Les grands métiers des ESC

 

Numéro un mondial des services de Qualité de Vie et 2e employeur français sur la planète, Sodexo a fait des services aux entreprises et à leurs salariés le moteur de sa croissance. Gros plan sur un groupe plein de ressources pour améliorer la qualité de la vie avec Michel Landel (European Business School 75), directeur général et président du comité exécutif.

 

 

Michel Landel

Michel Landel

Après avoir démarré sa carrière dans la banque, puis dans le monde de la construction, Michel Landel a rejoint Sodexo en 1984 en tant que gérant d’une base-vie en Arabie Saoudite. Evoluant en responsabilités, il s’est vu confier la direction Bases-vie pour l’Afrique, avant de partir diriger en 1989 la filiale de Sodexo aux Etats-Unis, devenue aujourd’hui le 1er marché du groupe, devant le Royaume-Uni et la France. Il est directeur général de Sodexo depuis 2005.

 

Quel est le positionnement stratégique de Sodexo ?
Intégrateur de services de qualité de vie, Sodexo a trois grands métiers : les solutions de services sur site, qui incluent des services tels que la maintenance technique, le bio-nettoyage, la restauration ou encore l’entretien des espaces verts ; les solutions de motivation, qui concernent les avantages et incentives proposés aux salariés des entreprises clients de Sodexo ; et les services aux particuliers et à domicile. Sodexo, c’est aujourd’hui une communauté de plus de 400 000 collaborateurs, femmes et hommes, qui servent plus de 50 millions de personnes par jour à travers le monde, dans 80 pays différents, et qui partagent des valeurs fortes : l’esprit de service, l’esprit d’équipe et l’esprit de progrès. Notre coeur de métier, c’est l’humain et, depuis sa création en 1966 par Pierre Bellon,entrepreneur fondateur exceptionnel, notre groupe assume la double mission d’améliorer la qualité de la vie et de contribuer au développement économique, social et environnemental des communautés dans lesquelles il est implanté. Notre conviction, c’est que la qualité de la vie contribue à la fois au progrès des individus et à la performance des organisations.

 

« La diversité de nos activités et de nos segments de clientèle offre une richesse d’enjeux business très différents. »

Comment, concrètement, Sodexo traduitil au quotidien sa volonté politique d’être une entreprise socialement responsable ?
En 2009, Sodexo s’est doté du « Better tomorrow Plan », un programme de progrès continu, qui guide chaque jour nos actions. Applicable danstous les pays où nous sommes présents, ce programme fixe 3 priorités et 14 engagements. La feuille de route que nous nous sommes fixés comprend trois grands rendez-vous : 2012, 2015 et 2020. Pour nous, les trois priorités sont d’abord d’agir pour une meilleure nutrition, pour la santé et le bien-être ; de nous engager ensuite auprès des communautés locales et, enfin, de préserver l’environnement.

 

Pouvez-vous nous donner des exemples d’initiatives que vous avez mis en place en faveur d’un meilleur accès à l’alimentation ?
Partie prenante du programme Stop Hunger, nous avons lancé une opération comme le « Servathon », qui permet à nos collaborateurs de s’impliquer auprès des populations là où ils vivent et travaillent. L’an dernier, 29 pays sur les 5 continents, y ont participé et la mobilisation de plus de 39 000 de nos collaborateurs a permis de collecter plus de 175 000 kilos de denrées alimentaires destinées aux associations de lutte contre la faim.

 

Quels leviers activez-vous pour participer à la préservation de l’environnement ?
Nous nous sommes engagés à la réduction, d’ici à 2020, de notre empreinte carbone dans les 80 pays où nous opérons et sur tous les sites de nos clients. Cet engagement passe, à titre d’exemple, par l’initiative « Fruits et légumes frais locaux », dont le déploiement a démarré cette année en France. Les productions lointaines ou délocalisées génèrent, par leur production et leur transport, des émissions de gaz à effet de serre dommageables. En faisant le choix de mettre en valeur les produits maraîchers de saison, disponibles dans chaque région française en fonction du terroir et du climat, nous participons au développement d’une agriculture de proximité par une politique d’achats en quantité et privilégions dans le même temps une offre de produits répondant à des normes environnementales et sociales reconnues. Je peux aussi vous citer notre engagement dans la pêche durable. Je vous rappelle que Sodexo est la première entreprise dans notre secteur à signer un accord mondial avec le Marine Stewardship Council (MSC) pour assurer la promotion des produits de la mer issus des filières durables et certifiés, dans les 80 pays où le Groupe est présent.

