Lorient, le 19 avril 2016 – Dans un contexte mondialisé, savoir parler une ou plusieurs langues étrangères est aujourd’hui une nécessité pour tous. Or une langue vivante ne s’apprend pas dans les livres, et il n’est de meilleure école que la pratique avec des locuteurs natifs ; une démarche souvent coûteuse lorsqu’il s’agit d’organiser un séjour à l’étranger, ou même de s’inscrire à des cours de conversation. Lancée le 1er mars dernier, TalkTalkBnb est une nouvelle plateforme collaborative entièrement gratuite qui propose une alternative innovante à cette problématique, en mettant en relation des personnes souhaitant voyager avec des personnes désireuses d’apprendre les langues.

L’immersion linguistique … à domicile !

Tandis que 98% des cadres français déclarent être amenés à pratiquer l’anglais dans leur milieu professionnel, seuls 20% d’entre eux estiment avoir un niveau de conversation courant1. Des chiffres à l’image de la réputation des Français, éternels mauvais élèves de la maîtrise des langues étrangères.

 

Capture

« Il y a un an, au cours d’un dîner en famille, ma fille m’a demandé si nous pouvions partir nous installer en Angleterre quelques temps pour apprendre l’anglais. Une excellente idée sur le papier, mais malheureusement peu réaliste. Je me suis alors dit que si nous ne pouvions pas nous y rendre, nous ferions venir l’Angleterre à nous ! » explique Hubert Laurent, le fondateur et CEO de TalkTalkBnb.

La startup bretonne propose une solution originale à tous ceux qui désirent améliorer leur maîtrise des langues. Partant du principe que de nombreux jeunes de tous pays sont désireux de voyager, sans en avoir toujours les moyens, elle a pris le parti de créer un nouveau concept, à mi-chemin entre les offres d’hébergements gratuites mais basiques de type Couchsurfing, et le confort payant d’Airbnb.

1 Etude de 1to1English en partenariat avec CadrEmploi, janvier 2014

Un concept gratuit basé sur l’échange et le partage

Cette plateforme communautaire entièrement gratuite met en relation des « Hôtes » – des personnes souhaitant se perfectionner en langue – avec des « Voyageurs » – de jeunes étudiants pour la plupart. Les premiers accueillent chez eux les seconds qui, en contrepartie de cette hospitalité, n’ont qu’une seule obligation : parler tout au long de leur séjour dans leur langue maternelle afin de permettre à leurs hôtes de progresser.

« TalkTalkBnb, c’est Airbnb option langue. Le voyageur ne règle pas son séjour avec de l’argent, mais en offrant à son hôte de pouvoir pratiquer une langue étrangère avec un natif, à son domicile et sans débourser un centime. C’est un échange de bons procédés, une entraide humaine totalement désintéressée », poursuit le fondateur du site.

A l’inverse de certains modes répandus d’hébergement chez les particuliers, le voyageur ne ressent pas de gêne à rester chez son hôte : en permettant à celui-ci de pratiquer sa langue le temps du séjour, il donne autant qu’il reçoit. Si l’on considère le coût des cours de conversation, on peut affirmer sans crainte que la relation est équilibrée.

« De plus, il n’est pas rare de voir les invités cuisiner pour leurs hôtes des plats typiques de leur pays, ou les initier à un art local, tandis que les hôtes pourront donner de précieux conseils de visite à leurs invités. Il y a tant à partager entre personnes de cultures différentes », conclut-il.

Au cours des 2 mois précédant le lancement officiel de la plateforme, TalkTaklBnb a enregistré plus de 3000 préinscriptions, provenant d’une cinquantaine de pays. Le site rencontre donc déjà un franc succès, preuve que le concept répond à une réelle attente, tant de la part des voyageurs que des apprenants.