Les défis du numérique impactent tous les secteurs et l’univers des transports n’est pas épargné. SNCF Mobilités embrasse pleinement ces problématiques en faisant appel à de jeunes talents au profil agile. Olivier Devaux (ENSAE ParisTech 90) Directeur des Opérations TER a réalisé l’ensemble de sa carrière au sein de la SNCF et se confie sur une entreprise où responsabilisation et mobilité interne sont les maîtres mots.

 

crédits @sncf.com

Comment la SNCF aide-t-elle ses collaborateurs à évoluer ?

La SNCF donne une pleine confiance à ses collaborateurs dès lors qu’ils ont les qualités nécessaires et l’envie. On m’a très vite confié des responsabilités managériales et opérationnelles, au-delà même du champ de mes compétences acquises à l’ENSAE. À seulement 30 ans, je dirigeais déjà une équipe de 500 contrôleurs à la gare d’Austerlitz. L’entreprise m’a également donné la chance d’exercer plusieurs métiers et de voyager sur le territoire entre Paris, Bordeaux et Lyon.

Comment œuvrez-vous au quotidien pour assurer le bon fonctionnement du TER ?

Cela passe par une obsession de la sécurité de nos usagers et de nos collaborateurs, par l’amélioration permanente des services – notamment la régularité – et sur la transformation industrielle des TER afin d’être compétitifs et attractifs. Je suis également en lien avec la R&D pour inventer les services de demain. Nous travaillons actuellement sur la maintenance prédictive en plaçant des capteurs dans les trains. Les données récoltées nous permettent ainsi de localiser précisément la panne et même de la devancer.

 Comment la SNCF Mobilités intègre-t-elle le digital ?

Nous avons développé une application unique, SNCF, qui est le compagnon idéal du voyageur. Elle répond aux attentes des voyageurs sur le besoin d’informations avant et pendant le voyage, et leur désir d’acheter leurs billets en ligne. Le numérique s’inscrit également dans nos process industriels et bouleverse nos façons de recruter. Aujourd’hui, pour certains métiers, comme celui de conducteurs de trains, nous avons créé un MOOC pour attirer les candidats.

Quels projets pour améliorer votre offre ?

Notre priorité est d’améliorer l’information aux clients en passant par une fiabilisation des données techniques et la prévision des impacts de perturbation. Nous travaillons également sur la rénovation de notre gamme d’offre TER en région en insistant sur la desserte du territoire grâce aux meilleures articulations avec les autres modes. Enfin, nous regardons de très près les questions liées au train autonome, notamment pour automatiser les processus de sortie de trains des entrepôts.

 

Pour retrouver le Speed Dating d’Olivier Devaux en vidéo, c’est par ici !

 

Quels profils vous intéressent ?

Dans un univers de la mobilité en évolution permanente, nous recherchons des diplômés ouverts et agiles. Nous avons besoin de profils généralistes dans le management, d’encadrants qui exercent leur leadership et conduisent les transformations. Nous recrutons également des profils ingénieurs et commerciaux, experts en production et capables d’inventer les services qui s’adapteront aux besoins des clients.

Vous avez emménagé dans de nouveaux locaux 2015 à Lyon, quel impact sur la QVT ?

SNCF Mobilités TER a fait le choix de s’installer à Lyon, il y a 3 ans. Nos locaux sont neufs avec beaucoup d’espaces de coworking digitalisés au service du travail collaboratif. Nous disposons également d’une conciergerie et sommes notamment engagés sur le running de Lyon, du marathon jusqu’au 10km.

Chiffres clés de l’activité TER : 4 Mds€ de CA en 2017 / Chaque jour plus de 1 000 bus, 1 000 000 de voyageurs et plus de 7 500 trains / 30 000 collaborateurs

Contact : vanessa.rigon@sncf.fr

 

 

emlyon Casablanca INSIDE

[Vidéo] Le nouveau campus d’emlyon à Casablanca incarne incarne l’esprit de rupture dans les modes d’apprentissage prôné par la business school pour former des early makers.

Avec le campus de Casablanca, emlyon poursuit sa globalisation vers l’Afrique

[Vidéo] Avec l’inauguration d’emlyon business school Africa à Casablanca en octobre 2018, emlyon business school signe la deuxième étape du déploiement de sa stratégie de globalisation.

Vidéo Flash – Jean-Guy Bernard, EM Normandie

Sans filtre, sans retouche, sans tabou. Grande école ou université, Normand ou Grand Normand, amphi ou e-learning, Jean-Guy Bernard, DG d’EM Normandie, répond à nos questions qui flashent !

Inside emlyon business school – campus de Paris

C’est au cœur de la capitale, face à la gare de Lyon qu’emlyon business school a décidé de faire flamboyer ses couleurs. Visite des lieux

Vidéo Flash – Vincenzo Esposito Vinzi, ESSEC

Sans filtre, sans retouche, sans tabou. Conformisme ou innovation, PHD ou doctorat, Capri ou Cergy, Vincenzo Esposito Vinzi, Directeur Général de l’ESSEC, répond à nos questions qui flashent !

Triathlon Audencia-La Baule pluvieux, triathlon heureux !

Pluie et vent n’ont pas gâché la fête lors de la 31e édition du Triathlon Audencia La Baule les 22 et 23 septembre 2018. Comme toujours organisé d’une main de maître par les étudiants d’Audencia ; une organisation saluée par le double champion d’Europe de Triathlon, Pierre Le Corre.

EM Normandie, Queen of Oxford !

200 étudiants ont débuté l’année 2018-2019 sur le campus d’Oxford d’EM Normandie pour une expérience unique et multiculturelle dans la prestigieuse ville universitaire

Why choose EM Normandie’s Oxford campus ?

[Video] Why choose EM Normandie’s Oxford campus ? Follow the guide ! Hendrik Lohse, Oxford Campus Director, tells you everything !

Vidéo Flash – Frank Bournois, ESCP Europe

Sans filtre, sans retouche, sans tabou, Frank Bournois, Directeur Général de ESCP Europe, répond à nos questions qui flashent !

Vidéo Flash – Georges Haddad, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Sans filtre, sans retouche, sans tabou, Georges Haddad, président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, répond en vidéo à nos questions qui flashent