Créée par deux jeunes étudiants Socio’Loop est une association visant à sensibiliser les jeunes à l’Economie Sociale et Solidaire à travers un kit pédagogique ludique et motivant. Pour récolter du contenu, Guillaume et Marine sont maintenant au Mexique caméra et appareil photo en main, pour rencontrer et interviewer des acteurs de l’ESS. Voici leur aventure mexicaine sur le Journal des Grandes Écoles et Universités !

L’ESS au Mexique présente des aspects spécifiques et bien différents que ceux que l’on retrouve en France. La présence encore forte de nombreuses communautés indigènes, souvent pauvres et marginalisées, permet à de nombreux projets de voir le jour en faveur du développement de ces groupes. On observe aussi quelques spécificités régionales comme par exemple le mouvement zapatiste dans le Chiapas qui favorise l’émergence d’organisations sous forme coopérative et/ou associative.

En un mois au Mexique nous avons eu l’opportunité de rencontrer différents acteurs de cette Économie Sociale et Solidaire et voici un résumé de quelques unes de nos plus belles rencontres :

Flor de Mayo : Créé par trois jeunes il y a 4 ans, Flor de Mayo est une entreprise sociale qui promeut l’artisanat indigène en créant des vêtements « de ville » à partir de broderies traditionnelles. Grâce à Flor de Mayo, 40 femmes de la communauté de Naupan bénéficient d’un revenu stable qui leur donne l’opportunité de vivre plutôt que de survivre et de planifier leur futur grâce à un revenu constant.

Universidad de la Tierra Unitierra de Oaxaca : A travers des formations gratuite, de la médecine traditionnelle, des groupes de lecture et bien d’autre initiatives, leur objectif est de promouvoir la réflexion chez les gens afin de les transformer en actions terrain pour construire une communauté solidaire, durable et respectueuse de l’environnement.

Arquitectura y Consultoria Sustentable : Il s’agit d’un projet d’éco-tourisme et de développement communautaire dans le Yucatan. L’équipe d’ACS souhaite créer une école de permaculture dans la communauté de Solferino. Ils souhaitent aussi créer un éco-lodge de cabanes dans les arbres ayant un impact minimum sur l’environnement afin de financer l’école.

 

Au delà de ces beaux projets, le Mexique représente pour nous une population très accueillante, des plages superbes, des pyramides mayas partout, des tacos excellentissimes. Mais aussi un pays où l’on vit vraiment au jour le jour sans vraiment se préoccuper de ce qui se passera demain. Ça a ses bons et se mauvais cotés, et ça contraste beaucoup avec nos caractères français ou nous planifions beaucoup ! Le Mexique ce sont aussi des opportunités pour ceux qui savent les saisir et une simplicité d’entreprendre qui est déconcertante mais motivante.

Nous continuons notre route vers le Guatémala où des belles rencontres s’annoncent !

Pour plus de détails rendez-vous sur www.socioloop.com ou sur facebook @Socio’Loop.

 

À bientôt !

Guillaume & Marine