Lors d’une soirée au Connexion Live de Toulouse en janvier, l’association du Trophée des Arts a dévoilé le thème de sa 12è édition. L’occasion de revenir sur ce qui attend les participants.

 

Cette année le thème est…

Après 4 mois de débats intenses entre les membres du Trophée des Arts, le thème est enfin tombé. Mais les enjeux étaient de taille, puisque toutes les écoles de commerce qui y participent attendaient elles aussi le verdict. La joyeuse équipe a donc organisé une soirée et une véritable chasse au trésor pour essayer de le trouver. C’est au terme de cette ambiance ludique et conviviale que Quentin Dagault (président du TDA 2018) a présenté la vidéo teaser de l’événement, retransmise en direct aux autres écoles. Le reste des membres a alors rejoint leur président pour scander le nouveau thème : Pulsion d’indépendance.

Un thème, plusieurs lectures

Le thème s’inscrit dans l’actualité, en faisant écho aux événements qui secouent la Catalogne depuis un an. L’art a toujours été intrinsèquement lié à l’Histoire, et ce pourrait être une piste de lecture pour ce thème. Mais c’est aussi l’occasion de réfléchir au sens artistique que l’on veut lui donner : une pulsion d’indépendance peut être vue comme une envie irrépressible de se détacher d’un ensemble plus grand, alors que le principe même du TDA est de se rencontrer et repartir plus soudés que jamais. La liberté d’interprétation du thème est un des points clés du TDA, dont résulte une compétition aussi variée que le nombre d’écoles qui y participent.

Infos en +

Cette année, la compétition se déroulera en partie dans des lieux prestigieux comme le Palau de Congressos de Tarragona, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

Un chiffre : plus de 10h30 d’épreuve scénique en l’espace de 3 jours

Une anecdote : durant l’édition 2017, BSB a fait du rap pour l’épreuve de musique classique

Quelques changements en perspective

Certains changements sont à noter, toujours en vue d’une amélioration. « Nous travaillons à partir des retours que nous font les étudiants des années précédentes, pour corriger ce qui a fait défaut à nos prédécesseurs », nous explique Elisa Mineau, responsable du pôle Event. Auparavant menée par l’équipe du TDA, la régie sera assurée cette année par deux étudiants spécialisés qui encadreront les épreuves. La tenue du TDA à Salou offrira également de nouvelles perspectives comme passer la dernière journée au Palais des Congrès de Tarragone, un des lieux mythiques de l’Espagne. Ce qui fait la force du TDA sera toujours au rendez-vous : des rencontres et l’envie de se retrouver pour partager la passion de l’art ! En attendant de pouvoir assister à l’animation de ces 4 jours par l’ancien étudiant Alexandre Cador, voici quelques photos de la soirée de dévoilement du thème…

équipe TDA