Journée escalade du Mont Aiguille le 12 juin pour les étudiants du CHELS

Le 12 juin, 8 étudiants lyonnais ont participé à une journée d’escalade d’un  genre particulier. Ils ont gravi ensemble le Mont Aiguille. L’initiative imaginée par Frank Debouck,  Directeur de l’Ecole Centrale de Lyon, vise à fédérer les étudiants des cinq écoles membres du Collège des Hautes Etudes – Lyon Sciences via le sport. Après cette première expérience réussie, il ambitionne de donner plus d’envergure à l’évènement.

Pourquoi avez-vous souhaite reunir les etudiants du chels autour du sport ?

Dans le cadre de l’ouverture de nos écoles, nous avons créé le Collège des Hautes Etudes – Lyon sciences. Le CHELS permet de rapprocher l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (lettres et sciences), l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, l’Ecole Vétérinaire de Lyon et d’Agronomie de Clermont-Ferrand, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse, et l’Ecole Centrale de Lyon.
Ces établissements sont sur 5 campus différents, les élèves peuvent mutuellement y suivre des cours. J’ai souhaité ajouter la dimension sportive à cette alliance pour fédérer encore plus nos étudiants. La journée escalade du 12 juin a un fort contenu symbolique.

Pourquoi une journée d’escalade ?

C’est un de mes rêves que Centrale Lyon qui est proche de la montagne, ait un Club montagne actif et mobilisateur. J’ai moi-même appris et découvert la montagne lorsque j’étais élève entre 1975 et 1978. Si on veut fédérer les étudiants, c’est compliqué de les faire se déplacer dans l’une des écoles lyonnaise. Là ils vont ensemble à la montagne, partagent un objectif commun, s’entraident, se découvrent. C’est un évènement dont je suis très fier ! Car c’est une expérience inédite de gravir ensemble le Mont Aiguille.

Comment s’est déroulée cette journée ?

Nous avons choisi une escalade assez simple pour que quelqu’un qui a une bonne condition physique et qui a envie, n’a pas le vertige et sait comment s’assurer, puisse la mener à bien sans difficulté. Il y a un peu de gaz, mais surtout des instructeurs pour encadrer et guider, du bon matériel à disposition. Des étudiants de chacune de nos écoles ont escaladé ensemble le Mont, dont deux jeunes-filles du Conservatoire qui ont accepté de laisser leurs instruments de musique et d’exposer leurs mains à la roche ! Les étudiants ont réalisé une marche d’approche, l’ascension et une descente un peu technique. Nos élèves sont très demandeurs de ce type d’expérience.

Etudiants du CHELS en pleine escalade du Mont Aiguille

Lorsqu’on a 20 ans, c’est l’occasion de nombreuses premières fois. C’est important car cela permet d’aborder des terrains inconnus.

Quels sont vos projets pour l’édition 2015 ?

Mon rêve serait que cette manifestation inter-écoles prenne de l’envergure. Que l’an prochain ce ne soient pas 8 élèves, mais 100 qui participent à une sortie montagne, ski, escalade,
randonnée ! Je pense que c’est à travers ce type d’évènement qu’il y aura vraiment la rencontre de l’autre, l’ouverture à d’autres cultures, profils, regards sur la vie professionnelle.

Témoignages

Jonathan Rodriguez, étudiant à Vetogro-sup

« Pour résumer la journée en quelques mots je dirais : bonne humeur, excellente entente générale, mixité des écoles, professionnalisme des encadrants, et pour conclure : LE début d’une série de projets communs... »

Sébastien Meyer, accompagnateur en montagne

« Je félicite les élèves et les encourage à garder le même état d’esprit que celui dont ils ont fait preuve du début à la fin de notre périple dans la bonne humeur et l’entraide !! A bientôt en montagne ou ailleurs. »

Aurélie Barat, étudiante à Centrale Lyon

«  Le plus étonnant, mis à part le Mont-Aiguille lui-même, ce sont les liens qui se créent au sein du groupe au cours de l’ascension, et en particulier, au sein d’une même cordée. Encore merci pour cette expérience fantastique. »

A. D-F