Acteur majeur du transport européen de véhicules automobiles, STVA est aujourd’hui en pleine mutation. Un virage stratégique dans lequel la fonction finance occupe une place essentielle. Ainsi qu’en atteste Antoine Ritz (ISG 94, CNAM 97), Directeur Financier, Juridique et Immobilier de STVA…

 

Antoine Ritz (ISG 94, CNAM 97), Directeur Financier, Juridique et Immobilier de STVA

Antoine Ritz (ISG 94, CNAM 97), Directeur Financier, Juridique et Immobilier de STVA

 

Pouvez-vous nous présenter STVA ? Nous dire quels sont son marché, ses clients et ses défis actuels ?
Créée en 1950 et initialement spécialisée dans le transport de véhicules automobiles neufs par rail, STVA a peu à peu ajouté de nombreux services à son offre (transport routier, stockage, remise en état et équipement de véhicules pour des flottes spécifiques, etc.) jusqu’à devenir l’un des leaders européens du marché. Aujourd’hui confrontée à la stagnation de celui-ci, nous avons opéré un virage stratégique d’importance en décidant, l’an passé, d’appliquer également notre savoir-faire au marché des véhicules d’occasion en adressant ainsi un nouveau marché. Un nouveau modèle économique donc, dont les premiers résultats obtenus cette année semblent confirmer la pertinence…

 

Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous parler des missions qui vous incombent chez STVA ?
A ma sortie de l’ISG, j’ai saisi l’opportunité d’un premier emploi proposé dans l’industrie sucrière, chez Saint- Louis. Puis, n’ayant pas connu l’expérience à mes yeux essentielle de l’audit, j’ai décidé de compléter ma formation comptable de ce côté, au CNAM, avant d’effectuer, précisément, de l’audit interne chez le transporteur CAT. Ensuite, après avoir accompagné des années durant la croissance du groupe GEODIS sur l’Europe de l’Est, j’ai rejoint STVA en 2014, au moment où l’entreprise envisageait sa mutation et souhaitait s’ouvrir à l’innovation. Outre les volets juridique, financier et immobilier (STVA disposant d’un important patrimoine foncier), mon périmètre s’est encore élargi à la gestion du parc des wagons et à la direction de la Qualité, Sécurité et Environnement.

 

« Un des rôles, majeur, de la fonction finance, est d’éclairer la direction générale sur ses choix stratégiques »

Justement, cela fait 20 ans que vous évoluez en entreprise. Comment avez-vous vu se transformer la direction financière ?
Partis d’une fonction financière « gardienne du temple », au rôle régalien focalisé sur les normes et le contrôle, intervenant donc plutôt « a posteriori », nous sommes passés à une fonction impliquée, agissant en temps réel et au rôle, de plus en plus central, d’accompagnement des plans stratégiques et de la création de valeur. Très exactement ce que je vis chez STVA où, au-delà de la transformation de la fonction finance (en recherchant efficacité et réduction des coûts), il me faut, au moyen de divers indicateurs, accompagner l’entreprise dans la réalisation de son plan stratégique en éclairant et décryptant la photographie de son évolution à l’instant t. Ce, à un moment capital de son histoire.

 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes diplômés qui envisagent de rejoindre les fonctions financières ?
Mon premier conseil serait de bien choisir son « stage ouvrier », car il conserve une grande importance et détermine souvent la suite du parcours. Ensuite, il me semble que l’audit interne, au sein d’une entreprise, ou l’audit externe (commissariat aux comptes), en cabinet, sont la meilleure école pour découvrir l’ensemble des rouages d’une entreprise tout en acquérant les réflexes essentiels du métier. L’audit représentant, à mes yeux, une étape indispensable à tout parcours financier.

 

Chiffres clés :
CA : 300 M€2 200 collaborateurs – 2 600 wagons – 650 camions

 

JB

 

Contact : www.stva.com