Communiqué de presse :

Fort de vingt années d’expérience dans le développement de projets et la coopération scientifique à l’international, Stéphane Roy intègre le Comité de Direction d’IMT Atlantique, où il aura pour mission d’asseoir le rayonnement international de l’école et de développer les partenariats académiques.

 

La nomination de Stéphane Roy au poste de directeur des relations internationales et des partenariats académiques traduit les ambitions d’IMT Atlantique de s’inscrire durablement parmi les meilleures universités du Monde. L’école se classe en effet dans les 400 premières universités du monde du THE World University Ranking 2019 (en 3e position des écoles d’ingénieur de France) et est reconnue pour sa recherche. Stéphane Roy apportera son expertise en matière de développement international et de coopération.

Avant de rejoindre IMT Atlantique, Stéphane Roy occupait les fonctions de Directeur du développement scientifique international de l’I-Site Paris Seine Initiative. Ce scientifique de formation compte plus de vingt années d’expérience passées à développer des projets de collaboration à l’international. Fervent adepte de veille stratégique, scientifique et technologique, il porte également un regard attentif sur les nouvelles initiatives en matière de recherche et développement.

Stéphane Roy a effectué une grande partie de son parcours professionnel hors de France au service des savoir-faire et de la recherche nationale. Il a été tour à tour attaché pour la science et la technologie, spécialisé dans les sciences de la vie à l’Ambassade de France aux États-Unis, basé à San Francisco (Californie), attaché pour la Science et la Technologie près de l’Ambassade de France au Japon où il était en charge du secteur des sciences du vivant (médecine, biologie, agriculture), attaché pour la science et la technologie près de l’Ambassade de France en Allemagne et attaché de coopération scientifique et universitaire à l’Ambassade de France en Thaïlande. Ce globe-trotter a également occupé le poste de Directeur adjoint du département des relations internationales de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale). Il était alors en charge de promouvoir la visibilité de l’Institut à l’étranger et de développer de nouveaux partenariats particulièrement avec l’Asie et les États-Unis.

Chercheur en France et à l’étranger

Après avoir fréquenté l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud et obtenu un doctorat en sciences de la vie de l’Université Pierre et Marie Curie, ainsi qu’une habilitation à diriger des recherches de la même université. Il a ensuite travaillé en France, Stéphane Roy a commencé sa carrière comme chercheur en biologie cellulaire. D’abord en France, au sein des laboratoires de l’École Normale Supérieure et de l’Université Pierre et Marie Curie, puis aux États-Unis dans le cadre de l’US Department of Agriculture et de l’University of Massachusetts.