Pour cette 6è édition, l’ouvrage collectif a été repensé et enrichi pour présenter les évolutions et l’émergence des nouvelles stratégies et politiques d’entreprises. Permettant de découvrir les multiples facettes du métier de dirigeant, il est également le reflet de l’expertise de la grande équipe de rédacteurs qui a joint ses efforts pour la connaissance. Les principales nouveautés de l’édition concernent les Business Model et l’innovation stratégique, l’innovation comme moteur de la croissance interne et le développement durable. Enfin, les « Minis-Cas » qui ponctuent le manuel, permettent d’avoir une lecture active grâce à un point de vue pratique quant à la mise en application des stratégies évoquées.

Pierre Dussauge, Frédéric Leroy, Bernard Ramanantsoa, Bernard Garrette, Laurence Lehmann-Ortega, Jean-Paul Agon.

Pierre Dussauge, Frédéric Leroy, Bernard Ramanantsoa, Bernard Garrette, Laurence Lehmann-Ortega, Jean-Paul Agon.

Comment définiriez-vous votre rôle de coordinateur ?
STRATEGOR est un manuel qui compte cinq coordinateurs et une équipe de trente et un auteurs. En tant que coordinateur, nous devons faire le lien entre les différents auteurs et les expertises attendues. L’idée à chaque nouvelle édition est de maximiser l’expertise pour faire de l’ouvrage le livre de référence de la stratégie d’entreprise. Nous confions à chacun des experts le ou les chapitres sur lesquels ils seront amenés à travailler et à rédiger.

 

« Il y a une véritable coopération des professeurs pour
la connaissance ! »

Quelle est la répartition du travail ?
A chaque nouvelle édition, il y a un premier travail de remise à plat concernant l’ordre des chapitres. Les coordinateurs doivent dans un premier temps s’entendre pour construire le squelette de l’ouvrage et une trame cohérente pour que les chapitres se suivent dans un ordre logique. A nous ensuite d’identifier la personne qui saura le mieux répondre aux enjeux du chapitre en question. Nous même, nous sommes également amenés à rédiger plusieurs chapitres et à en superviser d’autres. Enfin, nous nous chargeons de la relecture d’ensemble.

 

L’organisation au sein l’équipe ?
Bien sur il y a un noyau dur d’anciens, puisque l’équipe d’experts se suit depuis 25 ans. Toutefois à chaque nouvelle édition, le cercle des contributeurs s’élargit, et nous faisons rentrer de nouveaux experts. Par exemple, Jérôme Barthélémy expert en stratégies d’externalisation et professeur à l’ESSEC nous a rejoints cette année dans l’aventure STRATEGOR ! Il y a une véritable coopération des professeurs, qui va bien au-delà des écoles, pour la connaissance.

 

Des évolutions notables entre les différentes éditions ?
Il y a eu un important travail de restructuration entre la quatrième édition et la cinquième. Nous voulions donner une meilleure cohérence à l’ouvrage dans son ensemble, mais aussi dans chacune des grandes parties. Nous avons notamment réécrit le chapitre sur l’innovation, retravaillé celui sur le développement durable et réfléchi sur son nouvel emplacement dans le corps du manuel.

 

Un lectorat uniquement étudiant ?
Le manuel a pour vocation d’être le plus complet possible afin de servir à un large public. Bien évidemment, l’un des objectifs est que l’ouvrage soit l’outil académique de référence. Toutefois, il peut tout à fait être également utilisé à des fins pratiques par les dirigeants d’entreprises. Pour cette 6è édition, l’ouvrage collectif a été repensé et enrichi pour présenter les évolutions et l’émergence des nouvelles stratégies et politiques d’entreprises. Permettant de découvrir les multiples facettes du métier de dirigeant, il est également le reflet de l’expertise de la grande équipe de rédacteurs qui a joint ses efforts pour la connaissance. Les principales nouveautés de l’édition concernent les Business Model et l’innovation stratégique, l’innovation comme moteur de la croissance interne et le développement durable. Enfin, les « Minis-Cas » qui ponctuent le manuel, permettent d’avoir une lecture active grâce à un point de vue pratique quant à la mise en application des stratégies évoquées.

Anne-Sophie Mathieu