Comme tous les ans, une conférence dédiée aux professionnels du département a été organisée à Sophia-Antipolis par l’association du Mastère Spécialisé Management Stratégique du Développement Durable de SKEMA Business School. Cette année, le thème a porté sur le collaboratif comme levier de performance durable.

 

 

TPE, PME, grandes entreprises, pôles de compétitivité, élus, organismes publics, ONG et associations ont répondu présents le 15 mars dernier. La diversité des profils et la réelle implication des 48 participants, devenus acteurs, ont contribué à la réussite de ce challenge collaboratif.

A l’issue de cet évènement dynamique qui a fait place au dialogue, il importe d’en restituer les principaux enseignements.

Tout d’abord, les participants ont insisté sur la nécessité d’identifier des convergences pour faire émerger une vision commune, en replaçant l’humain au cœur du dispositif.

Ce travail implique une réflexion sur la conciliation entre intérêt individuel et bien-être collectif. Cette vision commune doit se traduire par le partage de valeurs, et la recherche d’un « amour » partagé, qui sans tomber dans l’angélisme outrancier, confère du sens à la démarche.

Ce préalable est nécessaire pour engager une démarche collaborative… Mais il n’est pas suffisant. Les acteurs ont également insisté sur la nécessité de mettre en place les outils, d’adopter les bons formats pour mettre en œuvre la démarche.

Le mode collaboratif implique en effet une réflexion sur les architectures organisationnelles ; et revêt une technicité qui confine parfois à la complexité. Pour engager une démarche collaborative de manière efficiente, il convient de développer des savoir-faire et savoir-être indispensables. Si le collaboratif promeut le partage à grande échelle, il n’en reste pas moins soumis à un corpus de règles lui garantissant une effectivité.

In fine, dès lors que l’équation intègre l’inspiration et les outils organisationnels adaptés, il semblerait que le dispositif soit à même de créer de la valeur et d’anticiper de manière collégiale, l’émergence d’un nouveau mode de régulation.

En conclusion, il est intéressant d’observer les « heureux hasards de la conjoncture », puisque parallèlement à la prise de conscience des bienfaits du collaboratif, on assiste à l’avènement des outils qui permettent la mise en œuvre de ces démarches (Web 2.0, différents modes collaboratifs, partage d’informations à grande échelle…). Ce développement conjoint laisse à penser (à espérer…) que les générations futures soient plus à même d’engager ce changement paradigmatique permettant un développement soutenable de nos activités sociétales.

 

Liens bonus : vers la page du site de l’association MSDD dédiée au résumé de la conférence et vers la vidéo de la conférence

 

A propos de l’association MSDD SKEMA
Depuis une dizaine d’années, cette association étudiante a pour but de promouvoir le Mastère Spécialisé par le biais d’événements à destination des étudiants et des professionnels de la région pour réfléchir et surtout agir sur les nombreuses thématiques liées au développement durable.

A propos de SKEMA Business School
Déjà parmi les 5 premières écoles françaises en nombre d’étudiants et de diplômés, en nombre de professeurs et en terme de budget, SKEMA Business School est une école globale qui, par sa recherche, ses programmes d’enseignement, sa structure multi sites internationale forme et éduque les talents dont ont besoin les entreprises du XXIe siècle. Désormais, l’école est présente sur 6 sites : 3 en France (Lille, Sophia-Antipolis, Paris), 1 en Chine (Suzhou), 1 au Maroc (Casablanca) et 1 aux Etats- Unis (Raleigh).

 

Contact presse :

Holy Andrianantenaina
Tél : 06 08 37 56 09
holimamy.andrianantenaina@skema.edu