En 2012, Daniel Rigny (X 89), créait TwentyTwo Real Estate, groupe d’investissement européen basé à Londres et avec une forte présence en France. Depuis, l’activité n’a cessé de se développer au sein d’un secteur lui-même en pleine transformation.

 

Pourquoi avoir créé votre propre structure ?

Pour bénéficier d’une forte indépendance et mettre en œuvre mes propres convictions d’investissement. Nos métiers couvrent toute la chaîne de valeurs de l’immobilier, depuis la détection des opportunités, leur gestion sur le terrain, jusqu’à la cession. Ce modèle intégré nous donne un meilleur contrôle sur nos opérations et nous permet de générer des performances supérieures à la moyenne du marché.

D’où vient votre intérêt pour l’immobilier ?

C’est un secteur au confluent de nombreuses expertises, à la fois économiques, financières, immobilières, mais aussi sociologiques, démographiques et technologiques. En conséquence, la valeur de l’immobilier dépend de paramètres multiples liés à l’offre et la demande, aux marchés des capitaux, aux mutations de nos sociétés… Cette complexité fait tout l’intérêt de l’immobilier.

Quelle est votre vision du secteur dans les années à venir ?

Je construis ma vision sur ce que je souhaite apporter à mes clients. Je me concentre donc essentiellement sur nos objectifs immuables, à savoir : apporter un service de qualité exemplaire et générer des performances. Notre culture repose sur l’excellence, la rigueur, l’esprit entrepreneurial, la responsabilité et la vision long terme. Des valeurs qui impliquent une certaine patience. Dans ce cadre, notre indépendance est cruciale car nous ne sommes pas contraints par des objectifs de rentabilité à court terme. Et notre modèle intégré est clé pour délivrer un haut niveau de qualité.

Pourtant le secteur semble en pleine transformation ?

C’est juste et nous nous intéressons fortement à l’impact de la technologie sur trois aspects cruciaux de nos métiers : favoriser un accès transparent à une information fiable, baisser les coûts de l’intermédiation et améliorer la qualité de service. Notre objectif dans le secteur résidentiel : digitaliser le parcours client et optimiser l’expérience utilisateur. A ce titre, l’immobilier est un secteur propice aux technologies de rupture.

Comment intégrez-vous ces technologies à vos métiers ?

Nous avons créé une équipe dédiée aux innovations technologiques au sein de notre incubateur interne avec la volonté de développer de nombreux projets. Notre créativité naît d’un véritable effort collectif, de la combinaison de nos expertises terrain et des nouvelles technologies pour imaginer l’immobilier de demain.

 

Quelles qualités font-elles le talent des jeunes Polytechnicien.nes dans l’immobilier ?

Leur pluridisciplinarité ainsi que leurs capacités d’analyse, de synthèse, de rigueur… Un.e Polytechnien.ne saura également faire preuve d’agilité et d’anticipation pour résoudre les problèmes. De telles qualités leur ouvrent les portes de l’immobilier qui est à l’intersection de nombreuses disciplines, et à l’activité d’investissement qui demande une rigueur et un esprit d’analyse pointus. La capacité d’apprendre à apprendre ne les quitte jamais et les placent en bonne position pour entreprendre et innover dans le secteur immobilier de demain.

Les 30 ans de la promotion 1989 « Un de mes souvenirs marquants à l’X est justement lié à X Passion dont j’avais pris la direction à partir du 2e numéro en 1991. À l’époque, la récession économique rendait difficile la recherche de financements. Il avait donc fallu être force de persuasion auprès des entreprises et accroitre la visibilité du magazine. Pour la 1re de couv, nous avions ainsi convaincu un camarade de sauter en parachute avec son grand uniforme, son bicorne en lisant le 1er numéro du magazine ! Cette expérience illustre bien les aléas de la vie d’entrepreneur et les solutions qu’il faut savoir imaginer. »

 

« Nous faisons la différence par la combinaison de nos expertises immobilières, financières et technologiques, notre passion pour entreprendre et la complémentarité des profils au sein de nos équipes multiculturelles. »

Contact : info@twentytwo.com

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec