Communiqué de presse :

Adzuna, le moteur de recherche d’offres d’emploi en ligne, annonce  les résultats de son étude sur les divergences de recrutement entre les différents types d’entreprise (start-ups, PME et grands groupes*) basée sur les 950 000 annonces référencées dans son moteur de recherche.

 

 

Les grands groupes recrutent des BTS et DUT et les start-ups préfèrent les diplômés d’école de commerce.

 

Fait surprenant : plus de la moitié des annonces ne précisent pas les études requises pour postuler. C’est le cas notamment pour les start-ups et les PME où moins de 40% des offres font mention d’un niveau d’étude exigé. En effet, dans ces offres, les recruteurs mettent l’accent sur l’expérience et les compétences plutôt que sur la formation du candidat.

Les grands groupes recrutent majoritairement des titulaires de BTS et DUT (25% des offres en font mention) mais aussi des Bac+5 (15% des offres). Les start-ups préfèrent, quant à elles, les diplômés d’école de commerce (22% des offres).

Enfin, les PME recrutent principalement des BAC+2 (23%) avec la plus forte proportion d’offres d’emploi pour les bacs pros et les CAP/BEP (respectivement 4% et 3%).

 

 

Les start-ups privilégient les candidats passionnés et les PME, les personnes organisées.

 

Les différentes catégories d’entreprises s’accordent sur les principales qualités qu’elles recherchent chez les candidats : l’autonomie représente la compétence la plus demandée (présent dans 18% des offres d’emploi) tandis que le dynamisme et la motivation arrivent en 2ème et 3ème position (11% chacun).

Cependant, on constate qu’il existe des différences selon la taille des entreprises : au sein des start-ups, on recherche des candidats « passionnés » et « force de proposition » (respectivement 21% et 16%).

Quant aux PME, elles valorisent plus la capacité à s’organiser (en 3ème position des compétences avec 17% des offres).

Enfin, au sein des PME et des grands groupes, les candidats doivent être rigoureux (qualité demandée dans respectivement 15% et 13% des offres).

 

 

Les offres de start-up plus concentrées en Ile de France que celles des PME et grands groupes.

 

La région Ile de France accueille à elle seule plus de la moitié des offres d’emploi issues de start-ups (59% des offres). Par opposition, les postes à pourvoir dans les PME et grands groupes sont mieux répartis sur le territoire. On observe en effet que la région Rhône-Alpes propose quasiment autant d’offres en PME que la région Parisienne (17% contre 21%). Hyacinthe Mutin, Country Manager France d’Adzuna déclare : « Seulement 37% des emplois dans les grands groupes sont en Ile de France. En effet ces entreprises y installent souvent leurs sièges sociaux mais recrutent partout en France, par exemple pour des postes de commerciaux ou sur des sites de production. »

 

 

Les start-ups proposent en moyenne des salaires plus élevés que les PME

 

Les grands groupes sont ceux qui offrent la rémunération moyenne la plus élevée (37,6k€ par mois contre 33,3k€ en moyenne nationale soit un écart de 12%). Cependant, une taille d’entreprise plus importante ne signifie pas forcément un salaire plus élevé. En effet, les start-ups offrent une rémunération en moyenne plus importante que les PME (34,6k€ contre 32,9k€, soit une différence de 5%) car elles recrutent plus de diplômés de Bac+5 que les PME (22% contre 8%).

 

 

*selon les informations renseignées par les recruteurs.