Copyright : Au premier concours

Ayant moi-même eu la chance de faire ce que nous appelons tous aujourd’hui, non sans un brin de fierté une Grande Ecole et dirigeant une école d’enseignement supérieur préparant aux concours des grandes écoles, je n’ai pu que me poser une question évidente :

Aujourd’hui, après une grande école, qu’est-ce qu’on fait ?

Non pas que « c’était mieux avant » comme dirait ma grand-mère, mais disons que c’était plus simple ; une grande école, et hop, on était intégré, voire recherché au sortir de ces glorieuses institutions par le milieu du travail ; l’intégration et/ou le rite de passage entre l’étudiant et « l’adulte responsable » se faisait aussi simplement qu’envoyer un tweet.

Quelles sont les grandes écoles aujourd’hui en France ?

Pour info, les classements sont toujours plus ou moins variables d’une année à l’autre, mais considérons que ces écoles sont les meilleures dans leur domaine : ESSEC, HEC, EDHEC, ESCP Europe, EMLYON BS, ESC, Ecole polytechnique, ESPCI, Ecole Centrale, Sciences-Po. Dans leur cursus elles incluent un stage à l’étranger.

Et donc, après cette merveilleuse expérience estudiantine ? Qu’est-ce qu’on fait ?

Pour les étudiants le vrai problème commence à se poser.
Car il est bien plus que rare qu’au sortir d’une grande école les entreprises viennent chercher les étudiants et leur propose un poste; les trente glorieuses, c’est fini, mais la mondialisation est là et c’est une chance:

Différentes options apparaissent donc à nos jeunes diplômés:
1/ Faire un stage à l’étranger (profiter des stages déjà faits à l’étranger pour prendre des contacts et faire un stage professionnalisant dans ce sens); ce sera un vrai plus et une vraie expérience pour un futur employeur.
2/ Faire un cursus supplémentaire en France ou à l’étranger peut aussi ajouter une valeur non négligeable pour un futur employeur.
3/ La dernière option, malheureusement, celle à laquelle est confrontée la plupart des diplômés de grandes écoles:  faire un stage en espérant le valider par un CDD voire un CDI.

Aujourd’hui, les temps ont changé… ma grand-mère aussi ; elle ne sait toujours pas envoyer un tweet.

Contact :