Nouvelles méthodes managériales, anticipation et agilité, telles sont les clés de transformation de l’entreprise de demain, selon la dernière étude de Franck Bournois, Dean d’ESCP Europe. Forte de ce constat, l’école déploie sa stratégie digitale et laisse entrevoir ses nouvelles formations.

 

Franck Bournois, Dean d'ESCP Europe

Franck Bournois, Dean d’ESCP Europe © Ariane Despierres-Féry

Pour Franck Bournois, « quand on est Dean d’une grande école, on ne parle pas du digital, on s’en empare », c’est pourquoi il s’est très rapidement emparé du sujet pour connaître ses enjeux. Cette étude a été menée en collaboration avec NetExplo, un observatoire du digital et 7 entreprises françaises (dont Véolia, Thalès, SNCF ou Michelin). De plus, le Dean a tenu à comprendre les tendances qui émanent de ce virage digital avec le témoignage de 20 experts dans leur domaine, dont Luc Julia, créateur de Siri ou Alex Lebrun, head of IA research chez Facebook. « Nous souhaitions comprendre comment les entreprises se transforment avec le numérique tant dans l’organisation et le management. L’objectif est de s’inspirer de cette étude pour redessiner les contours de nos formations. »

À l’horizon 2030, 7 grandes tendances émergent, il devient nécessaire de :

1. Insister sur l’interdisciplinarité des étudiants. De nombreux talents de la tech sont issus de formations qui ne sont pas toujours en lien avec la technologie
2. Doter les étudiants de créativité et d’imagination
3. Former les esprits à la pensée systémique
4. Apprendre aux talents de demain à persévérer. Cette qualité est importante, car ils sont nombreux à abandonner dans l’univers des startups sans cet état d’esprit
5. Partager les informations. « C’est un enjeu majeur de la digitalisation, explique Franck Bournois. Les nouvelles générations ont tendance à partager leurs informations et savoirs plus facilement que les générations précédentes. Il y a un changement de paradigme. Dans les organisations, celui qui partage aura le pouvoir et sera reconnu. Cela permet de faire grandir les autres »
6. Se poser la question du sens au travail. Ceux qui réussissent dans l’univers du numérique placent cette problématique au cœur de leurs réflexions et de leur parcours
7. Changer la manière de manager, pour opter pour un mode d’organisation où se développe la confiance et où chacun peut exprimer son talent

Les 12 compétences du numérique

En marge de ces transformations organisationnelles, Franck Bournois a également fait ressortir 12 compétences dont doivent être dotés tous les étudiants désormais : l’anticipation, savoir observer, tester, valider, l’agilité, être disruptif, savoir rebondir, être un pivot, se doter d’un écosystème, partager, être dans la coalescence, savoir négocier, être orienté team, faire des suggestions, écouter et savoir mener et entraîner. « Nous avons là les 12 compétences qui doivent guider notre apprentissage pédagogique afin de former les leaders d’organisations plus agiles marquées par la transformation numérique. »

Nouvelle stratégie digitale pour ESCP Europe

Fort de ce constat, Franck Bournois a souhaité revoir sa stratégie numérique avec l’aide de Sergio Vasquez Bronfman en tant qu’Associate Dean for digital learning. « Nous ne pouvons pas ne pas nous intéresser à la mise en place du digital dans un monde globalisé. Dans un établissement comme ESCP Europe, le numérique permet de rapprocher nos campus et de mieux faire circuler l’information. Ce virage dépasse le cadre de nos simples étudiants, c’est celle de notre institution. Nous ne pouvons pas nous transformer sans transformer notre écosystème. » Pour déployer ces nouveaux outils, l’école souhaite notamment retravailler ses méthodes pédagogiques en proposant un format découpé en 3 parties avec 1/3 de cours en présentiel, 1/3 du temps pédagogique dédié à l’apprentissage via des ressources numériques et enfin 1/3 de gestion et digestion de ces acquis en petits groupes.

Cependant, le Dean d’ESCP Europe est très attaché à ne pas remplacer l’humain par le digital. « Cette stratégie est une alliance subtile entre numérique et humanité. Il faut approfondir notre approche du monde digital en allant chercher dans les sciences connexes comme la philosophie, l’éthique, le design ou la sociologie. »

Une offre pédagogique modulable

Pour s’adapter aux nouvelles organisations des entreprises, ESCP Europe imagine un programme où les modules seront comme des briques qui pourront s’assembler de manière différente afin de créer de toutes nouvelles formations sur mesure. Ces tracks seront disponibles dans une grande bibliothèque numérique digitalisée permettant une agilité de construction de l’offre.

Autre innovation pédagogique, des programmes dits blended, mélangeant présentiel et cours en ligne. « Cette manière d’enseigner va nous permettre de toucher un public beaucoup plus large,explique Sergio Vazsquez Bronfman. Ainsi, nous allons lancer en août un programme avec l’école d’ingénieur de Santiago du Chili, destiné aux cadres en activité dans toute l’Amérique latine. »

Pour Sergio Vasquez Bronfman, ce virage digital impose désormais aux écoles d’adopter de nouvelles postures. « Il faut appréhender le digital comme un ouvreur de possibilités. Il est également nécessaire d’apprendre aux étudiants les limites et les dangers des technologies, notamment en matière d’intelligence artificielle. »