Les compétences dures bien sûr, mais nous on cherche avant tout des soft skills ! Qu’on les appelle compétences douces ou Humanités, elles semblent en tout cas être devenues la nouvelle obsession des recruteurs.  Mais comment devenir un pro du savoir-être quand on est DG ?

 

En 2016, le rapport « Futur des Emplois » du Forum Economique Mondial a identifié les 10 soft skills déterminantes du management de demain : résolution de problèmes complexes, pensée critique, créativité, gestion des personnes, coordination avec les autres, intelligence émotionnelle, jugement et prise de décision, souci du service client, négociation et flexibilité cognitive. Mais est-ce vraiment ce que recherchent les jeunes diplômés chez leur top managers ?

Jeune dip’ recherche humain désespérément

Laure Bertrand, enseignant-chercheur et directrice Soft skills et Services pédagogiques transversaux du Pôle Léonard de Vinci partage les résultats d’un travail d’étude récemment mené auprès des 1 000 étudiants de 2A des écoles du Pôle (EMLV, ESILV, IIM). « Dans le cadre de notre dernière Semaine transversale, nous avons fait plancher nos élèves sur le thème de la marque employeur idéale. » L’occasion de les interroger sur leurs attentes vis-à-vis de leurs supérieurs hiérarchiques. Parmi les termes récurrents : « Compréhensif, bienveillant, à l’écoute, respectueux, empathique, généreux, doté d’intelligence sociale, juste envers ses salariés, s’intéresse au bien être , cherche à créer un climat serein, amical, sympathique, ouvert d’esprit, s’adapte aux différentes personnalités de ses collaborateurs, fait émerger ce que chacun a de meilleur en lui, donne envie d’aller travailler, sait se remettre en cause, un mentor… ».

Guide-moi vers le succès

Plus qu’un supérieur, les Millennials voient donc dans la figure du DG un accompagnateur, un guide, un tuteur, un coach qui les encourage vers la réussite. « Nous ne sommes plus dans une logique top down avec une hiérarchie qui s’impose, un cadre, des objectifs, des méthodes et un plan d’action mais dans une logique humaine. Ils attendent une relation personnalisée avec un humain qui, par son âge et sa maturité, est dans la bienveillance et l’encouragement », précise Laure Bertrand.

J’ai besoin d’un coach !

Faire face à cette responsabilité qui pèse sur les épaules de ces nouveaux managers s’avère alors être le « chemin d’une vie ! Il faut réfléchir, se faire aider par des coachs, suivre des formations continues pour comprendre son propre fonctionnement, travailler la connaissance de soi, voir son style d’écoute, travailler à une meilleure compréhension des fonctionnements humain et ainsi être en cohérence avec soi-même pour pouvoir transmettre aux jeunes. » Un travail intérieur qui est loin de la perte de temps. « S’octroyer des moments en dehors de la pression et du stress des responsabilités quotidiennes pour travailler sur ses valeurs et son intelligence émotionnelle n’est pas une mode mais un besoin » insiste l’enseignante.

L’IA révélatrice du leadership Quand le virtuel vient à la rescousse de l’humain ! Dans une enquête menée en mars 2019, Microsoft  et KSR Research se sont interrogés sur la façon dont l’IA transforme le leadership dans les entreprises françaises. Avis aux détracteurs, non seulement l’IA ne déshumaniserait pas les relations dans l’entreprise, mais elle encouragerait les décideurs à devenir des leaders empathiques, des coachs participant pleinement au succès de leur équipes. Selon l’enquête, 43 % des leaders pensent d’ailleurs que l’IA fera émerger une nouvelle culture du travail et les entreprises françaises souhaitent s’appuyer sur l’IA pour développer un leadership empathique. Promesse d’une nouvelle place au relationnel : 29% des entreprises comptent utiliser l’IA pour motiver et inspirer leurs équipes, 25% pour les aider à mieux échanger et collaborer. 100 % des entreprises à forte croissance (2 chiffres) comptent même utiliser l’IA d’ici 3 ans pour améliorer la prise de décision ou développer de nouveaux services.

 

Chez Crédit Agricole Brie Picardie, le management de proximité paye !

DRH de la Caisse régionale Crédit Agricole Brie Picardie, Nathalie Sirvent a été récompensée par le prix DRH Entrepreneur 2019.

« Travailler chez Soletanche Bachy est une occasion unique de construire le monde »

Stéphane Abry, Directeur général délégué, présente Soletanche Bachy. Le leader mondial des fondations et des technologies du sol.

Cham : l’efficacité n’est pas qu’énergétique

Générer efficacité et motivation au service de la transition énergétique est l’objectif de Jean-Bernard Terrier (IAE France 93, Université de Chicago 11), directeur général de Cham.

Faites une cure d’innovation avec Allergan

À l’origine du développement de la toxine botulinique de type A, l’entreprise biopharmaceutique Allergan s’est imposée comme le leader mondial de l’esthétique médicale. Pascal Brice DG, dévoile ses tips de manager.

Guerlain s’adresse sans fard aux jeunes talents

Si vous avez envie de rejoindre une entreprise engagée et de bâtir une carrière pérenne, Nathalie Elbaz, directrice générale de Guerlain France, a un message pour vous.

CMN : ce capitaine de navire est un boss en or

Pierre Balmer, PDG des CMN, défend un management bienveillant qui tire vers le haut chaque collaborateur.

L’innovation : le facteur gagnant de GeoPost

Innovant le monde de la livraison ? Pour Olivier Storch, cela ne fait aucun doute ! Livraison verte ou le week-end, installation de relais colis en Amérique latine. Découvrez tous les projets du groupe !

Faites bonne impression chez Brother France !

Depuis plus de 100 ans, Brother a su rester une entreprise jeune. Le secret de cette jeunesse éternelle ? Un investissement permanent dans une innovation à tous les étages.

« Etre DG chez B. Braun Avitum, c’est comme être sélectionneur sportif »

De petite pharmacie allemande à géant international de la santé, B. Braun Avitum améliore le quotidien des patients. Christelle Garier-Reboul, DG, fait les présentations.

L’EPAURIF vous donne les clés pour construire une carrière en béton

Thierry Duclaux, directeur général, nous ouvre les portes de l’Etablissement Public d’Aménagement Universitaire de la Région Île-de-France (EPAURIF).