BERNARD GROSLAMBERT PROFESSEUR DE FINANCE À SKEMA BS Docteur en Économie

BERTRAND GROSLAMBERT PROFESSEUR DE FINANCE À SKEMA BS Docteur en Économie

Micro cv
Bertrand Groslambert Professeur à SKEMA Business School.
Docteur en économie
2011: Professeur de finance, SKEMA BS, Raleigh campus, USA
1999-2011 : Professeur de finance, SKEMA BS, Sophia Antipolis campus, France
1993-1998 : Gérant de portefeuille, FP Consult, Paris, France
1991-1992 : Contrôleur financier, Total, Dakar, Sénégal

 

Publications
1999 – with Kassibrakis, «The Alpha-Stable Hypothesis: An Alternative to the Distribution of Emerging Stock Markets Returns», Emerging Markets Quaterly.
2000 – «De l’Intérêt des Marchés Emergents dans une Gestion Internationale de Portefeuille », in «Gestion des Risques dans un Cadre International», Mondher Bellalah and Kamal Abdel Rahman éd., Economica, Paris, France.
2001 – with Bouchet and Clark, «Revisiting the Asian Financial Crisis», The International Journal of Finance, vol. 13, n° 2.
2002 – with Bouchet, «Le Risque-Pays : complexe, multi-critère, et volatile», in «Gestion des Risques», éd. AFPLANE, Paris, France.
2003 – «Country Risk Assessment», with Bouchet and Clark, John Wiley ed., May New York, USA.
2004 – with Bouchet and Clark, «Was the Asian Crisis Really a Surprise», in «Global Financial Markets: Issues and Strategies», Praeger, Dilip K. Ghosh and Mohamed Ariff ed., London, UK. 2005 – with Bouchet, “Country Risk and Governance: Strange Bedfellows?”, in “Governance and Risk in Emerging and Global Markets”, Palgrave McMillan, Sima Motamen- Samadian ed., New York, USA.

 

Pédagogie, méthode
Etant basé aux Etats-Unis sur notre campus américain, je m’inspire beaucoup des méthodes américaines. Les étudiants doivent lire et étudier en dehors de la classe. Le cours est le lieu où l’on met en pratique, on débat, on critique. Je peux intervenir pour préciser un point, souligner l’importance d’un concept, mais mon rôle n’est pas de pontifier des heures durant. Je me pose toujours la question de ma « valeur ajoutée » : l’étudiant peut-il réussir le cours simplement en lisant un ouvrage, en regardant les notes d’un camarade et en potassant des annales ? Si oui, c’est que je n’ai pas atteint mon objectif. Mon rôle est mettre en perspective, de donner du sens, de relier l’enseignement à l’étudiant. J’essaye d’être à la fois en prise avec le monde actuel et de fournir à l’étudiant la « big picture », les clés qui lui permettront de décoder son environnement demain ou dans dix ans. Un élément qui me semble aussi très important est la capacité à fournir un retour fréquent et rapide à l’étudiant quant à la qualité de son travail. Comme le dit Boileau : « vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ». Enfin, j’utilise au maximum notre présence multicampus pour mettre les étudiants en situation de « Global Management », par exemple avec des business games impliquant simultanément des équipes en France, en Chine et aux Etats-Unis.

 

Portrait chinois
1 film culte « Phantom of the paradise » de Brian de Palma (1974)
1 légende Lancelot du Lac
1 proverbe C’est en forgeant que l’on devient forgeron
1 bataille La bataille de Valmy dans les plaines de Champagne en 1792
1 capitale asiatique Angkor
1 invention L’écriture
1 animal imaginaire Le marsupilami
1 discipline sportive Le rugby il y a quelques années, le VTT aujourd’hui
1 des 7 péchés capitaux La gourmandise
1 blasphème Ni Dieu ni maître

 

Contact :
Bertrand.grosl ambert@skema.edu