© Volodymyr Vasylkiv - Fotolia

Après avoir longtemps mûri votre projet, vous êtes prêt à partir. Si la préparation de votre tour du monde est essentielle, il vous faudra aussi penser à votre retour et aux moyens de valoriser ce voyage exceptionnel. Conseils et bons plans pour Globetrotters éclairés.

 

Quoi de plus excitant qu’un tour du monde en solo, sans contraintes ni engagements ? Une expérience qui séduit de plus en plus de jeunes ingénieurs désireux de faire un break après avoir obtenu leur diplôme et de changer de rythme après des études studieuses et exigeantes. Mais loin d’être une année « blanche » sans repères, ce tour du monde doit être ancré dans le réel. Dans une société mondialisée où le court-termisme est la règle, partir un an n’est pas anodin. D’où l’importance d’en faire une aventure exceptionnelle qui comptera pleinement dans la vie personnelle et professionnelle du jeune adulte. Si l’expression « partir à l’aventure » fait rêver, elle reflète pourtant un flou logistique dommageable. Un tour du monde du monde demande organisation et précision. De l’aspect financier au logement en passant par le domaine médical, peu de choses doivent être laissées au hasard. Plus vous préparerez en amont votre voyage et plus il vous sera profitable au présent comme dans votre vie future.

Itinéraire d’un ingénieur gâté

Avant de choisir votre destination et votre itinéraire, rendez-vous sur le site du ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/ fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.html) afin de connaître la liste des pays en guerre ou les zones de conflits à éviter. Une mine d’informations pour connaître la situation politique d’un pays et sa stabilité économique. Pour élaborer votre parcours, le mieux est de passer par une agence de voyage qui vous proposera un circuit clé en main dont vous aurez choisi chaque étape. En pleine croissance, les pays dits « émergents » comme l’Inde, le Brésil, la Chine et les pays d’Amérique Centrale (Costa Rica, Guatemala, Honduras…) constituent des destinations idéales permettant d’allier évasion et considérations budgétaires. Pour vous loger, n’hésitez pas à consulter le site de la Fédération unie des auberges de jeunesse (http://www.fuaj.org) et celui de l’Alliance Mondiale des YMCA (http://www.ymca.int/). Bien sûr, rien ne vous empêche de laisser place à l’improvisation et de vous frotter à l’hospitalité des habitants. Le budget d’un voyage autour du monde varie selon les choix de modes de transports et les destinations choisies. Comptez entre 8000 € et 12000 € pour une année passée à l’étranger.

Internet, un outil longue portée

Impossible de sillonner le monde sans rester connecté à vos proches et à la réalité française. Avant de partir renseignez-vous sur les cybercafés existants dans les pays traversés (http://www.muskadia.com/cybercafes/rechercher_ un_cybercafe.asp). Un site qui recense plus de 2000 lieux à travers le monde. Une fois sur place, créez votre blog et votre profil facebook afin de raconter « en live » votre quotidien et vos rencontres. Ce carnet de voyage, agrémenté de vidéos, permettra de partager vos émotions et de donner un sens plus large à votre tour du monde. Une expérience qui valorisera votre esprit d’initiative, votre capacité d’adaptation et votre ouverture d’esprit face à d’autres cultures et modes de vie.

Un séjour utile et solidaire

Un tour du monde n’est pas synonyme de vacuité. Beaucoup de jeunes diplômés choisissent de travailler dans certains pays visités ou de mener un projet humanitaire. L’association France Volontaires informe et oriente les candidats au volontariat vers différentes associations (0811 06 10 10 / http://www.france-volontaires. org). De son côté, l’Association Française des Volontaires du Progrès recrute, forme et encadre des Volontaires de Solidarité Internationale (www.afvp.org) Bien sûr la connaissance de plusieurs langues étrangères sera très appréciée à votre retour et vous ouvrira des opportunités de carrière à l’international.

 

FB