Communiqué de presse:

Avec 12 accords de double-diplômes et 120 universités internationales partenaires, SIGMA Clermont place la mobilité académique de ses étudiants au coeur de ses engagements. Deux axes majeurs de développement des relations internationales se distinguent : l’Asie et l’Amérique du Sud.

 

Un nouveau double-diplôme en Asie lancé à la rentrée 2017

 

En Septembre 2016, SIGMA Clermont a signé un accord de double-diplôme en mécanique avancée avec l’université chinoise de Tianjin, 4ème ville de Chine. Il s’agit du premier accord international bi-diplômant de l’École en Asie. Il est ouvert à tous les étudiants du pôle MMS (Machines, Mécanismes et Systèmes) ayant validé huit semestres d’études en France, dont les quatre premiers du cycle ingénieur à SIGMA Clermont, et offre une spécialisation en Robotique. Ce partenariat permettra ainsi aux premiers étudiants de partir en Septembre 2017 et d’obtenir conjointement le diplôme d’ingénieur de SIGMA Clermont et un diplôme de Master reconnu par l’état chinois. « Nous avons eu beaucoup de demandes pour seulement 2 places. Les 2 heureuses élues ont été sélectionnées selon leur dossier académique, leur motivation et leurs compétences en langue » précise Tobias Beilicke, responsable des relations internationales de l’École.

SIGMA Clermont a également signé récemment son premier accord de coopération à Taiwan avec l’Université Nationale des Sciences et des Technologies, la plus grande et plus ancienne des universités techniques du pays. En offrant un enseignement entièrement en anglais ainsi que des cours dans toutes les spécialisations possibles, l’Université est très attractive pour les étudiants de SIGMA Clermont. En réciprocité, des étudiants taiwanais seront accueillis à l’école d’ingénieur clermontoise pour de courts séjours de recherche.

Aujourd’hui parmi les 78 étudiants étrangers en échange dans l’établissement, 10 sont de nationalité chinoise, 12 de nationalité brésilienne et 8 de nationalité mexicaine. Ces trois nationalités sont les plus importantes sur les 24 présentes à l’École.

 

SIGMA Clermont s’affirme sur le continent sud-américain

 

CaptureForte de son expérience au Brésil et au Mexique, l’École d’ingénieur va porter le premier programme Arfitec pour la Fondation Gay Lussac. La Cdefi lui en a confié l’expérimentation. Associés à ses partenaires en Argentine, l’Université Nationale de General Sarmiento et l’Université Technologique Nationale de Buenos Aires, SIGMA Clermont facilite l’échange d’étudiants et encourage une coopération scientifique franco-argentine entre tous les enseignants chercheurs impliqués dans le projet. « Il y a une forte demande des étudiants argentins pour venir en France et vice-versa, notamment car notre enseignement est en phase avec les enjeux de développement industriel du pays » explique Tobias Beilicke.

 

Grâce aux programmes Fitec, l’École développe des coopérations bilatérales d’échange avec différents pays d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale. SIGMA Clermont comptabilisera bientôt cinq double-diplômes, trois actifs et deux en cours, avec le Brésil. La convention avec l’UNAQ (Université Aéronautique de Querétaro) au Mexique qui a été conclue en 2015, constitue également un partenariat très fort pour l’École. Un tiers de ses diplômés travaillent actuellement dans ce secteur.

 

« À SIGMA Clermont, l’apprentissage d’une 2ème langue vivante est obligatoire. Nous proposons l’enseignement de 6 langues différentes, en plus de l’anglais, dont l’espagnol et le portugais, ce qui facilite l’envoi d’étudiants dans les pays d’Amérique Centrale et du Sud » affirme Sophie Commereuc, directrice de l’École d’ingénieur.

En mars 2017, en Colombie SIGMA Clermont participera au salon Destination France, plus grand salon sur les échanges internationaux du pays. Des discussions avec les universités du Chili et du Pérou sont actuellement en cours.