1er fournisseur mondial de produits, de solutions et de services dans le secteur des roulements et des joints, SKF axe son développement sur ses 5 plates-formes dédiées au roulement, à l’étanchéité, à la lubrification, aux ser- vices et à la mécatronique. Directeur « demand chain » pour la division automobile de SKF, Luc Graux, UTC 87, s’explique sur la dualité de cette fonction transversale et stratégique.

 

Luc Graux (UTC 87) Directeur «Demand Chain» pour la division automobile de SKF

« Dans l’industrie automobile, nous sommes principalement confrontés à la réduction des délais, des coûts, nous devons gérer l’équilibre entre un service client irréprochable et un niveau de stock », Luc Graux, Directeur « Demand Chain » pour la division automobile de SKF.

Quel type de parcours vous a mené à la fonction de directeur «Demand Chain» ?
J’ai bénéficié en dernière année de l’UTC d’un programme d’échange avec l’Université de Houston qui m’a permis d’obtenir un double diplôme et de faire un MBA. Après 4 ans aux Etats- Unis, je suis entré chez SKF. J’étais intéressé par les postes opérationnels de production, les responsabilités, la gestion d’équipes, les relations clients.

SKF emploie 41 172 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 5,62 milliards d’euros en 2009. Le groupe, engagé depuis longtemps dans une démarche de développement durable fait porter ses efforts sur la R & D, le développement de nouveaux produits et la réduction des coûts.

Après différents postes en production et de direction de Business Units, auxquels l’UTC m’a très bien préparé, j’ai été nommé responsable pour l’ensemble du groupe de toute l’activité “demand chain“ de la division automobile, c’est-à- dire de la supply chain étendue qui inclut la dimension achats et service clients. Cette responsabilité internationale me fait me déplacer dans la cinquantaine d’usines que compte la division automobile, qui représente la moitié de l’activité industrielle de SKF et un tiers du chiffre d’affaires. Je gère un budget achats de l’ordre de 1.3 milliard d’euros.

Quels les principaux enjeux de cette fonction ?
Ce qui fait l’intérêt de cette fonction, c’est sa dualité. Nous travaillons à la fois sur les aspects client court terme – production, gestion des fournisseurs – que nous devons livrer en temps et en heure, et sur l’aspect plus long terme, stratégique, de développement, très en amont, de nouveaux concepts, de nouveaux programmes, d’initiatives que nous lançons ensuite au sein de la division voire du groupe.

Dans l’industrie automobile, nous sommes principalement confrontés à la réduction des délais, des coûts, nous devons gérer l’équilibre entre un service client irréprochable et un niveau de stock.

Autre enjeu important, gérer des équipes de professionnels – 350 personnes réparties partout dans le monde par lignes de produits – les motiver, maintenir leurs expertises à la pointe de la connaissance.

 

A.M.

Contact : luc.graux@skf.com