Associations innovantes

 

Lancé par GDF SUEZ en octobre dernier et clôturé six mois plus tard par une remise des prix, la première édition de l’ appel à projets « The Innovation Challenge » a permis à GDF SUEZ de repérer puis de récompenser des idées business innovantes dans l’énergie, les services à l’énergie, l’environnement, et la relation client. Les participants pouvaient concourir dans deux catégories : Espoirs pour les étudiants et jeunes entrepreneurs, Entrepreneurs pour les start-up déjà existantes.

« Faire venir l’innovation par l’extérieur » – Clotilde Armand
« Faire venir l’innovation par l’extérieur », c’est l’idée fondatrice de The Innovation Challenge, explique Clotilde Armand, Directrice Innovation GDF SUEZ Energie France, et initiatrice du projet. « L’innovation peut naitre du choc des cultures et du choc des idées » rappelle-t-elle, ajoutant que parce que GDF SUEZ est une grande organisation, elle se doit de s’inspirer et de s’entourer de structures jeunes et dynamiques. « Avant The Innovation Challenge, nous organisions déjà des événements speed venturing mais c’était nous qui choisissions les start-up. Nous nous sommes dit qu’il était désormais temps que des start-up que nous ne connaissions pas puissent se manifester. » Par ailleurs, les entreprises avec lesquelles GDF SUEZ travaillait se trouvaient déjà à un stade avancé de développement. Avec The Innovation Challenge, il s’agissait donc d’entrer en contact avec des structures naissantes. Fort de ce constat, et gardant en tête que l’innovation est une valeur chère à GDF SUEZ, Clotilde Armand a proposé le projet à Philippe Lazzarotto, Responsable des Relations grandes écoles et universités, et son équipe. Projet qui l’a immédiatement séduit. « En rencontrant des jeunes sur les campus, j’ai eu l’occasion de constater que certains avaient d’excellents projets mais qu’ils faisaient part de leurs difficultés pour trouver des financements ou de l’aide », raconte-t-il.

 

« L’intérêt, c’est la mise en relation » – Philippe Lazzarotto
Six mois après le lancement de l’appel à projets, dans la catégorie Espoirs ce sont cinq business plan innovants qui ont été récompensés par un jury d’experts de GDF SUEZ, le 26 avril dernier. Tous ont su apporter une réponse nouvelle et inédite aux enjeux énergétiques et environnementaux actuels et à venir. Quatre projets gagnants se sont vus remettre un prix du nom d’une valeur chère à GDF SUEZ (audace, exigence, cohésion, engagement) assorti d’une dotation financière, tandis qu’un cinquième prix « coup de coeur » était également décerné. Mais plus encore que le soutien financier, tous l’ont dit, l’intérêt résidait davantage dans « la connexion entre des jeunes qui ont des idées et des experts métier et innovation », selon les termes de Philippe Lazzarotto. Et en effet, comme le souligne Clotilde Armand, « les étudiants ont manifesté le fait qu’ils avaient beaucoup appris au contact de nos collaborateurs. » Cette première édition représente donc sans conteste une vraie réussite d’autant plus que, comme le remarque Philippe Lazzarotto, d’excellents projets se sont fait connaître. Gageons que l’édition 2013 sera au moins aussi fertile !

 

Ils ont participé, ils témoignent…
Alexandre David (diplômé de l’ISG et étudiant de l’ESCP Europe) et son équipe ont remporté le premier prix (7000 €), celui de l’audace, pour leur projet AIRSERENITY, « une solution innovante de dépollution de l’air intérieur. » Ce qu’Alexandre retient du challenge ? « Un gage de qualité de savoir qu’une industrie comme celle-là nous fait confiance, ce qui nous pousse à aller plus loin. » Florent Longa (Polytechnique) et son collaborateur ont quant à eux remporté le prix de l’exigence (2500 €) pour ECHY, leur système d’éclairage hybride qui utilise la lumière du soleil. Florent insiste sur le fait que le challenge, notamment grâce à la journée de coaching intensif, les a beaucoup « aidés dans la construction de [leur] projet » et leur a « permis de réfléchir à des points auxquels [ils n’avaient] pas pensé avant » comme le modèle économique, ou la quantification du marché. « Avant même la finale, le concours avait déjà été utile », se réjouit-il, ajoutant que le plus important pour lui, dans la participation à The Innovation Challenge, consistait à « obtenir des conseils et un accompagnement scientifique par les experts de GDF SUEZ. » Pari gagné !

 

Claire Bouleau