Communiqué de presse :

Organisée du 23 au 25 novembre 2018, la 3ème édition d’Hibster, le bootcamp de l’innovation santé et nutrition des Hauts-de-France, a réuni 120 étudiants pluridisciplinaires, issus d’une vingtaine de grandes écoles et universités régionales, à l’ILIS, la Faculté d’Ingénierie et Management de la Santé. Pendant 48h, ils ont travaillé et apporté leurs compétences à 12 entreprises régionales spécialisées en santé et nutrition. Le défi pour ces étudiants répartis en 24 équipes : Accélérer 12 projets d’innovation en faisant preuve de créativité.

 

Le prix de la fondation Norbert Segard pour un étudiant de l’ISEN Lille !

À l’initiative de Annemarie KOKOSY, responsable du service robotique au sein de l’ISEN Lille, les étudiants de Master 2 spécialisés dans ce domaine ont participé à la 3ème édition du Bootcamp Hibster 2018. Au total, 120 étudiants pluridisciplinaires, issus d’une vingtaine de grandes écoles et universités régionales, se sont réunis pendant 48 heures afin de travailler sur des problématiques d’entreprises réelles. Les 12 entreprises, présentes ont pu collaborer avec les étudiants sur les cas concrets et répondre à d’éventuels problèmes rencontrées par les entreprises.

Thomas DEGALLAIX, étudiant en Master 2 robotique à l’ISEN Lille, a lui travaillé avec l’entreprise E-ZYVEC, spécialisée en génie biologie, dont l’activité est de développer des biotechnologies à fournir aux professionnels. Accompagné de 3 autres étudiants : Lou-Salomé ANASTHASE de Science Po Lille, Yamina BENCHEIKH de l’I.A.E. de Lille, et Betty DUBOIS de l’Université Lille 1… ce groupe très hétérogène a relevé le challenge proposé qui était d’assurer le développement de E-ZYVEC sur de nouveaux marchés.

Face cette problématique, le groupe d’étudiants a exploré plusieurs pistes, dont celle du développement des batteries écologiques. D’ici à 2025, L’Europe souhaite investir 250 milliards d’euros pour se positionner sur le marché des batteries et concurrencer l’Asie. Si les batteries lithium-ions détiennent aujourd’hui le monopole du marché, ils ont imaginé pouvoir développer une batterie plus écologique et tout aussi efficace.

Ils ont donc découvert les travaux de recherche d’une équipe de chercheurs suédois de l’Université d’Uppsala au sujet d’une algue capable de produire des fibres permettant de stocker l’électricité et pouvant répondre à cette idée de batteries vertes. Toutefois, son utilisation nécessite une grande quantité d’algues (80 m2 d’algues pour produire un gramme de cette fibre). Face à cette problématique, les étudiants se sont intéressés aux algues bretonnes ayant la particularité de se proliférer très rapidement. Ils envisagent d’implanter le gène de prolifération de cette algue bretonne dans les algues utilisées pour produire la fibre électrique.

Ce projet mené par les étudiants propose d’utiliser le savoir-faire d’E-ZYVEC en génie génétique pour améliorer leur production et ainsi rendre viable le développement de batteries utilisant ces fibres. Les marchés ciblés sont porteurs, avec le développement des véhicules électriques, des téléphones portables et des objets connectés. Les étudiants sont allés jusqu’à identifier des partenaires pour développer la solution et pour la financer.

Un projet réussi étant donné que l’étudiant de l’ISEN Lille et son groupe ont remporté le Grand Prix de la Fondation Norbert Segard grâce à cette solution innovante et écologique. Le fait que l’Europe veut investir sur ce marché rend le projet mature et très intéressant à exploiter pour la société E-ZYVEC.

HIBSTER 2018 : premier Bootcamp de l’innovation des Hauts-de-France

Lancé par Eurasanté, Clubster Santé et le Pôle Nutrition Santé Longévité pour la première fois en 2016, Hibster est un évènement unique en région Hauts-de-France qui rassemble 120 étudiants pluridisciplinaires, issus d’une vingtaine de grandes écoles et universités régionales, spécialisées en management, ingénierie, communication, commerce, agroalimentaire, santé et management de l’innovation.

Le défi pour ces étudiants : apporter une bonne dose de réflexion et un soupçon de folie aux idées de projets innovants confiées par 12 créateurs et chefs d’entreprises. Leur intérêt : travailler en mode collaboratif et ainsi s’enrichir grâce à leurs complémentarités.

Cette année, un appel à projets a permis de sélectionner les entreprises suivantes : AXOMOVE | BAYER HEALTHCARE | CONNECT’AGE | COUSIN BIOTECH | ENDOTACT | E-ZYVEC | GENIAXES | NOOLITIC | SANTEXENS | SMENO | SYMBIOFI | UNAIDE.

 

E-ZYVEC : jeune start-up de biotechnologie

Co-fondée et dirigée par Sylvain JULIEN et Carine MOREL, et incubée à Eurasanté, E-ZYVEC est une jeune start-up de biotechnologie, spécialisée en génie biologique et plus particulièrement en génie génétique. Ses clients actuels sont majoritairement dans la recherche en Santé et l’industrie pharmaceutique, dans le but de développer de nouveaux médicaments, ainsi que dans l’industrie agroalimentaire.

Afin, d’accélérer son développement, E-ZYVEC souhaite s’étendre sur des secteurs dans lesquels le génie génétique permet de développer une alternative à des procédés pétrochimiques polluants ou peu efficients : la biotech blanche ou la bioraffinerie.