PARCE QU’ELLES FORMENT CELLES ET CEUX QUI SERONT LES MANAGERS DE DEMAIN, LES BUSINESS SCHOOLS JOUENT UN RÔLE FONDAMENTAL SUR LA QUESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE. COMMENT S’ENGAGENT-ELLES EN CE SENS ET COMMENT LEURS ÉLÈVES S’IMPLIQUENT-ILS DANS CETTE DYNAMIQUE ? CHRISTIAN GRAPIN, DIRECTEUR DE TREMPLIN ÉTUDES-HANDICAP-ENTREPRISES NOUS EN DIT PLUS.

 

Christian Grapin, Directeur de TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises

Christian Grapin, Directeur de TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises

BUSINESS SCHOOLS ET ENTREPRISES INSCRIVENT SOUVENT LE HANDICAP DANS LE CHAMP DE LA RSE : EFFET DE MODE OU VÉRITABLE LEVIER D’INCLUSION ?
Cette démarche a le mérite de mettre le handicap en vitrine : mais il faut s’assurer que « l’article » est bien disponible en magasin ! Quand elles parlent de RSE, entreprises et écoles parlent de l’impact sociétal, économique et environnemental de leur activité. L’impact sociétal est souvent abordé par les écoles de commerce sous l’angle la diversité et de l’égalité des chances. A ces deux titres, intégrer le handicap dans la RSE évite, comme trop souvent encore, de mettre le handicap et donc les personnes handicapées, à part.

 

“ La responsabilité sociétale consiste aussi à former aujourd’hui les élèves en situation de handicap qui seront, demain, les managers de nos entreprises. ”

COMMENT FAIRE POUR QUE PLUS DE JEUNES HANDICAPÉS INTÈGRENT CES ÉCOLES ?

Les écoles doivent agir sur leur environnement interne et externe pour s’adapter aux besoins particuliers des élèves en situation de handicap, et pour être apte à les former. Il est capital aussi de mieux informer en amont les collégiens et lycéens handicapés des possibilités offertes par l’enseignement supérieur. Ils sont trop peu à connaître les dispositifs qui leur donnent l’occasion d’intégrer des businees schools sans passer par une classe prépa. Il faut aussi démythifier les études post-Bac, le concours vidéos Tous HanScène® que nous organisons y contribue en permettant aux étudiants, handicapés ou non, de prouver que handicap rime avec études supérieures.

 

COMMENT TREMPLIN AGIT-IL AUX CÔTÉS DES ÉLÈVES ?
Nous accompagnons bien sûr individuellement chaque élève handicapé qui se tourne vers nous. Mais nous intervenons aussi auprès des associations étudiantes pour développer une vraie dynamique du « Vivre ensemble » qui permette aux jeunes handicapés de participer  » avec  » et non  » à part « . Ainsi nous soutenons le RAID ESSEC dans l’ouverture de ses épreuves aux étudiants en situation de handicap ; le tournoi de basket-fauteuil que nous avons initié au sein du CDMGE fait maintenant partie des dix épreuves officielles que les élèves doivent réaliser. C’est une vraie compétition sportive inclusive ouverte à tous, même à ceux qui n’ont pas de handicap !

 

ET DU CÔTÉ DES ENTREPRISES ?
Nous accompagnons sur toute la France nos entreprises (plus de 200) pour qu’elles rencontrent et accueillent les lycéens et étudiants handicapés. Nous les aidons à ouvrir leurs portes et prouver à ces jeunes en situation de handicap que s’ils ont les compétences et le niveau de formation requis, alors les postes aussi leur sont ouverts.

 

SUR QUELS AXES ÉCOLES ET ENTREPRISES DOIVENT-ELLES TRAVAILLER EN PRIORITÉ EN MATIÈRE DE HANDICAP ?
Celui de la formation ! Le niveau de qualification des jeunes en situation de handicap est encore insuffisant. S’il revient évidemment aux écoles de former les collaborateurs de demain, les entreprises ont aussi leur rôle à jouer. Ecoles et entreprises doivent ensemble donner envie et confiance aux jeunes en situation de handicap pour aller le plus loin possible et dépasser les phénomènes d’autocensure. C’est ce qu’ont compris les entreprises qui s’engagent aux côtés de TREMPLIN.

 

UN MESSAGE AUX BUSINESS SCHOOLS ?
La responsabilité sociétale consiste aussi à former, aujourd’hui, les élèves en situation de handicap qui seront, demain, les managers de nos entreprises.

 

LA 4E EDITION DE TOUS HANSCÈNE® EST LANCÉE !
Le but ? Que les étudiants, handicapés ou non, mettent le handicap à l’affiche en le mettant en image par la réalisation d’une courte vidéo. Ils sont de plus en plus nombreux à se prendre au jeu et les écoles comme l’EM Strasbourg s’emparent du sujet pour conduire des projets fédérant l’ensemble de leurs étudiants et de leurs associations. Si les étudiants lauréats sont récompensés, les écoles aussi. Celles qui mobilisent le plus leurs étudiants, professeurs et personnels pour voir les films et voter, reçoivent des subventions pour financer des projets dans le champ du handicap (EDHEC Lille, Audencia Nantes et les Mines d’Albi pour la 3e édition).

 

CW.

 

Contact :
contact@tremplin-handicap.frwww.tremplin-handicap.fr
www.youtube.com/tremplinhandicap • Tél. : 01.41.09.79.10