Avec près de 220 000 affiliés en Île-de-France, la Société Mutualiste des Étudiants de la Région Parisienne est la plus importante des dix mutuelles étudiantes régionales. Depuis 1971, la SMEREP a une ambition : accompagner et faciliter la vie de l’étudiant. Une vocation partagée par Annie Coutarel (maîtrise de droit, Université René Descartes 91), directrice générale de la SMEREP. – Par Violaine Cherrier

 

 

Quels sont les « secrets de réussite » de la SMEREP ?

Nous évoluons dans un environnement mouvant mais nos préoccupations restent d’être à l’écoute de nos étudiants. Nous sommes donc dans une innovation constante sur le terrain. Nous devons donc nous montrer polyvalents, adaptables et très réactifs pour nous démarquer tout en restant un groupe indépendant.

 

Bienvenue au SMEREP Store
Témoin de cette innovation constante, le SMEREP Store, boulevard Saint-Michel à Paris, 1ere agence digitale de la mutuelle. « Nous avons installé des écrans tactiles pour que les étudiants puissent effectuer leurs opérations sans attente. Nous leur donnons ainsi une image dynamique en phase avec leurs usages. » Les étudiants peuvent également effectuer 90 % de leurs démarches en ligne avec My SMEREP et échanger avec leur conseiller via Skype ou encore le tchat en ligne.

 

Et en tant que manager, quelle est votre philosophie ?

Mon rôle est de fédérer les équipes et de les motiver en permanence. J’ai un tempérament de battante. J’aime mettre les idées en place rapidement. Donc je transmets cette envie aux collaborateurs à travers un fonctionnement en mode projet qui permet d’impliquer tout le monde et d’avancer ensemble.

Capture d’écran 2017-01-20 à 10.56.35

 

Partager hors du cadre
Un échange permanent qui s’effectue aussi dans un cadre plus convivial, en dehors des règles, autour d’un verre par exemple. « C’est un bon moyen de rendre le processus décisionnel plus rapide. Nous avons aussi effectué un séminaire à Bordeaux en alliant travail et détente : canoë, balade à cheval… Sortir hors les murs permet à chacun de se comporter différemment. »

 

Quels profils sont alors le plus à même de réussir à la SMEREP ?

Nous recherchons moins des compétences que l’envie de mettre en œuvre, d’être autonomes, de grandir par soi-même. C’est l’entretien et non leur CV qui va faire la différence en fonction de leur créativité, leur imagination, leur volonté de faire bouger les lignes… Voilà comment faire grandir l’entreprise.

 

Réussir en 2017 ?
Réussir, c’est s’épanouir, trouver sa place, être un acteur de la société… Voilà qui fait sens. C’est pourquoi il est essentiel de ne pas vous limiter vous-même. Osez et ne vous posez pas de frein. Acceptez-vous tels que vous êtes. Comme je dis à mes deux filles, lancez-vous et allez-y jusqu’au bout ! Voilà comment on devient directrice générale avec une simple maîtrise de droit !

 

Le Réseau pour Elles (LRE)

La SMEREP lance le 1er réseau féminin étudiantes. Sa baseline : « Osez réussir ». Le concept : organiser des ateliers sur la prise de confiance, la prise de parole… et créer du mentoring. « Pour que les femmes puissent occuper des postes à responsabilités plus rapidement, nous devons intervenir très tôt. Nos projets sont porteurs et ont un sens pour que la nouvelle génération se sente bien et reste en France ! »

« La SMEREP vous donne une liberté d’initiative et d’action professionnelle qui vous aide à devenir un acteur à titre personnel »

 

Qu’offrez-vous aux jeunes talents pour les pousser vers la réussite ?

Notre avantage est que même les stagiaires chez nous sont polyvalents et participent vraiment à notre développement. Ils interviennent sur des sujets très variés tels que la santé connectée. Notre structure permet à chacun de s’épanouir au-delà du cadre strict de la mutuelle car nous proposons tout un panel d’activités et une grande autonomie.

 

Un modèle ?
Enfant, j’ai grandi dans une famille qui avait une vision traditionnelle de la place de la femme. Jeune adulte, j’ai étudié dans un système qui ne proposait ni stage, ni Erasmus. Jeune juriste en revanche, j’ai eu la chance de rencontrer un directeur qui m’a aidée à prendre conscience de mes capacités. Puis, en 2003, le Président du Groupe m’a lui aussi fait confiance et m’a recrutée en tant que secrétaire général, une première pour l’entreprise ! Ces deux hommes m’ont donné confiance et m’ont poussée à oser pour atteindre mon objectif.

 

Contact : acoutarel@smerep.fr