Stagiaires Sans Frontières réinvente le stage avec la création d’un temps partagé entre les entreprises et les associations : une solution innovante pour combiner épanouissement professionnel et engagement associatif. Rencontre avec le créateur de cette startup, Félix de Monts, qui a accepté de nous en dire un peu plus sur lui et sur son aventure entrepreneuriale.

De l’étudiant à l’entrepreneur social

Derrière ce concept novateur, d’abord testé à l’étranger puis lancé en France en septembre 2014, se cache Félix de Monts, fraîchement diplômé de Science Po. Le jeune homme grandit à Paris dans une famille ouverte sur le monde qui lui donnera la chance de voyager et d’éveiller sa curiosité. Depuis tout petit, il est très intéressé par la politique, la chose publique. Au cours de sa scolarité dans des établissements classiques et après quelques années en pension, Félix apprend davantage sur la vie de groupe, la solidarité ou bien encore l’autonomie. Après une double licence à Paris 6 et à Sciences Po, Félix termine en 2015 un master économique théorique, entre l’ENSAE, l’Ecole polytechnique et Sciences Po. Bon en classe, le jeune homme reconnait qu’il a aimé ses études mais qu’elles ne l’ont pas passionnées.

Malgré un cursus très enrichissant et de belles rencontres, Félix ne ressent pas un réel épanouissement sur les bancs de l’école ou au cours de ses premières expériences professionnelles. Il nous délivre d’ailleurs ce message pour les étudiants : « Lancez-vous dans un projet entrepreneurial, il n’y a pas d’expérience plus formatrice. C’est le cadre idéal pour développer des compétences. » Depuis plus d’un an, Félix s’est lancé dans l’aventure. La volonté profonde du jeune homme ? « Faire avancer le système de l’intérieur. »

La naissance d’un concept innovant

En 2012, bénévole au Cameroun pour l’association Educ’Actions pour l’Afrique, Félix constate que de nouvelles recrues sont nécessaires pour faire vivre l’organisme. Émerge alors l’idée de rapprocher l’association avec des entreprises dynamiques par le biais de stagiaires investis auprès de l’association. Au cours de l’été 2013, 9 étudiants de Sciences Po partent en stage en entreprise en suivant cette formule. Le concept de Stagiaires Sans Frontières était né : développer une nouvelle forme de stage avec un temps partagé entre les entreprises et les organismes à impact social. L’objectif est de décloisonner le monde du travail et de bâtir des ponts entre ses deux expériences. Les stagiaires deviennent rapidement les ambassadeurs de l’association en entreprise et créent des liens entre les deux entités.

SSF, un projet « gagnant gagnant »

Pour comprendre le fonctionnement de Stagiaires Sans Frontières, rien ne sert de se lancer dans un long discours, autant découvrir au plus vite cette belle infographie détaillée qui répond à toutes nos questions sur cette startup : c’est ici ! Avec sa démarche, Stagiaires Sans Frontières répond à sa façon à un véritable besoin : la recherche de compétences pour les associations, le développement de la marque employeur pour l’entreprise, l’occasion de vivre une expérience unique et de s’investir dans deux univers pour l’étudiant. Ce format de stage permet à l’entreprise d’attirer des profils d’étudiants assez demandés et à l’association d’avoir de nouveaux ambassadeurs. Tout le monde est gagnant !

Pour vous convaincre : Découvrez vite le témoignage de Juliette, stagiaire chez Saint Gobain Isover et Emmaüs Défi: c’est par là !

Une seule envie ? Que ce temps partagé continue après le stage.

 

Pour plus d’informations : stagiairessansfrontieres.com