Jesus E Contreras Ocaña est post-doctorant à l’Université Grenoble-Alpes au sein du laboratoire de génie électrique de Grenoble (G2Elab – CNRS/Grenoble INP/UGA). Le jeune chercheur mexicain est l’un des 15 lauréats du programme « Make our planet great again ». Une étape clé pour sa carrière et une opportunité de contribuer à sauver la planète.

 

Comment avez-vous connu ce programme français ?

Je terminais mon PhD à l’université Washington de Seattle lorsque j’ai vu la vidéo du président Macron invitant les scientifiques de tous les pays à « Make our planet great again ». Je me suis renseigné, j’ai rédigé un projet de recherche, et cherché un laboratoire pour l’accueillir, condition pour intégrer le programme. Un de mes professeurs connaissait quelqu’un au G2Elab, qui a accepté mon projet.

Sur quoi travaillez-vous à Grenoble ?

Mon domaine ce sont les smart grids. A Grenoble, je travaille sur la simulation temps réel hybride. Cette approche mêle modélisation numérique en interaction avec des composants réels de production et de stockage des énergies renouvelables. Elle inclut aussi les enjeux socio-économiques dans l’élaboration d’outils d’aide à la décision de la transition énergétique. Le grand plus de ces travaux, c’est qu’ils prennent corps dans le programme transdisciplinaire de l’éco-district ECO-SESA d’Univ. Grenoble Alpes. C’est un terrain d’expérimentations, un living-lab, auquel contribuent 16 laboratoires du site grenoblois.

Ce programme, un atout pour votre carrière de chercheur ?

Il m’ouvre la perspective de travailler en Europe, une région avancée sur les questions énergétiques et environnementales. Ce n’est pas un hasard si ce programme est né en France, car les gens sont conscients du problème climatique. Je développe mes compétences techniques et scientifiques au sein d’un laboratoire réputé et de référence. C’est une expérience inédite d’œuvrer au sein d’un living lab. C’est aussi évidemment une ouverture culturelle et linguistique. Avec mon épouse, nous nous plaisons beaucoup en France !

Votre rêve de chercheur ?

Apporter sa contribution, faire avancer les choses, résoudre des problèmes c’est le plus grand rêve d’un chercheur. Et lorsque cela concerne le défi le plus difficile auquel l’humanité va devoir faire face ces prochaines décennies, c’est évidemment extrêmement motivant. Mon rêve ultime ce serait que mes travaux influencent les politiques publiques pour faire plus en matière environnementale. Car il est évident que cela relève d’une prise de conscience et d’une action internationales.

« Mon rêve ultime ce serait que mes travaux influencent les politiques publiques pour faire plus en matière environnementale »

DSI : c’est qui le patron de la donnée ?

Qui est vraiment le Directeur des Systèmes d’Information ? Pièce maîtresse de la performance de l’entreprise, quelles sont ses compétences clé ? Portrait-robot

Le secret marketing de BDR Thermea ? La chaleur humaine !

Yves Lichtenberger, Directeur Marketing du groupe, vous prouve que le fabricant de chauffage a tous les atouts pour vous séduire.

Vivez une aventure agro-industrielle chez Axéréal

Pierre Toussaint, directeur Commercial, Marketing et Qualité d’Axéréal, partage la recette du succès de la collectivité agricole.

BNP Paribas Asset Management : digitalement vôtre

Vous êtes passionné d’IT ou data addict ? Alors BNP Paribas Asset Management est The Place To Be. QVT, challenges, ambiance de travail… Christophe Lepage nous dit tout !

Naviguez au cœur de la collaboration du futur avec Airbus

Connectez-vous au futur avec Philippe Devos, Senior Director, Strategic Campaigns & Government Affairs de Secure Land Communications chez Airbus.

Hackez le futur avec la prospective

Technologies, économie, conflits… Pour contrer les incertitudes, dans un monde en constant mouvement, une seule solution : la prospective

Natixis : la transformation commence par celle de ses équipes

Au cœur de la transformation digitale de Natixis avec Luc Barnaud, directeur Digital & Technologie, et Pierre Leger, Expert Leader 89C3R Innovation LAB.

La Poste en mode collaboratif

Passer d’une structure hiérarchique à un mode collaboratif est le défi relevé par Marc BONNIN, Directeur des services collaboratifs du groupe La Poste.

IMT Atlantique fait une belle percée dans les classements

Nouvelle née parmi les écoles d’ingénieurs, IMT Atlantique est très engagée dans la promotion de son nouveau positionnement et de sa marque. Les classements sont un outil parfait pour cela comme en témoigne Anne Beauval, sa directrice déléguée....

Métropolisation de l’emploi : les métropoles concentrent près de la moitié des offres d’emploi

Alors que la question de l’égalité des territoires est au centre de tous les débats, la société HelloWork (ex-groupe RegionsJob), l’acteur de référence sur le marché de l’emploi, du recrutement et de la formation sur Internet en France publie une étude sur le phénomène de métropolisation de l’emploi dans l’hexagone.