Fier de son identité de « Gadz’arts », Jacky Terreau (Arts et Métiers ParisTech 70) continue à porter haut les couleurs de son école au travers de son engagement associatif. Elu à la présidence de la Ligue de Bourgogne de Tennis, et investi à la FFT aux côtés de son président, Jean Gachassin, ce passionné ne cherche pas les temps morts, bien au contraire.

 

Remise des prix du tournoi des Petits Ducs à Dijon (mars 2013)

Remise des prix du tournoi des Petits Ducs à Dijon (mars 2013)

Un tempérament
Avec 80 % des voix, Jacky Terreau est élu président de la Ligue de Bourgogne en décembre dernier pour un mandat de quatre ans. Après trois défaites, il n’a eu de cesse de revenir au combat. « Les défaites forgent le caractère », explique t’il. « Il ne faut pas se soumettre dans la difficulté et continuer à se battre. » Son expérience lui donne raison puisqu’aujourd’hui il suscite l’adhésion de toute son équipe. « Mon plus grand défi est de ne pas décevoir. » Observation, orientation et action : trois étapes indispensables au cours de cette année 2013 ! « Après l’élection, j’avais beaucoup à découvrir sur le fonctionnement de la Ligue. » Il commence par un ‘‘gros effort de communication’’ vers les clubs et les comités départementaux. « Avec différents niveaux de hiérarchie, la Ligue est souvent jugée trop éloignée du terrain. J’ai à coeur de mener régulièrement des actions de proximité, le contact avec les gens est important. »

 

Dans l’action
D’un point de vue sportif, son principal objectif – en accord avec la politique de la Fédération – est de valoriser les infrastructures de Dijon (siège de la Ligue) afin d’attirer toujours plus de jeunes sportifs de haut niveau. « Les installations d’entraînement sont aujourd’hui sous-utilisées et certaines sont précaires. Dès début 2014, nous mènerons des travaux d’éclairage et de contrôle d’accès aux courts. Une belle satisfaction après un an d’efforts. » Mais son rêve reste d’organiser une ‘‘Coupe Davis ou une Fed Cup’’ made in Bourgogne ! « Cela exige beaucoup de travail de relations publiques, de recherche d’équipements… mais je n’abandonnerai pas. C’est un objectif de notre mandat ! Malgré la situation économique difficile, je veux rester dans l’action et ne pas sombrer dans la morosité. »

 

Une retraite très active
Elu à la FFT, Jacky Terreau est également président de la Commission des choix des prestataires et fournisseurs de Roland Garros. Un poste qu’il occupe depuis juin, et ce aussi pour quatre ans. « C’est un poste très stimulant avec des responsabilités importantes. » Constamment sollicité, ses maîtres mots sont réactivité et efficacité ! « J’aime faire avancer les choses, être dans l’action. Je suis stimulé par le rythme de la vie associative, j’aime échanger, être au contact des autres… je crois que je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit ! » s’amuse t’il à raconter. « Mon expérience de vie lorsque j’étais étudiant à l’Ecole des Arts et Métiers a également beaucoup contribué à ce que je suis devenu aujourd’hui. » Tenace et porté par des valeurs de justice, jurons que l’année 2014 sera pour Jacky Terreau riche en projets et en rencontres !

 

Et si vous étiez…
Un animal : Un bélier ou un taureau, j’ai les pieds bien sur terre et j’aime aller de l’avant !
Une citation : « Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose même celles que nous perdons » (Paulo Coelho)
Un objet : Mon téléphone, il ne me quitte pas souvent car il a toute ma mémoire

 

Audrey Froitier