La parité Hommes/Femmes, enjeu majeur dans les Grandes Ecoles et dans les Grandes Entreprises

 

Les enjeux de la représentativité des femmes dans l’entreprise sont intimement liés à la culture mais aussi aux pratiques managériales, comme nous l’a rappelé Sylvie Latour (Dauphine 1987, Maîtrise éco-gestion et DEA de finance), Directrice de l’Offre de Service et de l’Exploitation de SNCF Gares & Connexions. Elle nous parle d’un management accompagnant et soutenant pour un développement harmonieux. C’est ainsi qu’elle entraîne ses 150 collaborateurs dans la conception et la réalisation des gares nouvelle génération.

 

Sylvie LATOUR

Sylvie LATOUR

« En France, la place des femmes à des postes de pouvoir n’est pas encore normalisée dans les mentalités. Ce sujet est néanmoins perçu différemment selon les cultures d’entreprises. » Pour Sylvie Latour, ce serait mentir que de nier le fait que les femmes en position de responsabilités font l’objet d’une observation particulière. « Il existe souvent une suspicion sur leurs capacités, et in fine elles doivent être plus performantes que les hommes. La SNCF est une entreprise qui considère les femmes. Si elles sont forces de proposition, savent prendre des risques sur des projets lourds, elles sont autant considérées. »

 

Prendre des responsabilités, c’est faire un choix de vie
Un réseau de collaboratrices de la SNCF est en train de se mettre en place avec l’aide de l’agence Terra Femina. « Véronique Morali, sa présidente, nous guide et insiste sur l’importance de définir des priorités, incarner le réseau, lui donner une vraie gouvernance et partager l’expérience. » C’est sur ces leviers que Sylvie Latour souhaiterait porter ce réseau au sein de l’activité Gares et Connexions.

 

« Un parcours se construit en harmonie avec ce l’on est en tant que personne »
Avoir un beau parcours est une chose, vouloir faire carrière à tout prix serait une erreur. « A chaque femme selon ses convictions et souhaits de choisir son parcours. Car faut-il le rappeler, prendre des responsabilités est très prenant et suppose de faire des choix qui ont un impact sur la vie personnelle. » Après un début de carrière dans le marketing, Sylvie Latour est entrée à la SNCF où elle prend rapidement des responsabilités de direction sur la politique tarifaire du TGV et la stratégie client. Un parcours qu’elle n’a jamais « programmé », mais construit au fil des expériences et opportunités. « Il faut néanmoins se manifester, au bon rythme et sans brûler les étapes.» C’est dans cet esprit que la directrice manage son équipe. Elle a depuis ses débuts privilégié le travail en équipe. Avec une attention particulière aux potentiels visibles et non visibles de ses collaborateurs. « Afin de les faire grandir sur leurs points forts, à leur rythme, de manière harmonieuse. »

 

Naissance de la gare du XXIe siècle
Créées il y a deux ans, la Branche Gares & Connexions et sa Direction de l’Offre de Service et de l’Exploitation relèvent un défi d’envergure : faire des 3 000 gares de la SNCF des lieux de vie et de services dans la ville, des gares attentives et bienveillantes vis-à-vis des habitants du quartier et des voyageurs. « Nous voulons des gares ouvertes sur leur environnement, proposant des services innovants (santé, pôle emploi, petite enfance, marché, etc), des espaces d’attente confortables et vivants, une intermodalité avec les autres transports. Bref des gares qui souhaitent répondre à toutes les attentes du quotidien des voyageurs professionnels et loisir et des riverains. » Après deux ans de travaux, les gares de Lyon et Saint Lazare à Paris, et pour la ligne Rhin-Rhône à Besançon et Belfort, seront les premières inaugurées fin 2011. Pour monter, valoriser et développer ces nouvelles structures, la direction recrute de jeunes talents pour des postes de chefs de projet.

 

A. D-F

 

Contact :
christele.turquis@sncf.fr