En 2012, Shell a produit plus de gaz que de pétrole, signe de son adaptation aux évolutions du marché énergétique. Passionnée par les problématique liées à l’aide au développement, la Directrice de la Communication Domitille Fafin (Sciences Po 07, ESSEC 10) revient sur son parcours au sein d’une entreprise responsable, en phase avec les nouveaux défis énergétiques.

Domitille Fafin (Sciences Po 07, ESSEC 10), Directrice de la Communication de Shell

Domitille Fafin (Sciences Po 07, ESSEC 10), Directrice de la Communication de Shell

Passer par l’opérationnel pour viser la stratégie
Domitille Fafin se destinait à l’ENA jusqu’à ce qu’un stage en Zambie lui fasse prendre conscience que « le principal levier du développement était l’accès à l’énergie ». De retour à Paris, elle intègre l’ESSE C et effectue son stage en alternance chez Shell. Avant de devenir Directrice de la communication en 2012, elle passe deux ans et demi dans la filiale Butagaz où elle réalise du trading, du supply, de la négociation de contrats… Des activités éloignées de son projet initial. « Les expériences que j’ai faites dans ce métier, explique-t-elle, me servent aujourd’hui tous les jours dans mon métier de Directrice de la Communication. L’industrie est un fabuleux secteur dans lequel il me semble essentiel d’expérimenter l’opérationnel avant de viser le stratégique ». Lorsqu’on lui demande de nous présenter ses fonctions, elle résume son état d’esprit : « J’aime considérer que, au-delà de la Communication, je suis responsable de la pédagogie. En France, dès qu’il est question d’énergie, on ne parle que du nucléaire ou de renouvelables, alors que ça ne représente que 30 % de la consommation. Il faut parler des autres sources d’énergie et réfléchir aux solutions pour tendre vers plus d’efficacité énergétique. »

 

Femme et industrie
D’un point de vue pratique, le travail à domicile est facilité chez Shell, ce qui donne une grande flexibilité et permet de gérer certaines problématiques personnelles. « Le fait d’être une femme ne m’a jamais posé de problèmes. D’abord parce que dans l’industrie, le fait qu’il y ait moins de femmes nous rend plus visibles ; ensuite parce que les grands groupes sont sensibilisés à la problématique ». De fait, les recrutements chez Shell favorisent la parité hommes/femmes. En interne, un programme d’évolution de carrière s’est fixé comme objectif d’identifier les talents bien en amont, afin de pouvoir proposer pour chaque offre au moins une candidature de chaque sexe. Domitille Fafin élargit son propos : « Dans les grands groupes, ce n’est pas un problème d’obtenir un poste à responsabilité. Après, si l’on regarde les membres des Comex c’est parfois une autre histoire… Mais les choses évoluent doucement. »

 

Les atouts séduction de Shell
A destination des jeunes diplômés désireux de s’orienter vers l’étranger, Domitille Fafin précise : « Shell est une compagnie world wide qui ouvre de belles perspectives en dehors du secteur français. Si l’on est mobile, intégrer Shell permet de construire une carrière internationale. » Cette ouverture, l’entreprise la cultive aussi en interne, par le biais des « Get to know you », de courts entretiens que les salariés sont encouragés à réaliser auprès de senior managers d’autres entités, afin d’ouvrir leurs perspectives d’évolution. Cela est à ce point constitutif de la philosophie d’entreprise de Shell qu’aux Pays-Bas, il arrive souvent que les objectifs annuels de postes impliquent d’en mener un par mois.

 

Le point RH
Shell France est à la recherche de profils commerciaux de haut niveau ayant une vision stratégique, dans le but de faire croitre les activités de Shell en France et en Europe. Shell France recherche également des profils financiers corporate et opérationnels pour intégrer ses équipes. Enfin, le Shell Graduate Program constitue aussi une voie d’entrée pour plus de 1 000 jeunes diplômés recrutés chaque année dans le monde grâce à ce programme de stage d’évaluation au sein du groupe.
Plus d’infos sur : http://www.shell.com/global/aboutshell/careers/students-and-graduates.html

 

Chiffres clés :
Shell est présent dans près de 90 pays dans le monde 900 employés pour Shell France Le gaz représente désormais plus de 50 % de la production énergétique de Shell.

 

A.F.

 

Contact : domitille.fafin@shell.com