Leader mondial sur deux marchés de niche : l’industrie de la vapeur et les pompes péristaltiques, Spirax Sarco est implanté dans une centaine de pays et recherche de jeunes ingénieurs partageant sa culture de la performance. Son Directeur Général Maxime Ziemniak (SKEMA Lille 2000), explique comment un tel leadership les oblige à être continuellement créatifs…

Maxime Ziemniak (SKEMA Lille 2000) Directeur Général de Spirax Sarco

Maxime Ziemniak (SKEMA Lille 2000) Directeur Général de Spirax Sarco

Spirax Sarco est un groupe anglais présent mondialement. La branche française qui dispose de bureaux en région parisienne et d’une usine à Châtellerault emploie 300 personnes pour un CA de 60 millions d’euros. Sa spécialité ? Double : l’industrie de la vapeur d’une part, cette énergie invisible mais présente partout au quotidien : de la cuisson à la stérilisation en passant par le chauffage (tout comme NY , Paris dispose d’un vaste réseau souterrain, mais… sans fuite ! Donc sans les nuages des films américains) et puis ces pompes péristaltiques (Watson-Marlow) où le seul élément en contact avec le fluide transporté est… l’intérieur du tube ; de la véritable horlogerie !

 

Recherche sang neuf …
« Plus que des fabricants et des vendeurs, nous sommes devenus des pourvoyeurs de solutions complètes et innovantes, explique Maxime Ziemniak, notre but étant d’améliorer la productivité de nos clients, de leur faire réaliser des économies d’énergie. Dans l’agro-alimentaire ou le pharmaceutique, les contrôles sont drastiques et une mauvaise stérilisation par exemple, coûte très cher ». Constructeur et distributeur unanimement reconnu pour son savoir- faire et son souci d’excellence, l’entreprise occupe une position de leader l’obligeant à faire toujours mieux : R&D donc bien sûr, mais aussiculture du progrès continu incarné par chaque membre de l’équipe (voir encadré).  Recherchant en particulier des ingénieurs thermiciens ayant quelques dispositions pour la vente, Spirax Sarco a donc fait de la formation continue son cheval de bataille.

 

Pour réussir en entreprise, les jeunes diplômés doivent
se fixer des objectifs

« Notre secret ? Former, former, former ! »
Disposant de 40 (!) instituts de formationdans le monde, l’entreprise attache une grande importance à la capacité (et l’envie !) d’apprendre de ses nouvelles recrues. Moyennant quoi, chacun trouve ensuite sur place tous les outils nécessaires à son évolution de carrière. « Je cherche en permanence des ingénieurs, en stage ou en alternance déjà, pour les faire travailler sur de vrais thèmes et qu’ils progressent. L’anglais est chez nous impératif et si on a envie de bouger, nous sommes partout, proposant par exemple de belles missions en Afrique. Tout dépend de ce que l’on veut faire de sa vie. Je crois au management par objectif. Ici, on a les yeux fixés sur demain… »

 

Management créatif : la force du collectif
« En tant que leader, nous sommes attaqués de toutes parts. Notre seule solution est d’avoir toujours un cran d’avance, d’être plus compétitif, donc plus innovant, donc plus créatif. En 2008, alors Directeur des Ventes, j’ai instauré des travaux de groupe où chacun donne le meilleur de lui-même et où se créé une vraie vision commune. Et parce que nous sommes éparpillés dans le monde, nous avons mis en place une plateforme -share pour partager nos « best practices ». Enfin, nous revisitons constamment l’existant : comment faire plus simple ?… D’où un besoin de regards neufs. Car, pour réussir, il n’est qu’un unique moyen : essayer, essayer, essayer ! »

 

La branche française qui dispose de bureaux en région parisienne
et d’une usine à Châtellerault emploie 300 personnes pour un CA de 60 millions d’euros

 

JB

 

Contact recrutement :
Responsable RH : Franck Berton
Franck.Berton@fr.spiraxsarco.com – Tel : 01 30 66 43 43