Leader mondial dans les technologies médicales en chirurgie cardiaque, Sorin Group place l’innovation au coeur de sa stratégie. Sorin Group conçoit et développe des dispositifs cardiovasculaires de haute technologie pour les patients et les médecins qui les soignent. A son actif figurent, notamment, les stimulateurs cardiaques implantables les plus petits au monde. Explications d’André-Michel Ballester (Centrale Lille 81), CEO de l’entreprise depuis 2007.

 

 

André-Michel Ballester

André-Michel Ballester

« Né en 1956 de la joint-venture entre le constructeur automobile Fiat et le fabricant de produits chimiques Montecatini, Sorin Group poursuit sa recherche de solutions thérapeutiques innovantes dans le domaine des dispositifs cardiovasculaires. Aujourd’hui, avec 3700 collaborateurs et un chiffre d’affaires annuel de près de 750 millions d’euros, Sorin Group est le partenaire de 5000 établissements de soins dans 80 pays. Résolument engagé dans la mise au point de technologies «intelligentes» pour sauver des vies, Sorin Group consacre, chaque année, 9% de son chiffre d’affaire à la Recherche et au Développement (R&D). A son palmarès, des réussites thérapeutiques et technologiques marquantes dans le domaine du traitement des arythmies cardiaques et de l’insuffisance cardiaque, de l’assistance cardio-pulmonaire lors d’interventions cardiaques à coeur ouvert (machines coeur poumons et oxygénateurs) et des valves cardiaques. Dans ce domaine en particulier, Sorin Group vient notamment de mettre sur le marché la première valve cardiaque biologique « sans suture », Perceval S, qui permet, grâce à un système d’auto-fixation « révolutionnaire », de réduire le risque de complications chirurgicales et le temps d’intervention. La prochaine innovation du Groupe est une nouvelle génération d’appareils implantables dotés d’un capteur hémodynamique unique en son genre : le SonR. Ce système vise à optimiser la vie des patients souffrant d’insuffisance cardiaque. Il permet une adaptation continue du traitement délivré par l’appareil à l’évolution de la pathologie cardiaque du patient. Le lancement de SonR est prévu fin 2011.

 

Une croissance fondée sur l’expansion géographique et l’innovation
La croissance ne se décrète pas, elle se prépare.  Dans notre domaine elle est principalement fondée sur l’innovation et l’expansion géographique, notamment aux Etats-Unis et en Chine. A un horizon de cinq ans, les technologies innovantes de notre portefeuille de Recherche & Développement conjuguées à des acquisitions ciblées dans le domaine des «Techmed » nous permettront d’accélérer encore notre croissance. Notre attention se concentre aujourd’hui sur les pays où le nombre de patients souffrant de pathologies cardiovasculaires est élevé : les Etats-Unis (Numéro Un mondial dans le domaine des interventions de chirurgie cardiaques avec 400 000 opérations par an), et la Chine (au deuxième rang mondial, avec 150 000 interventions par an). En Chine, Sorin Group s’appuie sur une forte présence en chirurgie cardiaque : il est leader dans le domaine des valves et des oxygénateurs. Dans le domaine des troubles du rythme cardiaque, le Groupe prépare actuellement son entrée sur le marché chinois, où les produits de haute technologie sont plébiscités. Nous misons aussi beaucoup sur les partenariats industriels et technologiques, comme l’illustre notre collaboration avec Orange, avec lequel nous avons développé un système de télé-cardiologie qui devrait permettre d’éviter l’hospitalisation de certains patients cardiaques. Sorin fabrique l’appareil implantable « intelligent » qui va communiquer à une base, à partir de laquelle Orange prend le relais pour la transmission des données fournies par l’appareil à l’ordinateur du médecin. Les cardiologues pourront ainsi disposer de toutes les informations sur leurs patients et les suivre à distance.

 

L’attractivité de la France
Historiquement, la France a toujours réuni des conditions favorables au développement des technologies qualifiés, notamment en cardiologie. En outre, l’environnement institutionnel est aujourd’hui plus favorable à la recherche et à l’innovation. Pour cette raison Sorin Group a choisi d’implanter en France son nouveau Centre d’Excellence Mondial dans le traitement des troubles du rythme cardiaque à Clamart (Hauts-de- Seine). 32% des collaborateurs qui y travaillent sont des ingénieurs ou des techniciens hautement qualifiés en Recherche & Développement. Depuis 2009, Sorin est Numéro Un en France dans le domaine des pacemakers (stimulateurs cardiaques) et des valves cardiaques. Notre industrie est créatrice d’emplois pérennes, et très qualifiés. Le marché des technologies médicales représentent un marché porteur dont la croissance est de 5 à 10 % par an. »

 

Les jeunes diplômés doivent réfléchir à leur projet professionnel et multiplier les contacts avec les entreprises
« Ma recommandation aux jeunes diplômés qui se préparent à entrer sur le marché du travail est de bien mûrir leur projet professionnel. Imaginer en détail toutes les étapes de sa carrière n’est, à mon sens, pas une priorité. En revanche, il est essentiel de savoir si l’on veut travailler en R&D, ou exercer des fonctions managériales ; si l’on préfère rejoindre une PME ou un grand groupe. En effet, en cette période d’opportunités professionnelles plus rares, les entreprises apprécient les candidats ayant déjà une certaine idée de ce qu’ils veulent faire et être… Autre suggestion : prendre un maximum de contacts avec le monde de l’entreprise avant de quitter l’école. Par le biais de stages, mais aussi par des échanges avec des diplômés en poste, qui sont souvent beaucoup plus disponibles qu’on ne le pense pour donner des conseils et partager leurs expériences avec des étudiants ou des jeunes diplômés. Tout jeune candidat ayant fait ce genre de démarche aura plus de chance de retenir l’attention d’un recruteur potentiel. »

 

Aujourd’hui, Sorin Group réalise près d’un tiers de son chiffre d’affaires total en France
En 10 ans, Sorin Group a investi plus de 200 millions d’euros en R&D dans l’Hexagone (soit 18 % du chiffre d’affaires et plus de 47 % des dépenses mondiales de Sorin Group dans ce domaine). Le Centre d’Excellence Mondial de Clamart compte aujourd’hui 500 collaborateurs dans le s’accroissent de 10 % par an en moyenne. Depuis son arrivée à la tête du Groupe, André- Michel Ballester a impulsé un changement de culture fondamentale dans l’entreprise : autonomie de décision, responsabilisation des équipes, développement individuel. L’ambition de Sorin Group est de recruter et développer des talents capables de poursuivre les objectifs ambitieux de l’entreprise. Sorin Group donne des responsabilités à des managers jeunes.

 

Contact Recrutement : marie.guyonneau@sorin.com