Jeudi 19 janvier 2017, François Bonvalet, directeur général de Toulouse Business School, présentait le nouveau campus parisien de l’école. L’occasion de revenir sur ses objectifs à l’horizon 2020 et de présenter des projets pédagogiques et de recherche innovants. Par Maximilien Arengi

TBS propulse ses professeurs en ORBIT

ORBIT (pour Organisational Resources for Brain and Innovative Training), un intranet collaboratif dédié aux professeurs, se veut la base de lancement de pédagogies alternatives au sein de TBS.

« L’objectif d’ORBIT est d’inciter notre corps professoral à l’innovation pédagogique. De leur donner envie en leur apportant les ressources et outils nécessaires, en les accompagnant dans leur mise en place, et en misant sur l’émulation via la valorisation des pratiques développées par d’autres professeurs de TBS » explique François Bonvalet. Lancement de la plateforme fin février 2017.

Think & Create

Une pédagogie sans cesse remise en question

Adossé à ORBIT, TBS a développé le Brain Training Center, un projet innovant visant à redéfinir les méthodes pédagogiques sur la base des neurosciences. « Notre ambition est de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau afin d’améliorer et d’adapter l’enseignement dispensé à nos élèves. »

Les neurosciences à l’honneur

« Nous avons déjà apporté des modifications dans certains cours dans cet esprit. A l’issue de ces cours, les élèves renseignent un questionnaire que nous analysons », a détaillé le directeur.  L’enjeu est à terme de proposer un entraînement cérébral afin de rendre les étudiants plus performants. « Des études sont développées par nos enseignants en neuro-éducation et en neuro-management en collaboration avec l’ISAE, engagée de longue date dans l’observation du fonctionnement cérébral des pilotes. »

6 grands défis à relever ces prochaines années

La digitalisation 3.0 ou le croisement de l’ « hyper individualisation » de l’offre et des neurosciences. François Bonvalet souhaite développer la possibilité d’anticiper l’offre et la demande avant même que les besoins ne se développent chez l’individu en comprenant comment le cerveau fonctionne.

L’internationalisation au-delà des échanges et de l’accueil d’étudiants et d’enseignants-chercheurs étrangers.

L’excellence académique, « au-delà du comptage des étoiles, notre ambition est d’avoir et de mesurer l’impact sociétal et économique de notre production scientifique ».

L’équilibre budgétaire, « afin de rester durablement maître de notre destin. Notre autonomie est confortée par l’ouverture de notre capital suite à notre passage au statut d’EESC.»

L’ancrage local, dans le respect de ses racines historiques et sa mission de service au territoire occitan.

La croissance raisonnée. François Bonvalet se dit « extrêmement attaché à la qualité offerte aux étudiants en termes de pédagogie, d’accompagnement et de promesse».

Le point sur les objectifs 2020

Globalement, TBS est en bonne voie pour réaliser ses objectifs annoncés en 2014. L’école affiche déjà 80 publications dans des revues académiques, deux nouvelles chaires (total 10), la poursuite du recrutement de professeurs de haut niveau. Le succès du Bachelor se confirme avec 410 primo entrants en 2016, bientôt conforté par deux nouveaux cursus (BTS et Bac+3 RNCP).

Un nouveau campus de 1 320m² à Paris

 

salle de classe

locaux

L’ouverture d’un campus à Paris est motivée par trois objectifs :

  • Etre en mesure d’accueillir les étudiants internationaux à Paris, hub d’attractivité incontournable en France.
  • Développer la formation continue en se rapprochant des sièges des grandes entreprises.
  • Offrir un lieu de rencontre aux 8 000 Alumni parisiens, et resserrer le réseau des anciens autour de l’école et de sa fondation alors que la campagne de levée de fonds se poursuit.

http://www.tbs-education.fr/