PDG DE TAG HEUER DEPUIS DÉCEMBRE 2014, PATRON DU PÔLE HORLOGER DU GROUPE LVMH, JEAN-CLAUDE BIVER, HEC LAUSANNE 1972, POURSUIT LA TRAJECTOIRE QUI L’A MENÉ DE SUCCÈS EN SUCCÈS DANS LE MONDE DE L’HORLOGERIE DE LUXE, DONT IL CONNAÎT TOUS LES ROUAGES. AU FIL DU TEMPS, CET HOMME DE PASSION ET DE CONVICTION, ENTREPRENEUR HORS NORME, GUÉRILLERO DANS L’ÂME, S’EST FORGÉ UNE PHILOSOPHIE DE VIE QUI CONJUGUE AMOUR ET PARTAGE.

JEAN-CLAUDE BIVER, HEC LAUSANNE 1972, PDG DE TAG HEUER © TAGHeuer

JEAN-CLAUDE BIVER, HEC LAUSANNE 1972, PDG DE TAG HEUER © TAGHeuer

Animé par la passion de l’art horloger, Jean-Claude Biver a largement contribué au succès de l’industrie horlogère suisse et a reçu, à ce titre, de nombreuses distinctions, dont le GQ Lifetime Achievement Award lors de Baselworld 2015. Au fil du temps, ce manager charismatique a développé une philosophie de vie extraordinairement simple, une véritable mécanique de la réussite, en prenant exemple sur la nature, « notre seule mère, celle qui dicte le rythme », que tout le monde peut comprendre et suivre, qu’il applique et transmet aux jeunes des grandes écoles, « je veux leur transmettre une expérience, ma mentalité, mais surtout de l’optimisme, de la vision, du courage, leur donner l’envie d’entreprendre. »

LA PLANÈTE TAG HEUER À L’HEURE BIVER
L’objectif premier de Jean-Claude Biver, qui souhaite laisser une trace d’amour et une trace professionnelle, est de préparer sa succession – « la qualité de vos successeurs donnera la mesure de votre propre succès » -, de former une équipe de jeunes hommes et femmes entre 25 et 45 ans qui seront amenés à tenir les rênes de l’entreprise, d’instaurer une culture, de promouvoir une éthique et naturellement de créer de la joie, « car nous lançons des produits qui doivent donner de la joie, joie de l’acquisition, de l’esthétique, de la qualité, de la précision, de l’exclusivité, car nous sommes des créateurs de joie. »
Marque d’avant-garde, en pointe en matière de technologie, Tag Heuer se définit comme une marque de luxe accessible, avec une gamme de prix à partir de 1 000 €. Pour reconquérir une clientèle plus jeune, la marque a remis au goût du jour le slogan « Don’t crack under pressure » et a investi un nouveau terrain de jeu, celui de la montre connectée, avec le lancement de la Tag Heuer Connected, en partenariat avec Google et Intel.

« ALL YOU NEED IS LOVE »
Animé par l’amour et le partage, Jean-Claude Biver a pour mantra la chanson des Beatles et pour philosophie, « l’amour, avec pour principe le respect d’autrui, l’ordre comme moyen et la vérité comme but ». Il entrevoit son rôle de président, – un président qui partage son savoir, ses expériences avec ses équipes – centré sur les mots amour, respect et pardon. Pour fédérer ses collaborateurs, cet entraîneur s’appuie sur l’éthique, la camaraderie, l’esprit de clan, l’esprit d’équipe, des valeurs similaires à celles du sport « c’est en cela que je suis un meneur, je réunis mes collaborateurs dans une mission, je suis à la fois missionnaire, meneur, commandant, confident, conseiller, formateur, il n’y a d’ailleurs pas grande différence entre ce que je fais et ce que pourrait faire un entraîneur de cyclisme ou d’équipe de foot. »

EN OUÊTE DE SENS AU TRAVAIL
Quel sens donnez-vous à vos réflexions et actions en tant que dirigeant ?
Mes actions sont issues d’un consensus que je réunis autour d’une idée, dont je deviens le protecteur, le défenseur, celui qui l’implémente. Le consensus, né de ma communauté, de ma garde rapprochée, est un moyen de gouverner extraordinaire car il gomme les frustrations.
Quel sens trouvez-vous, à titre personnel, en qualité de responsable d’entreprise ?
Ma responsabilité va évidemment bien au delà de la personne que j’engage. Quand vous engagez une personne, vous devez toujours penser plus large, vous donnez du bien à au moins 50 personnes, à sa famille, à ses amis. Quand vous licenciez une personne, vous devez penser que vous licenciez 50 personnes. C’est une question de respect de l’être humain et de son entourage.
Quel sens un jeune diplômé peut-il trouver en venant travailler chez Tag Heuer ?
Il doit trouver chez nous la joie du travail, le respect, la formation, c’est cela que nous devons lui donner si nous le respectons. S’il est respecté, il repartira gonflé à bloc, avec le sourire, un plein de confiance et de connaissances. C’est le devoir civique de l’entrepreneur. Le meilleur moyen de juger la qualité d’un patron c’est de regarder la longévité de ses équipes.

A.M.O.

Contact : http://human-resources.tagheuer.com/fr/