Étudiante en dernière année à l’ISAE-SUPAERO, à seulement 23 ans, Victoria Da Poian a déjà un CV bien rempli. Après un stage l’an passé au Centre Spatial Guyanais à Kourou, la jeune femme vient d’intégrer l’un des centres de la NASA, près de Washington pour son stage de fin d’études. Ambitieuse et déterminée, Victoria a su saisir les opportunités qui se sont offertes à elle pour atteindre ses objectifs. Portrait d’une étudiante sur le point de toucher les étoiles….

 

Une ambition : devenir Astronaute

Originaire de la Réunion, Victoria rêve depuis toute petite de devenir astronaute. Suite à l’obtention d’un baccalauréat scientifique, Spécialité Mathématiques, la jeune femme décide de poursuivre son rêve d’Espace. Elle intègre une classe préparatoire au Lycée Pierre de Fermat à Toulouse et étudie les mathématiques, la physique et les sciences de l’ingénieur.
C’est en 2015 que Victoria intègre l’école d’Ingénieur spécialisée dans l’Aéronautique et le Spatial, ISAE-SUPAERO, à laquelle elle est aujourd’hui fière d’appartenir. « Avec l’ISAE-SUPAERO, nous entamons notre vie professionnelle avec un grand nombre d’atouts et de belles opportunités de carrière », précise-t-elle.

Un parcours hors norme

Lors de son année de césure à l’ISAE-SUPAERO, Victoria participe au projet scientifique MDRS Supaero Crew dont l’objectif est de mener une série d’expériences et de simuler le quotidien d’une équipe d’astronautes sur Mars, dans le désert de l’Utah. Elle effectue également un stage à l’European Astronaute Center (EAC) et travaille sur la création d’une base lunaire ainsi que sur un rover capable d’aider les astronautes dans leurs tâches. Durant cette même année, Victoria participe également à un échange académique en Russie, à l’Université Bauman, la meilleure du pays dans le domaine du spatial. C’est là-bas qu’elle parvient à perfectionner son russe, langue essentielle pour devenir astronaute.

Suite à cette année de césure riche en expériences internationales, Victoria réalise un stage de 5 mois au CNES à Kourou, dans le service sauvegarde vol. Dans le cadre de ses missions elle développe des algorithmes d’intelligence artificielle capables de remplacer les humains sur certaines tâches concrètes.

En complément de ce parcours exemplaire, Victoria est également une étudiante engagée dans l’associatif. Première femme à vivre l’expérience de simulation de vie martienne, ou encore première femme à intégrer l’Université BAUMAN, à Moscou, la jeune fille est consciente des défis qui sont encore à relever pour démocratiser et féminiser les domaines de l’aéronautique et du spatial. C’est pour cela, qu’elle a rejoint l’Association OSE ISAE-SUPAERO. Elle se rend ainsi régulièrement dans les lycées pour partager son expérience et sa passion aux élèves, et les inciter à croire en leur rêve en réalisant des études supérieures dans le scientifique.

Quand le rêve devient réalité…

Mais les ambitions de la jeune passionnée de l’Espace ne s’arrêtent pas là. Le 15 juin dernier, Victoria a eu la chance d’être sélectionnée pour débuter son stage de fin d’études, dans le laboratoire des environnements planétaires du NASA Goddard Space Flight Center (Nord de Washington). Cette opportunité extraordinaire pourrait être le point décisif pour sa future carrière dans le spatial….

« D’un point de vue personnel, j’accomplis un rêve d’enfant : travailler et participer à des projets de la NASA ! De la NASA ! Depuis toute petite, je vois la NASA comme l’endroit où la plupart des projets spatiaux, toujours plus incroyables les uns que les autres, ont été réalisés. La NASA est pour moi, le nec plus ultra ! », s’exclame la jeune femme.

Une étudiante de Dauphine mène de concert ses études et sa passion

À seulement 19 ans, Madeleine Bénézit est déjà étudiante en 3e année à l’Université Paris-Dauphine, future cheffe d’orchestre et présidente de la J.E. de Dauphine. Portrait.

[Selfie] Marion Thomas l’ingénieure qui tombe à pic

Marion Thomas mène une double-vie ! Étudiante en génie industriel à Grenoble INP, elle est également l’une des meilleures grimpeuses sur glace du monde. Portrait.

[Selfie] Nez pour briller

Marine Ipert, diplômée de l’ISIPCA, vient de réaliser son rêve grâce à la formation interne de Symrise : devenir parfumeur-créateur.

[selfie] Talent aiguille

Mètre-ruban, épingles et aiguilles en mains, Julia Stratmann est LA révélation de l’Istituto Marangoni à Paris, l’école de mode et de design.

FieldBox.ai : la startup qui révolutionne l’industrie

Créée en 2011 et incubée à Telecom ParisTech, FieldBox.ia entend révolutionner l’industrie à grand renfort de data et d’intelligence artificielle.

Medhy Naamane, 17 ans et déjà à l’honneur à HEC Paris !

Eloquentia@hec n’a pas laissé son vainqueur sans voix. Medhy Naamane, élève en Première S au Lycée Jules Verne de Forges-les Bains (91) a remporté le 17 juillet dernier la finale du concours Eloquentia@hec, premier concours national de prise de parole en public dédié aux lycéens. Il revient sur cette aventure unique.

Surfez couvert avec ANOZR WAY

Parmi les jeunes pousses hébergées par l’IMT : ANOZR WAY, une solution de cybersécurité à destination des grands groupes ou des PME. Comment ça marche ? Son cofondateur, Alban Ondrejeck, nous dit tout !

Ordi pour tous

L’étudiant à CESI Arras a lancé avec deux camarades de promo le projet étudiant ITeach. Pour que le numérique soit accessible à tous.

Une victoire marquée d’une pierre blanche

L’étudiante en géologie à UniLaSalle est arrivée en 2nde place du concours mondial Imperial Barrel Award 2019 avec son équipe.

Grâce à Pulse Origin, la réunionite c’est fini !

Pour l’édition 2019 de VivaTech, Grenoble École de Management a mis en avant ses startups, parmi lesquelles Pulse Origin, qui veut en finir avec la réunionite