Société de développement immobilier filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, Sodéarif se place parmi les leaders de la promotion immobilière sur les marchés Francilien et Picard. Mahbod Hag highi (Maîtrise de Droit Université de Besançon 82, CAAE IAE Paris 91), son Directeur Juridique revient avec nous sur le rôle crucial du juriste dans ce secteur inscrit dans un écosystème législatif en pleine évolution, aussi complexe que passionnant.

Mahbod Haghighi (Maîtrise de Droit Université de Besançon 82, CAAE IAE Paris 91), Directeur Juridique de Sodéarif

Mahbod Haghighi (Maîtrise de Droit Université de Besançon 82, CAAE IAE Paris 91), Directeur Juridique de Sodéarif

En quoi réside la force de frappe de Sodéarif ?
Sodéarif est un promoteur immobilier qui développe son activité en Ile-de-France et en Picardie, un marché où la demande de logements est restée forte malgré la crise. Membre du réseau de développement immobilier de Bouygues Construction, nous faisons réaliser toutes nos opérations par les entreprises du Groupe Bouygues. Une posture alliant agilité et stabilité, unique sur le marché, qui nous permet de développer des opérations sur le long terme notamment en multiproduits, une vraie valeur ajoutée. Les opérations complexes en cours d’achèvement à Clichy-Batignolles (lot E8) ou Boulevard Ornano (Paris 18) alliant logements, EHPAD, PMI ou encore foyer médicalisé, de même que la réhabilitation de la piscine Molitor, en sont de très bons exemples.

 

“ De gardien de but, le juriste s’est transformé en goal volant : il est toujours dans les buts quand la balle arrive mais il court aussi sur le terrain. ”

Quel rôle le juriste joue-t-il dans cette dynamique ?
Il a beaucoup changé. Du technicien expert donnant la règle de droit, il s’est transformé en un membre de l’équipe qui dit jusqu’où l’entreprise peut prendre des risques. Hier, il était le gardien de but : on perdait à cause de lui mais on ne gagnait jamais grâce à lui. Aujourd’hui, c’est un goal volant : il est toujours dans les buts quand la balle arrive mais il court aussi sur le terrain. Il n’est plus là pour rendre une sentence mais pour faire gagner l’équipe. Dire ce qui n’est pas possible ne suffit plus, désormais il doit proposer des solutions. Ce mouvement s’accompagne d’une présence de plus en plus fréquente du Directeur Juridique au sein des Comités de Direction et des Comités Exécutifs, ce qui témoigne de la confiance qu’on lui porte : il est pleinement acteur de la prise de décisions et de la vie de l’entreprise à son plus haut niveau.

 

Comment définir le « bon juriste immobilier » ?
Le bon juriste est celui qui respecte la règle des 3 I : Intelligence, Intuition et Imagination. Une règle qu’il met en oeuvre en trouvant des solutions innovantes au plus près des règles de droit. Dans l’immobilier, un secteur faisant appel à un très grand nombre de champs juridiques (droits privé, public, fiscal, immobilier, construction, urbanisme, environnement, commande publique, domanialité publique…), il se doit d’être un très bon généraliste avec une très bonne vision globale, capable de savoir à quel moment faire appel à un spécialiste.

 

Qu’est-ce qui vous donne le sourire en arrivant chez Sodéarif tous les matins ?
La diversité des sujets et la confiance que l’entreprise met dans sa Direction Juridique. Tous les jours, j’ai le sentiment de participer à une oeuvre collective.

 

Les PETITS + DES DIPLÔMÉS DES UNIVERSITÉS ?
Je suis frappé par leur envie d’apprendre, de partager et de mettre en pratique leurs connaissances. En droit, une matière pour laquelle il n’existe pas d’autre formation que les formations universitaires, ils ont un niveau extrêmement élevé. Si la qualité de leur formation est sans égal, celle-ci reste, à quelques exceptions près, encore trop éloignée de la pratique. Le développement des stages de longue durée, de l’alternance ou l’intervention dans les formations de juristes issus du monde de l’entreprise constituent une vraie marge de progression en la matière.

 

Pourquoi rejoindre SODÉARIF ?
C’est une société de développement immobilier aux opérations tellement diversifiées que le juriste n’y connait jamais la routine. Une entreprise animée par un enthousiasme contagieux, montée sur un schéma organisationnel en équipe, dont le juriste fait partie intégrante, où il est reconnu et apprécié pour ses qualités de « goal volant ».

 

CW.

 

Contact : M.HAGHIGHI@bouygues-construction.com