires, pouvant accueillir entre 40 et 200 personnes. Le campus abritera également un espace de coworking pour rapprocher professeurs et élèves. KEDGE Business School souhaite également se connecter avec le monde extérieur. Dès l’entrée, un écran géant permettra aux élèves de suivre des cours à distance ou des conférences dispensés au sein des autres campus de l’école.

KEDGE Business School : à la conquête du 21ème siècle !

Un nouveau mantra

José Milano, DG de KEDGE Business School

José Milano, DG de KEDGE Business School

La business school profite par ailleurs de sa rentrée 2019 pour construire une nouvelle identité pédagogique. Son mantra traduit l’ambition de l’école en matière d’apprentissage. « Nous voulons développer l’ouverture d’esprit et le sens des responsabilités de nos étudiants. Cette pédagogie se traduit en 3 mots :
Discover, car nous aiderons nos étudiants à comprendre la complexité du monde
Decode, car nous doterons nos élèves de la capacité à interagir avec les technologies
Do, pour le faire. Car nous apprenons mieux en faisant », explique José Milano, DG de KEDGE Business School.

 

Discover, Decode, Do, nouvelle baseline de KEDGE Business School

Discover, Decode, Do, nouvelle baseline de KEDGE Business School

Discover

Ce point renforce l’engagement de l’école pour la formation de managers agissant pour le bien commun. Ainsi, le Sulitest, dispositif visant à identifier les connaissances en RSE des élèves, devient un critère diplômant pour les étudiants. Autre nouveauté : une chaire en finance responsable créée en partenariat avec CANDRIAM. Un projet qui s’inscrit dans la continuité de son engagement pour le leadership responsable. Depuis 2015 en effet, l’école valorise les projets internationaux en matière de développement durable mené par ses étudiants avec Pro-Act Nomad.

Decode

Big data, IA… Si la technologie imprègne la vie de tous les managers, elle soulève malgré tout de grandes questions éthiques. C’est pourquoi KEDGE Business School entend former « l’honnête Homme du 21esiècle, responsable et qui maîtrise les outils technologiques », indique Vincent Mangematin, Dean du corps professoral de la business school.

Cette ambition se traduit par quatre actions phares :

• Un partenariat avec Le Wagon pour sensibiliser les étudiants au code et à la culture Tech
• Un double diplôme manager-ingénieur avec YNCRÉA
• Un laboratoire sur le vin pour que les élèves du MSc puissent s’emparer des meilleures technologies pour contrôler le processus de création du vin
• Un service dédié aux étudiants de KEDGE Business School, ouvert 7j/7, 24h/24 pour répondre aux questions de ceux qui se trouvent aux quatre coins du monde

Do

Depuis plusieurs années, KEDGE Business School valorise l’action étudiante. Aujourd’hui, l’école va plus loin en misant sur les soft-skills de ses élèves. A travers la plateforme Be-U, ils pourront évaluer leur niveau en début d’année, les points à améliorer et les actions menant à l’acquisition de ces soft-skills.

Les 8 groupes de compétences identifiées par l’école :
• L’engagement et l’implication
• L’autonomie et la maîtrise de soi
• La collaboration et la coopération
• Les aspects de leadership
• L’agilité et la créativité
• La force de conviction et l’impact des décisions managériales sur les collaborateurs
• La vision stratégique
• La gestion opérationnelle

La plateforme permettra en outre aux étudiants d’être évalués par les entreprises et les professeurs qui valideront les compétences acquises. Les sociétés auront ensuite accès à un profil public pour voir les projets en cours et les soft-skills des diplômés qu’ils veulent recruter.

Sur le plan entrepreneurial, l’établissement lance également une plateforme d’accompagnement en ligne pour tous les startupers. Au programme : coaching, ressources et aide personnalisée. Et pour stimuler la créativité des élèves, KEDGE Business School rapproche son école de design sur le campus de Marseille, pour faire travailler designer et managers ensemble.

Former les acteurs d’un monde complexe

Agnès Grangé, Présidente du CA de KEDGE Business School

Agnès Grangé, Présidente du CA de KEDGE Business School

L’ambition de ces transformations, c’est Agnès Grangé, présidente du CA de l’école qui en parle le mieux. « Aujourd’hui le monde peut être anxiogène, occulte et complexe. Nous voulons former des étudiants suffisamment ouverts sur les monde pour se transformer en dirigeants éclairés, agissant avec discernement et éthique. »

Ce monde plus complexe est également un monde plus tourné vers la technologie. KEDGE Business School va donc plus loin en créant un campus dédié aux formations hybrides de management en technologies à Toulon. Agilité et éthique seront donc les deux qualités des Kedgeuses et Kedgeurs de demain !