Deux ans après le passage au statut d’EESC (établissement d’enseignement supérieur consulaire), François Bonvalet, directeur général de TBS (Toulouse Business School) revient sur les atouts de cette évolution qui accompagne la montée en puissance de l’institution.

 

Quel impact sur votre fonctionnement en EESC ?

Nous nous sommes dotés des organes de gouvernance prévus par la loi Mandon. Ils nous permettent de gagner en réactivité et en indépendance. Nous préparons l’ouverture du capital pour la fin d’année. Nous finalisons la valorisation de notre marque avec le cabinet Mazars. La CCI restera notre actionnaire majoritaire et nous procéderons à une augmentation de capital par dilution. Nous avons déjà des contacts avancés avec des entreprises, des fonds, des institutionnels.

 

Vous souhaitez également proposer des parts aux salariés de TBS ?

Cette opportunité répond à une forte attente de nos collaborateurs. Lors du passage en EESC nous avons demandé aux personnels s’ils souhaitaient rester élus ou électeurs dans les instances côté CCI ou côté EESC (comme la loi le permet). Ils se sont prononcés à 93 % en faveur de l’EESC ! C’est un signal fort de leur identité, de leur attachement à notre institution. Je suis très heureux de leur foi en ce projet stratégique pour TBS !

« Passer en EESC est une question de survie ! »

 

Être un EESC est donc un atout ?

C’est même une question de survie ! Nous fonctionnons telle un SA à but non lucratif. Cela nous offre une grande souplesse dans nos décisions et notre capacité de contractualisation. Nous sommes enfin maîtres de notre destin, sans perdre notre lien historique avec la Chambre qui est une force. L’évolution culturelle est engagée. Nous avons la responsabilité de nos RH et relations sociales. Gérer 350 personnes est complexe. Notre statut est un atout pour gagner en réactivité, en agilité, en fluidité, en anticipation.

TBS, une école où il fait bon apprendre et enseigner

Comment avance la montée en puissance de TBS dans le cadre du plan 2020 ?

Notre progression est confirmée par tous les indicateurs. En formation initiale nous avons renforcé notre sélectivité tant en PGE que pour le Bachelor. Nous poursuivons le recrutement d’enseignants-chercheurs pour atteindre les 105 permanents. 40 % du corps professoral est déjà international.

Les nouveautés de la rentrée 2017

  • Nouvelle maquette pédagogique pour le PGE. La dimension SHS et Humanités est renforcée afin de permettre aux élèves de développer leurs soft skills dès leur arrivée à TBS. Ils mènent en équipe projet un atelier Think & Create sur des thématiques comme déconstruire les marronniers du business ou encore demain la science. En plus du grade master, les diplômés de TBS obtiendront un MSc en lien avec leur option de 3e année. « C’est un atout indéniable à l’international et un élément de différenciation de leur profil. »
  • Lancement du Bachelor sur le campus de Casablanca
  • Ouverture d’un MSc International Strategic Business à Paris (programme généraliste pour internationaux)
  • Ouverture en janvier 2018 d’un MS Startup & Entrepreneuriat avec Ekito (accélérateur d’entreprises) et l’incubateur TBSeeds à Toulouse. « Ce programme aborde les deux versants de l’entrepreneuriat : la création d’entreprise et le management disruptif et l’innovation portés par des intrapreneurs. »

http://www.tbs-education.fr/fr

François Bonvalet et TBS

Votre lieu préféré à TBS ? Mon bureau sur le site d’Entiore à Toulouse, très dépouillé et où je suis au calme

Le cours que vous aimeriez suivre ? La finance de marché pour découvrir comment ce domaine a évolué

Ce qui vous donne le sourire chaque matin ? De croiser mes équipes et de me dire que nous faisons tout cela ensemble !

Ce qui vous ferait choisir TBS si vous étiez étudiant ?  La qualité et la richesse des parcours proposés / la triple accréditation / la qualité de vie à Toulouse, une vibrante ville du Sud / des frais de scolarité parmi les plus raisonnables dans les écoles du top 10

Riche vie associative et double diplôme sont compatibles à TBS !

 

 

Usine Extraordinaire : l’industrie fait sa cure de jouvence

Novembre 2018, le Grand Palais accueille la première édition de l’Usine Extraordinaire. Plus qu’un salon, cet événement entend réconcilier les Français avec le secteur souvent méconnu de l’industrie.

Des carrières à grande vitesse avec TNP Consultants

Ambiance de travail, innovations, accueil des nouveaux collaborateurs… Pierre Liger nous dit tout sur TNP, l’entreprise qui accompagne les plus grands.

Talent haut

Isabelle Bouquet (EM Normandie 95, IAE Aix-Marseille 96) est Directeur des engagements et des prestations chez Banque Populaire Méditerranée.

Prête à devenir une femme d’influence ?

Le Journal des Grandes Ecoles et Universités a organisé avec Audencia une table ronde 100 % coaching : six prestigieux invités ont donné leurs tips pour devenir une femme d’influence dans l’entreprise. Un succès !

Femmes d’influence – L’ESS se conjugue aussi au féminin

Diplômée de Sciences Po, Harvard et de la London School of Economics, Chiara Condi a fondé l’association Led By HER en 2013. Marrainée par l’ancienne ministre Axelle Lemaire et soutenue par l’IÉSEG School of Management et ESCP Europe, cette structure...

GSE: des ingénieurs qui cassent la baraque !

GSE Group vous fait une place de choix pour créer les locaux de demain des plus grandes entreprises aux quatre coins du monde !

Who run the world ? Toutes femmes d’influence !

Le Journal des Grandes Ecoles et Universités et Audencia vous donnent rendez-vous mardi 27 novembre 2018 pour une table ronde 100 % coaching.   Au programme   Startup ou CAC 40 : les tips pour devenir une femme d’influence dans l’entreprise Influence ou...

Onet : Un secteur de services empreint d’une sensibilité féminine !

Emilie de Lombarès, Présidente du directoire de Onet SA, incite les jeunes diplômées à rejoindre le secteur des services pour y déployer leurs sensibilités.

Thales, un accélérateur de créativité et de carrières

Moins de 30 % de femmes en ingénierie et en informatique… Et alors ? Géraldine Nicollin est VP Ingénierie Radar et Guerre Electronique de Thales.

Sedgwick, le leader qui prend soin de ses employés

Carol Etchebarne, directrice de la stratégie et de l’innovation chez Sedgwick, explique pourquoi c’est le moment idéal pour rejoindre ce leader mondial.