Yves Le Floch (X 83), Vice-président et Directeur commercial cybersécurité France pour Sogeti, lance un appel aux jeunes talents : « Rejoignez-nous. La cybersécurité est un métier passionnant et bien payé ! »

 

L’information en capitale

CREDITS CAPGEMINI SOGETI

Yves Le Floch a toujours été passionné par la protection et la recherche de l’information. C’est d’ailleurs le fil rouge de sa carrière passée par les ministères de la Défense, des Affaires étrangères et au sein des services du Premier ministre. « J’ai eu la chance de travailler sur la cybersécurité qui était, de 2005 et 2012, en pleine expansion. Après avoir contribué à la stratégie de renforcement des capacités nationales et participé à la création de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information, j’ai souhaité revenir à l’opérationnel en 2012. Et quoi de plus stimulant que d’intégrer Sogeti, filiale de Capgemini, l’une des grandes sociétés de confiance sur ce sujet ? »

 Une cybersécurité pluridimensionnelle

Intervenant en appui d’une force de 80 commerciaux, Yves Le Floch et ses collaborateurs directs apportent l’expertise « cybersécurité » à la fonction commerciale. « Sogeti n’est ni un fabricant, ni un éditeur de logiciel, mais un prestataire de services sur mesureEn tant que manager, j’aide mes collaborateurs et la force de vente de l’entreprise à présenter la sécurité à nos clients et à développer nos activités. »

Le centre cybersécurité de Sogeti (l’ESEC) propose 5 familles de services :
Le conseil
La protection des systèmes d’information, des systèmes industriels et des objets connectés
La détection des attaques informatiques grâce à l’un de ses Security Operations Center (SOC)
L’audit, y compris les tests d’intrusion menés par ses hackers
Le « Hunting » visant à débusquer le pirate enfoui chez ses clients

Un secteur, des opportunités à saisir !

Autant de métiers passionnants où la demande est très forte. Pour preuve, Sogeti a recruté plus de 100 personnes en 2017 dans cette discipline. « Le marché de la sécurité croît de 10 % par an, quand nous faisons le double ! Nous avons besoin de consultants, d’architectes, d’auditeurs, d’analystes, de chefs de projets et de spécialistes techniques. »

L’assurance d’une carrière riche

Pour le Directeur commercial, les diplômés d’écoles d’ingénieurs ou universitaires sont les bienvenus, comme les ingénieurs de l’X, capables de discuter avec des personnes aux compétences variées (dirigeants, spécialistes, chercheurs, marketeurs…) et d’aborder les aspects techniques, économiques et stratégiques de la cybersécurité. Et d’inciter les passionnés à se fier au label SecNumEdu qui recense des dizaines de formations supérieures en cybersécurité. « C’est un métier formidable, bien payé et où il n’y a pas de chômage. Si vous avez le goût de l’informatique, des sciences et de la sécurité, allez-y à fond. Vous aurez à coup sûr une carrière passionnante ! »

 

 le Cesti, un label indépendant : Créé il y a dix ans, le Centre d’Evaluation de la Sécurité des Technologies de l’Information (CESTI) de Sogeti, agréé par l’Etat (ANSSI), propose aux entreprises françaises et étrangères d’évaluer la sécurité de leurs produits logiciels. « En tant que directeur, je suis le garant de l’indépendance de nos évaluations. Si un produit passe tous les tests avec succès, elle obtient une certification de l’ANSSI qui lui permet de vendre son produit en confiance ; s’il est mauvais, nous l’expliquons à l’entreprise mais elle n’obtiendra pas de certification. » Une expertise unanimement reconnue.

Sogeti France : 6 000 personnes / 21 implantations / 500 consultants et experts cybersécurité du groupe Capgemini/Sogeti

 

ontact : yves.le-floch@sogeti.com