Si depuis plus de 60 ans, l’IAE Toulouse a su s’imposer sur la scène régionale et nationale comme une institution incontournable de formation et de recherche en gestion, l’heure est aujourd’hui à l’internationalisation. Une dynamique qui se concrétise notamment par un changement de nom et d’identité visuelle décrypté avec un enthousiasme non dissimulé par Hervé Penan, son directeur.

 

Pourquoi ce changement de nom est-il devenu une évidence ?

3 000 inscrits en formation initiale, en alternance, et en formation continue, une excellente insertion professionnelle, une unité de recherche en gestion labellisée CNRS, une école doctorale reconnue, des enseignants-chercheurs réputés… L’IAE Toulouse se porte très bien mais comme le dit le Prince Salina dans le Guépard de Visconti : « Il faut que tout change pour que rien ne change ». Dans un monde du travail globalisé et international, nous devions renouveler l’identité de notre école et affirmer ce que nous sommes profondément, une institution résolument ouverte sur l’Europe et sur le monde. Nous avons lancé notre campagne de communication sous le thème « Rien ne se perd, Tout Se transforMe », et « Tous Se transforMent ». Mettre en œuvre notre stratégie, c’est bien sûr prolonger ce qui a fait notre réussite, c’est aussi faire rupture et proposer des voies nouvelles pour développer les talents d’une communauté d’étudiants responsables, entreprenants et épanouis.

 

Comment votre choix s’est-il porté sur TSM ?

Toulouse School of Management répond à notre volonté de nous différencier de façon visible sur la scène internationale. Après avoir recruté des personnels administratifs et des enseignants chercheurs à forte notoriété internationale, après avoir noué de nombreux partenariats européens et mis en place des formations intégralement en langue anglaise dans chacune de nos filières, nous nous sommes sentis prêts à changer de marque. Le nom de TSM s’est alors naturellement imposé, nous revendiquons notre attachement à notre ville de Toulouse, et à notre discipline, le management.

 

« Avec TSM et sa stratégie internationale, notre objectif est clair : atteindre le top 20 des meilleurs établissements français et le top 50 des meilleurs établissements européens d’ici 4 ans »

Pourquoi rejoindre TSM ?

Parce qu’à TSM, nous aidons chaque étudiant à choisir son chemin, à construire un projet professionnel am- bitieux dans le respect de ses envies et de ses compétences.

Quelle est la nouvelle signature de l’école ?

La signature de TSM est volontairement en décalage avec les signatures d’institutions comparables. « The Path Ahead » symbolise à la fois l’avenir qui s’offre à nos étudiants et le chemin qu’il leur reste à parcourir pour devenir des professionnels efficaces et responsables. TSM est là pour les accompagner sur ce chemin et leur proposer un cadre propice à l’apprentissage de la rigueur, de la synthèse, un environnement favorable à leur développement personnel. A eux de choisir leur chemin.

 

Locaux de TSM © TSM

Locaux de TSM © TSM

 

Comment la faire accepter par tous ?

Nos étudiants, leurs parents, nos partenaires et nos diplômés étaient naturellement très attachés à la marque IAE. Leur adhésion à ce projet a été un point crucial pour le lancement de cette nouvelle identité. Nous avons travaillé plusieurs mois avec nos différentes parties prenantes pour les rassurer et les convaincre du bien fondé de ce changement. Je peux vous dire aujourd’hui que nous sommes rassemblés, administratifs, étudiants, partenaires économiques et institutionnels, dans le déploiement d’un projet fédérateur, créateur d’utilité sociale et vecteur de rayonnement international. Nous portons ce projet avec enthousiasme dans le respect de notre histoire, de nos valeurs.

TSM en 3 mots ?

Bienveillance, modestie, responsabilité… des mots à la base d’une performance durable !

Cette évolution fait donc de vous un directeur heureux ?

La vie des institutions est faite d’une succession de périodes de stabilité et de changement. Nous sommes à un moment clé de notre histoire où nous devons intensifier nos activités internationales, les enjeux sont multiples : attirer les meilleurs étudiants, les doctorants à fort potentiel, les meilleurs enseignants-chercheurs, répondre avec pertinence aux besoins des entreprises engagées dans une concurrence globale. Je suis effectivement très heureux d’accompagner notre école dans cette démarche d’avenir.

Université Toulouse Capitole : un pour tous, tous pour un

L’Université Toulouse Capitole bénéficie d’une réputation d’excellence dans les domaines du Droit, de l’Economie et de la Gestion. Notre stratégie est celle de notre université. La faculté de droit avec son European School of Law, Toulouse School of Economics, présidée par le Prix Nobel Jean Tirole, et Toulouse School of Management, son autant de traductions de notre volonté de rayonnement international. l’histoire de notre école, c’est l’histoire d’un projet scientifique et pédagogique, de son affirmation progressive dans une université française d’excellence.

Contact : alexandra.gabriel@tsm-education.fr

Coface : une multinationale à taille humaine

Group general secretary and Chief Legal officer du groupe, Carole Lytton se confie sur la place que peuvent trouver les jeunes Sciences Po chez Coface

SNCF Réseau : prenez le train du digital !

La numérisation du réseau ferroviaire est une vraie opportunité pour les ingénieurs des Ponts, « saisissez là », assure Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau.

Transdev : vivez la mobilité à l’échelle d’un groupe international, en mode start-up !

Elisabeth Oger, Directrice Clients passagers du Groupe Transdev vous ouvre les portes du secteur de la mobilité avide d’innovations.

Graduate Program by Groupe Roullier : Roullier jeunesse !

Face au succès de la 1è édition du Graduate Program by Groupe Roullier, l’entreprise remet le couvert en 2019 ! Zoom sur les nouveautés avec Fabien Boivent.

Prologis, développeur de talents

Leader mondial de l’immobilier logistique, Prologis est le lieu idéal pour se frotter aux défis les plus complexes. Rencontre avec son Directeur Général Europe du sud.

Orange invente l’opérateur de demain

Orange compte 151 000 salariés et 264 millions de clients à travers le monde pour un chiffre d’affaires de plus de 41 milliards d’euros en 2018.

Prenez le train en marche de la SNCF !

Céline SIBERT (Sciences Po Paris 82), Directrice de la Sûreté, vous dévoile les dessous d’une entreprise mal connue de l’extérieur, mais passionnante de l’intérieur.

norelem : l’industrie 4.0 n’attend que vous !

« Laissez-vous gagner par l’usine du futur 4.0 et découvrez un monde d’opportunités » assure Coskun Duman, Directeur Général du groupe norelem.

GBH : cultivons l’envie d’entreprendre

Si Michel Lapeyre est un DG épanoui, c’est parce que le Groupe Bernard Hayot est un acteur 100 % familial qui offre de réelles opportunités dans un contexte international challengeant !

Total tête de proue du projet Amiral

Avec le Projet Amiral, Total accélère son développement au Moyen-Orient. Son directeur, Jean-Jacques Mosconi (ENS 77), dévoile les contours de ce nouveau complexe pétrochimique et les challenges qui attendent les jeunes diplômés.   Après avoir...