 

Comment jouez-vous votre rôle d’entreprise socialement responsable auprès de vos équipes ?
Nous avons l’ambition d’être un ascenseur social pour nos collaborateurs, en France comme à l’étranger, auxquels nous apportons des perspectives de formation et de qualification professionnelles. La diversité et l’inclusion, au coeur de la stratégie RH que nous mettons en oeuvre, s’articule autour de cinq dimensions : l’égalité hommes-femmes, les origines, le handicap, l’âge et l’orientation sexuelle. Nous avons conclu, sur ses différents sujets, des accords spécifiques qui nous engagent. Sur le volet, par exemple, du handicap, les deux accords que nous avons conclus et mis en oeuvre depuis 2007 ont permis de faire progresser notre taux d’emploi des personnes en situation de handicap de 2,3 % à 5,4 % en 2010. Sur l’âge, nous nous attachons à répondre aux attentes des quatre générations qui cohabitent sur le lieu de travail. développement des entretiens de mi-carrière dès 45 ans -8 500 collaborateurs, soit près d’un tiers de nos salariés, seront concernés dans les deux ans à venir-, ainsi que la prévention des situations de pénibilité et l’aménagement du temps de travail.

 

Vous faites partie des 20 patrons français qui se sont engagés l’an dernier auprès du Women’s Forum pour faire progresser l’avancement des femmes dans l’entreprise. Comment vous impliquez vous chez Sodexo sur ce volet ?
Nous avons crée en 2009 un conseil des femmes dirigeantes, le SWIFt (Sodexo Women’s International Forum for Talent), dont la mission est de proposer des actions concrètes pour aider le groupe à atteindre entre 23 et 25 % de femmes dans son Top 300 d’ici à 2015. Nous développons, par ailleurs, des réseaux de collaborateurs, afin de promouvoir la mixité dans de nombreux pays. Déjà en place aux Etats-Unis, en France et en Belgique, ces réseaux se sont étendus cette année au Canada, au Royaume-Uni, en Irlande, en Inde et en Chine.

 

Quels sont les grands métiers par lesquels des étudiants et des jeunes diplômés des grandes écoles peuvent vous rejoindre ?
Sodexo accueille en France chaque année près de 100 stagiaires dans une optique de pré-récrutement -près de 30 % d’entre eux décrochent un poste à l’issue de leur stage. Les postes à caractère opérationnel sont au premier rang de ceux pour lesquels nous recrutons. Mais avec notre stratégie d’élargissement des services, nous proposons une grande variété d’opportunités et de métiers tels qu’ingénieur, architecte, ou encore analyste environnementale. Nous offrons aussi, autant au siège du groupe, à Issy-les-Moulineaux, que dans nos filiales françaises dédiées aux Solutions de service sur sites et aux Solutions de motivation, des postes d’entrée aux fonctions Finance, RH, Audit, Marketing, Stratégie, Communication ou encore Achats.

 

Quels sont les grands leviers de croissance de Sodexo pour l’avenir ?
Le potentiel de croissance dans les services autre que la restauration est deux fois supérieur au potentiel de croissance dans le métier de la restauration. En 2005, les services de Facilities Mangement représentaient 17 % de notre chiffre d’affaires ; aujourd’hui ils représentent 25 %. En 2010/2011, les services de restauration ont progressé de 3,5 % et les services de Facilities Management de 10 %. Nous allons donc continuer à nous développer dans ces services.

 

Comment voudriez-vous donner envie de vous rejoindre ?
Offrant assez vite des responsabilités, avec beaucoup d’autonomie et de délégation, Sodexo est une entreprise qui encourage la mobilité inter-activités, la mobilité fonctionnelle et géographique. Nous avons d’ailleurs renforcé depuis cinq ans cette dernière afin de permettre à nos collaborateurs de développer une compréhension plus globale des enjeux économiques et culturels auxquels nous sommes exposés. L’élargissement de notre offre de services démultiplie aujourd’hui les opportunités d’évolution au sein du groupe. La diversité de nos activités et de nos segments de clientèle offre également une richesse d’enjeux business très différents, qui concernent autant le bienêtre des patients dans un établissement de santé que l’optimisation des coûts de fonctionnement d’un établissement pénitentiaire ou la mise en place d’une crèche ou d’une conciergerie dans une entreprise.

 

Quels conseils voudriez-vous donner aux jeunes diplômés ?
Premièrement, je les encourage à devenir citoyen du monde, et s’intéresser et s’ouvrir à d’autres cultures. Ensuite j’ai envie de leur rappeler qu’il est essentiel de respecter et de privilégier l’humain dans l’entreprise. Je suis convaincu que les entreprises qui gagneront demain seront celles qui s’intéressent à l’humain. Ils doivent aussi savoir privilégier une vision à long terme : même si les managers subissent une pression pour gérer une équipe, une division ou une entreprise dans une optique trimestrielle, concevoir ses objectifs et sa stratégie dans un horizon plus large que le court-terme est essentiel. J’ai la conviction aussi -forgée par mes 27 ans d’expérience dans le groupe !-, qu’une entreprise est d’autant plus performante que ses équipes partagent des valeurs fortes et qu’elles peuvent donner du sens à leur engagement. Sodexo est une très belle entreprise où tous les collaborateurs savent qu’ils participent à l’amélioration de la qualité de la vie de ceux qu’ils servent au quotidien !

 

CG

 

Contact recrutement :
http://www.sodexo.com/fr/carrieres/offres/monde.aspx