Établir et déployer une stratégie de marque employeur est devenu un enjeu de premier plan pour les DRH des grandes entreprises. Mathieu Gabai, Directeur Associé du cabinet de conseil en communication et marketing Quatre Vents, décrypte pour nous son rôle pour les étudiants et les entreprises.

Mathieu Gabai, ECP 99

Mathieu Gabai, ECP 99

Quels sont les enjeux d’une stratégie de marque employeur pour une entreprise ?
Toute entreprise a une promesse employeur, des valeurs et enjeux à présenter à ses cibles : étudiants, jeunes diplômés, expérimentés jusqu’à ses collaborateurs. L’objectif de cette stratégie est de faire connaître ses métiers et opportunités à ses cibles. Idéalement, elle doit permettre de faire ressortir – par des messages, rencontres ou événements – les valeurs et le positionnement en matière de politique RH. Le meilleur talent est celui qui correspond aux besoins, aux valeurs, à l’engagement de l’entreprise. La stratégie de marque employeur vise à trouver l’adéquation entre les besoins internes ou externes, et les personnes que l’entreprise veut intégrer pour assurer son développement.

Comment des étudiants peuvent-ils s’appuyer sur ces actions liées à la marque employeur dans leur recherche d’emploi ou de stage ?
Il faut avant tout être curieux des opportunités qu’offrent les entreprises. Trop souvent, les étudiants se concentrent sur quelques grands noms. Or, il existe des métiers passionnants dans tous les secteurs et tailles d’entreprises. Il faut donc se renseigner en profondeur sur la réalité des entreprises, et ne pas se limiter à des aspects superficiels d’image ou de prestige. Les actions de marque employeur visent justement à faire entrer dans l’entreprise, rencontrer ses cadres ou recruteurs, découvrir la variété des métiers et activités, et faire vivre concrètement l’ambiance de travail et les valeurs.

Que doivent-ils chercher à identifier durant ces contacts privilégiés ?
Les actions de marque employeur offrent l’opportunité de rencontrer les personnes, de prendre des contacts directs, et ainsi de percevoir une part de la réalité de l’entreprise. Car tout le monde ne se sent pas à l’aise dans les mêmes cultures et organisations. Il faut donc la découvrir réellement pour savoir si elle nous correspond. Cela passe par une réflexion approfondie de l’étudiant sur ses ressorts, motivations, les valeurs qui l’animent, le style de management et l’esprit d’équipe dans lequel il se sent à l’aise. En s’ouvrant, l’étudiant se donne aussi des possibilités auxquelles il n’aurait peut-être pas pensé. Une fois identifiées les entreprises cibles, il peut adresser une candidature personnalisée et pertinente. Au cours de l’entretien, il vaut mieux être soi-même que dans une séduction fausse. Le masque finit toujours par tomber. Cela vaut aussi pour le recruteur, car une promesse employeur doit être tenue.

Le regard d’un étudiant :
Yann Rosetti, élève-ingénieur à l’INSA de Lyon
« Les actions de développement de la marque employeur nous permettent d’apprendre directement ce qu’attend une entreprise de nous, quels types d’emplois sont disponibles, les relations entre le personnel. Elle offre une présentation de l’intérieur de l’entreprise. C’est aussi une preuve qu’elle avance dans une direction que lui dicte ses valeurs, car c’est elle expose ses dessous. C’est un élément différenciant qui nous donne envie de contacter ces entreprises qui nous prouvent qu’elles peuvent nous correspondre ! »

Challenge Du « Monde des Grandes Écoles et Universités »
Huit groupes de premier plan : Alcatel-Lucent, Bouygues Telecom, Carrefour, GDF SUEZ, Logica, Nestlé, Schneider Electric, et Vallourec, avec le soutien de Lagardère, ont choisi de s’associer à cet événement original mariant trois dimensions de sport, fun et rencontres avec les entreprises. Leur participation s’inscrit pleinement dans le cadre d’une politique de marque employeur stratégique et structurée. Le samedi 28 mai 2011 au Stade Charléty à Paris


A. D-F