Raodath Aminou (master innovation technologique et entrepreneuriat-Polytechnique 2014) a fondé Optimiam, une application anti-gâchis qui informe en temps réel sur les promotions relatives aux excédents alimentaires chez les commerçants. « Une appli bonne pour le portefeuille et bonne pour la planète ! » 60 000 utilisateurs, 250 commerces partenaires, 14 salariés et 600 000 € levés, les choses s’enchainent rapidement. – Par Ariane Despierres-Féry

Entrepreneuse dans l’âme ?

J’ai intégré le master de Polytechnique car je voulais créer mon entreprise. La formation, la transmission des rouages pour entreprendre, la possibilité de créer sa société durant le cursus, l’accès au réseau de l’X, la rencontre avec mon futur associé Alexandre Bellage lors d’un startup weekend, et le coup de pouce pour intégrer l’incubateur d’HEC et l’accélérateur Startup 42, ce master a changé ma vie ! Nous avons été accompagnés, soutenus, encouragés et cela a vraiment fait la différence.

Pourquoi une appli anti-gaspi ?

L’idée m’est venue après une discussion avec un vendeur de sushis, produit hautement périssable. Le concept d’anti-gaspillage, qui m’est très cher, m’a guidée. J’avais travaillé dans la finance et je ne me sentais plus utile. Or, j’ai besoin de cela pour m’épanouir.

Tout va très vite pour vous ?

Nous saisissons les opportunités au fur et à mesure (comme le Prix Pepite, une bourse de l’X, une subvention de Saclay…) tout en restant réalistes. Les contacts noués grâce à l’X et HEC nous ont permis de passer à la réalisation en convaincant de grandes enseignes d’intégrer notre application pour faire savoir qu’elles ont des surplus vendus à prix réduits. L’appli est géolocalisée et notifie aux utilisateurs des commerces pratiquant des promotions près d’eux. Nous travaillons aussi avec des commerçants indépendants. Le commerçant paye un abonnement, l’appli est gratuite pour les utilisateurs.

Votre ambition à 3 ans ?

2 500 points de vente partenaires en France et à l’étranger, 250 000 utilisateurs par jour ! Si j’ai pu douter au début de l’aventure, je suis maintenant très confiante dans notre réussite. Le concept répond à des besoins et des convictions. Il est validé et soutenu par des investisseurs. C’est un projet utile au quotidien.

Contact : www.optimiam.com