2 ANS QUE NEOMA BUSINESS SCHOOL EST NÉE. PLUS QU’UNE FUSION, C’EST UN PROCESSUS DE CHANGEMENT PROFOND ET STRATÉGIQUE DANS LEQUEL SON DEAN FRANK BOSTYN A ENGAGÉ L’ÉTABLISSEMENT. ENTRETIEN.

Frank Bostyn, Dean de NEOMA Business School © David-Morganti

Frank Bostyn, Dean de NEOMA Business School © David-Morganti

QUEL ÉTABLISSEMENT CONSTRUISEZ-VOUS ?
La fusion a été décidée pour répondre aux défis mondiaux posés à l’enseignement supérieur. La fusion a été réalisée rapidement car nos deux écoles avaient l’habitude de travailler ensemble. Il est désormais question de changements stratégiques.

 

A QUELS ENJEUX « FRANÇAIS » RÉPONDEZ-VOUS ?
Les écoles consulaires doivent résoudre une équation difficile : offrir un nouveau type de services alors que nos revenus baissent. Le point fort de NEOMA est que grâce aux synergies issues de la fusion, nous faisons partie des écoles les plus solides financièrement ! Cela alors même que depuis 2015 nous ne recevons plus de subventions de la Chambre et que nous n’augmentons pas nos frais de scolarité. Nous avons anticipé via des changements managériaux.

 

CES EFFORTS NE SE FONT PAS AU DÉTRIMENT DE LA QUALITÉ ?
En tant que Dean mes deux responsabilités sont indissociables : assurer la gestion de l’école et son excellence académique. Mon ambition est double : que NEOMA offre un service de formation de haute qualité et fonctionne efficacement au plan opérationnel. En améliorant nos processus, nous pouvons encore progresser pour alimenter notre développement et augmenter notre qualité.

 

« Une école, c’est
un knowledge
center dont il faut
en permanence
développer
l’expertise. »

QUELLES DÉMARCHES AVEZ-VOUS ENGAGÉES POUR RÉPONDRE AUX ENJEUX MONDIAUX ?
Nous nous devons d’intégrer les problématiques de la mondialisation dans nos formations pour offrir des cursus pertinents. Nos élèves mèneront des carrières internationales et multiculturelles, les entreprises attendent d’eux certaines qualités. Depuis la fusion, nous avons déjà recruté 27 professeurs internationaux. Une école, c’est un knowledge center. Il faut en permanence en développer l’expertise. En exposant notre corps professoral à l’international, il développe ses compétences, et sert de facto la qualité de nos programmes et de l’institution. Notre alliance avec l’université de Nankai en Chine avec l’ouverture d’un campus en 2016, symbolise notre stratégie internationale. Des formations et recherches communes alimenteront notre développement et notre expertise. Les étudiants Chinois et Français réaliseront en groupe des projets pour des entreprises.

 

AU FOND VOTRE GRAND DÉFI C’EST QUE VOTRE MÉTIER CHANGE ?
Nous devons nous questionner sur l’impact des transformations en cours sur notre chaîne de valeur. NEOMA se spécialise sur un créneau de formation privilégiant le coaching, l’interaction. Le transfert de certaines connaissances peut se faire via une plateforme.

 

VOUS INTRODUISEZ UN NOUVEAU CONCEPT LE HUMANSHIP, DE QUOI S’AGIT-IL ?
Ce concept marie les mots human et leadership. Notre ambition est de préparer de futurs leaders d’un monde tiré par l’innovation et le changement. Ce sont des leaders transformationnels, agiles au niveau individuel et organisationnel. Ils assument leurs responsabilités en incluant la dimension humaine. Ils réussissent à mener les transformations, portés par des valeurs humanistes. Ils entraînent leurs équipes. NEOMA se veut porteuse de cette philosophie et d’une pédagogie associée. Nous avons lancé le 5 octobre un centre d’expertise en Leadership et efficacité organisationnelle (CLEO) axé sur l’agilité individuelle et organisationnelle. Il est animé par des professeurs experts mondiaux de ces questions.

 

COMMENT SONT DÉPLOYÉES VOS INNOVATIONS PÉDAGOGIQUES ?
Le Teaching & learning center est une fabrique pédagogique et d’outils IT dont les experts mettent en oeuvre les innovations pédagogiques. La Talent & career development unit met en oeuvre les aspects liés à l’agilité et au leadership transformationnel dans les formations et via des parcours de développement avec les étudiants.

 

A.D-F