A 25 ans, Timothée est étudiant à Sup de Co Reims lorsqu’il passe le casting de la célèbre émission de télévision : Nouvelle Star. Il franchit successivement les étapes du casting, jusqu’à finir dans les 10 finalistes de l’édition 2013 !

La musique, une passion qui a grandi avec lui
La relation existant entre Timothée et la musique ne date pas d’hier ! Tout petit il faisait déjà partie d’une chorale. Par la suite on lui a enseigné le piano, mais c’est au lycée, en apprenant à jouer de la guitare que Timothée a commencé à trouver son identité musicale. A Sup de Co Reims, il participe au projet de la COMU, l’association préparant la Comédie Musicale de l’école. « J’ai adoré monter ce projet avec d’autres étudiants. L’ambiance de la troupe était très stimulante, et nous a permis de surmonter le travail des répétitions qui était considérable. La première représentation fut très émouvant pour nous tous. »

 

L’expérience Nouvelle Star
« Mes proches m’avaient déjà conseillé à plusieurs reprises de m’inscrire au casting, alors cette année je me suis lancé ! Quand j’ai passé le premier casting et que j’ai été sélectionné je n’ai pas tellement réalisé. Ce n’est qu’en arrivant au Théâtre et que l’on est une centaine que l’on découvre l’ambiance du concours et surtout, que l’aspect télévisé entre réellement en jeu. » Pour Timothée, il doit sa sélection au fait que le jury de l’émission n’est pas à la recherche d’une voix mais d’une personne qui porte en elle un véritable univers artistique.

 

La vie après l’émission
Son passage dans Nouvelle Star a réellement changé sa vie, et plus particulièrement son avenir professionnel. « Aujourd’hui j’aimerais vraiment être chanteur », confie Timothée. Depuis l’émission, l’étudiant a déjà été contacté par le directeur artistique des BB Brunes, mais aussi par le label produisant The Voice qui aurait un poste à lui proposer. Une belle victoire pour Timothée qui a toujours rêvé de pouvoir intégrer un jour le milieu si fermé du monde de la musique. « C’est incroyable comme sensation. Quand le message que j’ai attendu des années est enfin sur mon répondeur ! C’est le rêve d’une vie qui se réalise ! »

 

Ton plus gros challenge artistique ?
« Le premier prime sans hésitation ! C’était mon premier concert télévisé, nous avions environ 90 caméras braquées sur nous, qui ne rataient rien de ce qui se passait sur scène. La pression était très forte, d’autant que c’étaient des véritables musiciens professionnels qui nous accompagnaient, et nous ne voulions pas non plus décevoir. »
Ton modèle musical ?
« Le chanteur français Raphaël. »
L’Arche Saint Germain en 3 mots ?
« Assourdissant, stressant… mais surtout merveilleux. »
Une anecdote ?
« C’était au moment d’interpréter la première chanson du premier prime. Nous avions le choix de porter une oreillette car on nous avait prévenus que le bruit dans la salle pourrait s’avérer gênant et nous empêcher de nous concentrer. J’ai refusé l’oreillette. Résultat : je n’entendais rien ! Pas même la musique ! Un grand moment de solitude pour chanter et respecter la chorégraphie prévue… »

 

Anne-Sophie Mathieu