Jesus E Contreras Ocaña est post-doctorant à l’Université Grenoble-Alpes au sein du laboratoire de génie électrique de Grenoble (G2Elab – CNRS/Grenoble INP/UGA). Le jeune chercheur mexicain est l’un des 15 lauréats du programme « Make our planet great again ». Une étape clé pour sa carrière et une opportunité de contribuer à sauver la planète.

 

Comment avez-vous connu ce programme français ?

Je terminais mon PhD à l’université Washington de Seattle lorsque j’ai vu la vidéo du président Macron invitant les scientifiques de tous les pays à « Make our planet great again ». Je me suis renseigné, j’ai rédigé un projet de recherche, et cherché un laboratoire pour l’accueillir, condition pour intégrer le programme. Un de mes professeurs connaissait quelqu’un au G2Elab, qui a accepté mon projet.

Sur quoi travaillez-vous à Grenoble ?

Mon domaine ce sont les smart grids. A Grenoble, je travaille sur la simulation temps réel hybride. Cette approche mêle modélisation numérique en interaction avec des composants réels de production et de stockage des énergies renouvelables. Elle inclut aussi les enjeux socio-économiques dans l’élaboration d’outils d’aide à la décision de la transition énergétique. Le grand plus de ces travaux, c’est qu’ils prennent corps dans le programme transdisciplinaire de l’éco-district ECO-SESA d’Univ. Grenoble Alpes. C’est un terrain d’expérimentations, un living-lab, auquel contribuent 16 laboratoires du site grenoblois.

Ce programme, un atout pour votre carrière de chercheur ?

Il m’ouvre la perspective de travailler en Europe, une région avancée sur les questions énergétiques et environnementales. Ce n’est pas un hasard si ce programme est né en France, car les gens sont conscients du problème climatique. Je développe mes compétences techniques et scientifiques au sein d’un laboratoire réputé et de référence. C’est une expérience inédite d’œuvrer au sein d’un living lab. C’est aussi évidemment une ouverture culturelle et linguistique. Avec mon épouse, nous nous plaisons beaucoup en France !

Votre rêve de chercheur ?

Apporter sa contribution, faire avancer les choses, résoudre des problèmes c’est le plus grand rêve d’un chercheur. Et lorsque cela concerne le défi le plus difficile auquel l’humanité va devoir faire face ces prochaines décennies, c’est évidemment extrêmement motivant. Mon rêve ultime ce serait que mes travaux influencent les politiques publiques pour faire plus en matière environnementale. Car il est évident que cela relève d’une prise de conscience et d’une action internationales.

« Mon rêve ultime ce serait que mes travaux influencent les politiques publiques pour faire plus en matière environnementale »

Handicap sans frontières

La CGE et MHA ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses en présence de Richard Ferrand et Sophie Cluzel à l’Assemblée nationale.

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.

Jeumont Electric : rejoindre une startup de 120 ans, ça vous branche ?

Alain Berrada, CFO, vous présente la finance au cœur d’une entreprise spécialiste de la conversion énergétique. Rencontre avec une centenaire en prise avec l’innovation.

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

Le Directeur juridique, ce legal geek qui s’ignore

La digitalisation des professions juridiques : une menace sur l’intégrité des professionnels du droit ? Analyse d’Olivier Chaduteau du cabinet Day One