Séduit par les valeurs du Groupe Shangri-La, Guy Bertaud (HTW Zurich 2003), a très vite saisi l’opportunité de rejoindre l’établissement parisien de la marque. Il revient sur ses défis de Directeur Général et invite les jeunes diplômés à le suivre dans cette aventure.

 

Pour Guy Bertaud, rejoindre le palace parisien était une évidence. « J’ai été attiré par l’identité de la marque chinoise Shangri-La. C’est une chaîne porteuse de valeurs fortes : humilité, courtoisie, sincérité, respect, serviabilité, altruisme. Cette dernière m’a particulièrement touché, car elle se traduit au quotidien dans le travail de chaque collègue. Le personnel d’un hôtel est la clé de voûte du succès d’un établissement de luxe. Ce respect véhiculé par nos équipes se transmet à nos clients, et devient une des raisons principales de leurs choix pour l’hospitalité à la chinoise. »

DG d’un palace : chef d’orchestre au service de l’expérience client

L’exercice de DG au sein d’un hôtel incarne les défis spécifiques du secteur. « C’est un métier qui place l’humain au cœur de ses préoccupations. En tant que DG, je me dois d’être le chef d’orchestre qui réussira à fournir une expérience mémorable à mes 40 000 clients annuel, auxquels nous proposons des séjours entièrement personnalisés. Pour ce faire, il faut penser marque, valeurs et rigueur. Guy Bertaud mise sur des initiatives innovantes : boutiques dans l’hôtel, partenariats… « Il est très important de trouver les points qui nous différencient pour en faire une force. L’hôtel a donc misé sur des partenariats originaux, comme celui que nous avons noué avec Lexus. Ainsi, comme nous partageons les mêmes valeurs, les clients de la marque automobile se voient proposer des offres dans notre palace tandis que nos clients bénéficient de véhicules pour leurs déplacements Parisiens. »

 

Shangri-La fait rimer histoire de l’art et botanique avec luxe

Étant une ancienne résidence princière, le Shangri-La Hotel Paris est un établissement qui regroupe une forte richesse historique. Mais le véritable atout dans la manche du Shangri-La, ce sont ses services. En effet, chaque hôtel mise sur des collaborateurs experts dans leur domaine. « Notre concierge est un expert en histoire de l’art. Il peut vous faire découvrir les coulisses historiques du palace parisien, faire visiter des musées, vous emmener à des ventes aux enchères. Notre Chef Barman est expert en botanique. Il développe ainsi de nombreux cocktails autour de ce thème pour nos clients. »

Le luxe : un secteur challengeant et gratifiant

Pour Guy Bertaud, l’univers de l’hôtellerie du luxe est le secteur parfait pour des jeunes diplômés qui cherchent à s’épanouir dans un travail gratifiant. « Voir les clients repartir le sourire aux lèvres avec une expérience qui restera gravée dans leur mémoire, c’est très valorisant ! Certains reviennent nous voir 5 ans plus tard pour nous parler de leur séjour au Shangri-La Paris ! C’est un vrai bonheur. C’est également un métier passionnant, car il est mû par une innovation permanente. » Ainsi, le DG du Shangri-La Paris encourage les futurs diplômés à le rejoindre dans une aventure extrêmement enrichissante. « Nous recherchons des talents dans de nombreux domaines : opérations, finance, marketing, Ressources humaines… Chacun peut s’épanouir, contribuer au développement de ce bel hôtel et s’accomplir à l’international »

Le conseil aux étudiants avides de rejoindre le secteur des services de luxe : « Le monde des services dans le luxe en particulier, est composé de codes et de valeurs qu’il faut connaitre et respecter tout en se montrant audacieux, créatif et entreprenant. »

Nos leaders cassent les codes ! « Je pense qu’un collaborateur créatif, intelligent et porteur de valeurs fortes a toute sa place dans notre compagnie. Le secteur du luxe a souvent tendance à trop reconnaître les compétences techniques sans nécessairement valoriser la créativité. »

 

Contact : recruitment.slpr@shangri-la.com

 

Une vocation, une vie

Matthieu Dussouillez sera à 33 ans seulement, le directeur de l’Opéra national de Lorraine au 1er juin 2019

Society & Organizations Center d’HEC : Un nouveau rapport de référence sur la mesure d’impact social

Dans leur dernier rapport, les chercheurs du Society & Organizations Center d’HEC Paris ont dévoilé un outil de mesure d’impact social qui standardise l’évaluation économique et sociale des initiatives de responsabilité des entreprises engagées dans différents secteurs et types d’organisation. Cette nouvelle méthode a pour objectif d’améliorer considérablement l’efficacité, le passage à l’échelle et le retour sur investissement des initiatives d’impact social.

#MyTeam – Zoom sur l’entourage du PDG

Les plus proches collaborateurs du CEO constituent les premiers leviers de la diffusion et de l’acceptation de sa vision et de sa stratégie managériale. Mais au-delà de cette garde rapprochée, le CEO peut aussi compter sur les oreilles de ses...

Les tips du leadership

Les best practices pour dompter la complexité du monde et la traduire en performance durable pour l’entreprise ? Les conseils d’Olivier de Pembrock, Président du CJD

Les secrets des entrepreneurs qui réussissent

Le point commun entre Guillaume Gibault, Oprah Winfrey, Steve Jobs et Hans Riegel ? Ce sont tous des entrepreneurs qui ont réussi. Envie de connaître leurs secrets ? Séverine Le Loarne-Lemaire, Professeur à Grenoble École de Management, les...

Devenez une luck machine !

Attracteur et passeur de chance, transformateur d’inattendu, le grand chanceux est un aimant à opportunités. Décryptage avec Philippe Gabilliet

Peut-on détecter un potentiel à réussir ?

Observatrice privilégiée des attentes des entreprises, Isabelle Bastide, présidente de Page Group France, partage son analyse

Domalys, pour une entreprise vertueuse

Les fondateurs de Domalys, entreprise qui facilite le quotidien des personnes dépendantes, promeuvent une entreprise vertueuse, explications

Les 5 secrets du manager juste et donc performant

Faut-il manager juste pour faire réussir ses collaborateurs et son entreprise ? Sans aucun doute pour Thierry Nadisic, professeur à emlyon

SKEMA décrypte les nouvelles valeurs du secteur du luxe

Parce que le secteur du Luxe doit répondre à la quête des clients pour de nouvelles expériences, les marques doivent à la fois se réinventer et réinventer la relation-client dans son ensemble. Elles doivent aussi recruter les talents qui seront capables de conduire ces changements. SKEMA Business School, acteur de référence de la formation dans le Luxe avec plusieurs programmes masters dont le Global Luxury & Management, a organisé une table-ronde le 7 février 2019 au Meurice pour faire le point des défis du secteur et apporter de nouvelles réponses en faisant témoigner plusieurs acteurs