Quatre élèves-ingénieurs participeront à une campagne de recherche en impesanteur organisé par le Centre National d’Etudes Spatiales. Lauréats du concours « Paraboles 2016 » du CNES, ils ont remporté leur place à bord de l’Airbus A310 Zero-G pour un vol dit « parabolique » début octobre.

Des étudiants aux portes de l’espace

Qui ne s’est pas surpris un jour à s’imaginer flotter dans les airs comme un astronaute dans l’espace ? C’est cette aventure unique, aux portes de l’espace, qui attend Adrien, Natan, Roman et Claire. Ces étudiants de Télécom SudParis ont répondu, avec succès, à un appel national du CNES : le concours “Parabole 2016”. C’est donc sous le nom de “Projet Télécom SudParis” que ces futurs ingénieurs embarqueront à bord du “Zero-G” de Novespace.

C’est aux côtés d’une trentaine de chercheurs du CNES qu’ils procéderont en vol à une étude physiologique et comportementale de l’impact de l’impesanteur sur l’homme.

Nom de code : “Projet Télécom SudParis”

La mission de ce projet se compose d’une série d’acquisitions avant, pendant et après la campagne de vol, afin de mesurer la réponse du corps humain à l’absence soudaine de gravité.

d

Il leur faudra réaliser ces mesures durant les quelques 24 secondes que dure chacune des 30 paraboles que compte un vol. Une parabole est une manœuvre complexe exécutée par des pilotes d’essai chevronnés de la DGA plaçant les passagers en état d’impesanteur.

L’originalité de leur expérience réside dans la comparaison de la réponse d’un homme habitué à la microgravité avec celle d’un étudiant, qui est resté toute sa vie les pieds sur terre.

Un événement unique

Chaque année le CNES fait appel aux étudiants de toute la France afin de concevoir des expérimentations dans le domaine du spatial. Les gagnants du concours se voient attribués, comme ces étudiants, une place pour ce voyage extraordinaire.

“Paraboles 2017” est ouvert, ils sont allés au bout de leur rêve, pourquoi pas vous ?

Le Zero-G est le plus grand avion au monde dédié à ce type de recherche, le programme français de vols paraboliques a débuté en 1989 et a fait voler plus de 4500 chercheurs dans plus de 150 vols.

avion                                              Le Zero-G pendant l’aurore (photographe : Roman Mouchel)

Par Roman Mouchel, Claire Davin, Adrien Doussaud et Natan Daniel.

 

contact   https://www.facebook.com/projet.telecom.sudparis/ Roman Mouchel Tél. 06 46 46 17 62 – roman.mouchel@telecom-sudparis.eu