Olivier Benielli, directeur de TBS Barcelona

Voilà 11 ans que TBS Barcelona est devenue officiellement la propriété de Toulouse Business School. Crée en 1995 sous le nom de l’ESEC, TBS Barcelona est désormais un campus propre où les étudiants français et internationaux de TBS peuvent suivre un programme Bachelor ou Grande Ecole. Triplement accréditée comme sa maison mère, elle profite aujourd’hui d’une belle croissance au cœur d’un environnement catalan très concurrentiel. Explications.

Le modèle “French Business School”
Avec 12 universités et un réseau de plus de 240.000 étudiants présents dans la région catalane, TBS Barcelona a du conquérir le marché sur un modèle différenciant basé sur la renommée « French Touch ». Elle suggère notamment l’intégration et la valorisation de stages dans les programmes – au-delà des cours théoriques largement pratiqués dans les universités espagnoles – et de l’accompagnement personnalisé des étudiants. « Nous avons mis du temps à faire comprendre notre modèle aux entreprises locales. Une fois qu’elles l’ont testé, elles y adhérent en grand nombre » souligne Olivier Benielli, directeur de TBS Barcelona. « Un campus TBS c’est une école reconnue dans son environnement et son marché. Notre ambition est de transformer le modèle de grande école en business school multi polaires. »
TBS : un réseau international
Avec aujourd’hui 550 étudiants, 6 professeurs permanents, 100 entreprises partenaires et un CA de 3.8M € le pari d’intégration locale est réussi. TBS Barcelona est un campus qui attire les étudiants français TBS comme les étudiants espagnols ou étrangers. « Il n’y a pas de parcours obligatoire pour le PGE, les étudiants choisissent « librement » de venir à Barcelone dans le cadre de leur cursus » précise Isabelle Assassi, directrice du PGE de TBS. Le défi majeur reste l’internationalisation du campus – avec à date seulement 11% d’étudiants internationaux présents au sein du programme Grande Ecole. D’ici 2020 l’ambition est clairement affichée d’atteindre le seuil de 30% d’étudiants étrangers au cœur d’un campus de 700 étudiants (+30% vs 2015).
« Toutes les grandes écoles aspirent à être mondiales » explique François Bonvalet, DG de TBS. « TBS se veut être un réseau international dans la perspective d’apporter une réelle plus value pour les étudiants et les entreprises. »

Le campus de TBS Barcelona

La vie d’un « petit » campus
L’un des facteurs de succès de TBS Barcelona est la proximité entre professeurs et étudiants. Chacune des parties prenantes fait le pari de poursuivre une aventure individuelle bien éloignée des enseignements digne des « grands campus à l’américaine ». Johanna Pousset, enseignant-chercheur en Economie-Comptabilité témoigne : « Avec une trentaine d’étudiants par cours, il y a une interaction directe avec les élèves. Le travail d’enseignant est très différent des autres campus, ici on a un retour immédiat de nos actions c’est formidable. » Et ce n’est pas pour déplaire aux étudiants, qui choisissent de vivre leur semestre d’échange sur un « petit » campus où tout reste encore à faire. Avec une seule association en activité, c’est le BDE qui se charge de tout. « La vie associative n’est pas aussi importante qu’en France mais l’administration nous encourage à proposer de nouveaux projets. A Toulouse je faisais partie de l’association Le Petit Tout, 8ème association étudiante française – j’ai aujourd’hui envie de développer ce même projet à Barcelone en créant une plateforme sur les réseaux sociaux ou chacun peut partager les bons plans de la ville ! » ajoute Léa, en 2A parcours PGE.

L’épisode 2 à suivre très prochainement !

Audrey Froitier