Il y a 3 ans, Ludovic est admis à l’ESSEC. Très vite, il est repéré par les membres de la Rugby Team (ERT) pour faire partie de l’équipe. Cette rencontre conditionnera son parcours associatif puisqu’il deviendra président de l’ERT au cours de sa 2e année. Très investi dans le sport, il se destine à une carrière sociale de réinsertion par le sport.

 

Fiche d’identité :
Ludovic Fournage
23 ans
originaire de grenobLe
3e année à L’essec

En 1ère année, il est parti à New York avec son association UN'ESSEC

En 1ère année, il est parti à New York avec son association UN'ESSEC

Un étudiant sur tous les fronts !
A son arrivée à l’ESSEC, Ludovic découvre la vie associative et rencont re les membres de l’équipe de Rugby. Il n’a plus de doute, c’est dans cette association qu’il veut s’investir.  » Quand je suis arrivé à l’ESSEC, les rugbyman de l’ERT m’ont directement remarqué avec ma carrure. J’ai beaucoup aimé l’ambiance, l’esprit d’équipe et surtout le double format de l’association où sport et évènementiel s’entretiennent. « En effet, à l’ERT, il y en a pour tous les goûts : calendrier des Dieux du Stade, Nuit du Rugby, Journées à thème, voyage inter-associatif, organisation de 2 grands tournois : année, l’organisation d’un voyage humanitaire à Madagascar. Chacun y trouve son compte, à condition de faire du rugby !  » Au sein de l’ERT, tous les pôles de compétences sont requis : organisation de soirée, humanitaire, sport… Plus besoin de faire partie du BDE, tout le monde peut s’épanouir à l’ERT.  » En 2014, l’association a pris un réel tournant : Jeff Tordo, ancien joueur de l’équipe de France de rugby a contacté les membres de l’ERT pour l’aider à concrétiser son projet humanitaire à Madagascar qu’il porte depuis 10 ans.  » Il avait besoin de jeunes d’écoles de commerce qui savent démarcher pour monter le projet. Nous sommes vraiment flattés qu’il ait pensé à nous !  » Ludovic étant lui-même sensible aux causes solidaires, ce projet lui tient à coeur. Cette année, il a intégré la Chaire Entrepreneuriat Social qui lui permet de rencontrer des personnalités de ce milieu.  » C’est le fleuron de l’éducation à l’ESSEC. Avec l’ERT, j’ai appris que pour prendre une initiative, il est essentiel qu’elle soit “saine”. » Sans l’impact social, il manquerait quelque chose à mon action.  » Ludovic a d’ailleurs choisi d’allier sa passion à l’action sociale au cours de son stage opérationnel. Cet été il donnera des cours de sport à des enfants issus de milieux défavorisés avec l’association  » Sport dans la ville. « 

 

Portrait chinois :
Rituel d’avant match : Je monte mes chaussettes au dernier moment : c’est le signe qu’il est temps d’aller sur le terrain !
Ton pêché mignon ? Le kebab ! J’ai habité un an en Allemagne où j’en mangeais régulièrement.
Tes valeurs ? Responsabilité : au rugby, tu viens pour faire avancer l’équipe. Donner du sens : on ne fait pas du rugby pour l’image mais pour le collectif, souffrir ensemble aux entrainements et pendant les matchs.
Une anecdote ? Lors d’un quart de finale contre Rouen, les conditions étaient très mauvaises : plus de 200 supporters rouannais et pourtant, nous avons puisé dans nos ressources et marqué un essai à la dernière seconde. Je suis fière de notre solidarité et combattivité.
Ta fierté ? Etre revenu de mon opération du genou après un an de repos : les ligaments intérieurs, c’est la hantise des rugbymen !
Ta bêtise d’enfant ? Ma mère faisait souvent de la soupe et dès qu’elle avait le dos tourné, je trouvais tous les moyens pour ne pas la boire !
Ton modèle ? Churchill ! Il a su fédérer ses troupes dans la souffrance. Il est inspirant.

 

Olympe Muller