Ce 10 Novembre 2015, le Journal des Grandes Ecoles et Université était présent pour assister à la signature de l’accord de consortium  « TOULOUSE INGÉNIERIE ». Un moment de rencontre qui a également permis à l’Université Fédérale Toulouse Midi Pyrénées de dresser ses nouveautés et plans d’action d’innovation pour les années à venir.

 

OFFICIALISATION D’UN ACCORD INÉDIT ET SYNERGIQUE


L’accord de consortium Toulouse Ingénierie est issu d’un constat : si l’attractivité et la notoriété des formations d’ingénieurs proposées par les différentes écoles et établissements, prises individuellement, sont satisfaisantes, la lisibilité de l’offre globale disponible au niveau régional peut et doit être améliorée. De même, la richesse et la diversité des parcours ouverts aux étudiants et particulièrement aux étudiants étrangers, restent insuffisamment mises en avant.

L’IDEFI (Initiative d’Excellence en Formations Innovantes) « DEFI Diversités » portée par l’INP, l’INSA, l’ISAE-SUPAERO et Mines Albi, précurseur de cette collaboration, ont travaillé depuis 2012 à la réalisation de ce projet de globalité.

 

L'ensemble des représentants des écoles signataires

Présentation des signataires de l’accord de consortium Toulouse Ingénierie

– La Communauté d’Universités et d’Etablissements  « Université Fédérale Toulouse Midi Pyrénées » (COMUE UFTMP)
– Le Centre Universitaire de Formation et de Recherche Jean François Champollion (CUFR JFC), au titre  de l’école d’ingénieur  ISIS
– L’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC)
– L’Ecole Nationale Supérieure des Mines d’Albi-Carmaux (Mines Albi)
– L’Institut Catholique d’Arts et Métiers, site de Toulouse (ICAM)
– L’Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse),  au titre des écoles d’ingénieur INP-EI PURPAN, INP-ENSEEIHT,  INP-ENSIACET, INP-ENSAT, INP- ENIT, INP-ENM.
– L’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse (INSA Toulouse).
– L’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE SUPAERO).
– L’Université Toulouse III – Paul Sabatier,  au titre de l’école d’ingénieur UPSSITECH et des formations CMI.

 

Développer une synergie et une montée en puissance

la création de ce consortium permettra : l’optimisation de la coopération et le développement des formations en ingénierie de Midi-Pyrénées, la création d’un espace au sein duquel les établissements, tout en respectant leur autonomie, réaliseront ensemble des synergies et des coopérations autour de projets pédagogiques, la création de liens nouveaux inter-établissements, l’enrichissement des équipes pédagogiques par l’apprentissage mutuel des expériences des autres et bien sûr, la montée en puissance du groupe dans son ensemble et des entités individuelles qui le compose.

 

Un consortium basé sur l’engagement de chaque école partenaire

En s’associant au sein du consortium, les établissements membres de Toulouse Ingénierie s’engagent à bâtir un programme de collaboration visant, dans le champ des formations en ingénierie de niveau supérieur ou égal au master, à :
– rendre loffre de formation cohérente et plus lisible pour les étudiants et employeurs
diversifier le recrutement des étudiants vers ces formations
– suivre l’insertion de nos jeunes diplômés, assurer la prospective et mettre en place les formations appropriées
– améliorer la reconnaissance du doctorat
– promouvoir les démarches d’innovation pédagogique
– développer les démarches qualité et la mutualisation de moyens

 

Les projets prévus pour 2016

De nombreuses actions ont été initiées au cours des derniers mois. Répondant aux axes stratégiques énoncés dans les objectifs fondateurs de Toulouse Ingénierie, elles sont appelées à se poursuivre et à s’amplifier :

Rendre l’offre de formation plus cohérente et plus lisible, grâce à la mise en place d’un portail web général,  la réalisation d’une maquette pour faciliter l’orientation des candidats, une réflexion coordonnée sur le renouvellement de l’offre de formation des masters (demande de co-accréditation sur près de 25 mentions).

Diversification du recrutement des étudiants, par la mise en place de la passerelle entre étudiants de médecine souhaitant se ré-orientés et les écoles de Toulouse ingéniérie (30 places disponibles).

Création d’un portail web de l’offre de formation à l’international : mise en place d’un portail interactif pour l’étudiant des offres de formations avec des conseils en orientation, en vue accroître la visibilité et le recrutement d’étudiants étrangers.

Développer des formations et promouvoir les démarches d’innovation pédagogique, 3 exemples ci-dessous :
Le projet ACTIFS s’emploie à déployer dans tous les établissements de TI, des méthodes pédagogiques interactives pour les cours dispensés en amphithéâtre.  Ce projet initié en 2012 vise principalement à adapter les pratiques pédagogiques aux publics étudiants afin de répondre aux attentes du monde socio-économique.  La satisfaction des enseignants augmentent grâce à la mise en place de pratiques pédagogiques innovantes : logiciels, nouvelle formes de pédagogie, accompagnement & formation des enseignants par des conseillers.
Les élèves sont plus assidus et motivés par la mise en place de parcours diversifiés pour affiner le projet professionnel, de salles interactives permettant le débat inter-étudiants, de salles connectées inter-écoles pour améliorer l’interactivité globale de tous les étudiants…

La formation de l’ingénieur à l’innovation est un projet porté par l’INSA Toulouse, Mines Albi, INP-ENIT, INP-ENSIACET, INP-EI PURPAN et UPSSITECH, dans le domaine des nouvelles compétences. Ce projet repose sur la conviction que la formation à l’innovation des futurs ingénieurs recouvre des aspects multiples (créativité, veille stratégique, veille technologique, design, management des compétences…) qui nécessitent d’être abordées de manière globale. Plusieurs actions d’application ont déjà été initiées dans ce cadre, notamment « 48 heures pour faire vivre des idées ».

Ingénierie des Développements Durable est un projet porté par INP-ENM, dans le domaine des nouvelles formations mutualisées. Cette formation (option ouverte à tous les étudiants de dernière année) a pour objectif de former les futurs ingénieurs à l’interdisciplinarité et aux méthodes de conception de projets complexes nécessaires à la prise en compte du développement durable dans les problématiques d’ingénierie. Exemples de cours : génie technologique, le génie technico-économique, le génie des environnements, le génie psycho-social et managérial, module Biomécanique…

 

A propos
L’université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées c’est 4 universités, 10 écoles d’ingénieurs, 5 organismes de recherche nationaux présents sur le site.
110 000 Etudiants dont 30% de Boursiers & 15% d’étrangers.

Crédit photo : @A.Labat, Direction de la communication et de la culture, Université Toulouse III – Paul Sabatier, DR