Séduit par les valeurs du Groupe Shangri-La, Guy Bertaud (HTW Zurich 2003), a très vite saisi l’opportunité de rejoindre l’établissement parisien de la marque. Il revient sur ses défis de Directeur Général et invite les jeunes diplômés à le suivre dans cette aventure.

 

Pour Guy Bertaud, rejoindre le palace parisien était une évidence. « J’ai été attiré par l’identité de la marque chinoise Shangri-La. C’est une chaîne porteuse de valeurs fortes : humilité, courtoisie, sincérité, respect, serviabilité, altruisme. Cette dernière m’a particulièrement touché, car elle se traduit au quotidien dans le travail de chaque collègue. Le personnel d’un hôtel est la clé de voûte du succès d’un établissement de luxe. Ce respect véhiculé par nos équipes se transmet à nos clients, et devient une des raisons principales de leurs choix pour l’hospitalité à la chinoise. »

DG d’un palace : chef d’orchestre au service de l’expérience client

L’exercice de DG au sein d’un hôtel incarne les défis spécifiques du secteur. « C’est un métier qui place l’humain au cœur de ses préoccupations. En tant que DG, je me dois d’être le chef d’orchestre qui réussira à fournir une expérience mémorable à mes 40 000 clients annuel, auxquels nous proposons des séjours entièrement personnalisés. Pour ce faire, il faut penser marque, valeurs et rigueur. Guy Bertaud mise sur des initiatives innovantes : boutiques dans l’hôtel, partenariats… « Il est très important de trouver les points qui nous différencient pour en faire une force. L’hôtel a donc misé sur des partenariats originaux, comme celui que nous avons noué avec Lexus. Ainsi, comme nous partageons les mêmes valeurs, les clients de la marque automobile se voient proposer des offres dans notre palace tandis que nos clients bénéficient de véhicules pour leurs déplacements Parisiens. »

 

Shangri-La fait rimer histoire de l’art et botanique avec luxe

Étant une ancienne résidence princière, le Shangri-La Hotel Paris est un établissement qui regroupe une forte richesse historique. Mais le véritable atout dans la manche du Shangri-La, ce sont ses services. En effet, chaque hôtel mise sur des collaborateurs experts dans leur domaine. « Notre concierge est un expert en histoire de l’art. Il peut vous faire découvrir les coulisses historiques du palace parisien, faire visiter des musées, vous emmener à des ventes aux enchères. Notre Chef Barman est expert en botanique. Il développe ainsi de nombreux cocktails autour de ce thème pour nos clients. »

Le luxe : un secteur challengeant et gratifiant

Pour Guy Bertaud, l’univers de l’hôtellerie du luxe est le secteur parfait pour des jeunes diplômés qui cherchent à s’épanouir dans un travail gratifiant. « Voir les clients repartir le sourire aux lèvres avec une expérience qui restera gravée dans leur mémoire, c’est très valorisant ! Certains reviennent nous voir 5 ans plus tard pour nous parler de leur séjour au Shangri-La Paris ! C’est un vrai bonheur. C’est également un métier passionnant, car il est mû par une innovation permanente. » Ainsi, le DG du Shangri-La Paris encourage les futurs diplômés à le rejoindre dans une aventure extrêmement enrichissante. « Nous recherchons des talents dans de nombreux domaines : opérations, finance, marketing, Ressources humaines… Chacun peut s’épanouir, contribuer au développement de ce bel hôtel et s’accomplir à l’international »

Le conseil aux étudiants avides de rejoindre le secteur des services de luxe : « Le monde des services dans le luxe en particulier, est composé de codes et de valeurs qu’il faut connaitre et respecter tout en se montrant audacieux, créatif et entreprenant. »

Nos leaders cassent les codes ! « Je pense qu’un collaborateur créatif, intelligent et porteur de valeurs fortes a toute sa place dans notre compagnie. Le secteur du luxe a souvent tendance à trop reconnaître les compétences techniques sans nécessairement valoriser la créativité. »

 

Contact : recruitment.slpr@shangri-la.com

 

Directeur de l’innovation, nouvelle colonne vertébrale de l’entreprise

Directeur de l’innovation : des compétences dures au soft skills, le point sur les qualités essentielles pour exercer ce métier qui a le vent en poupe

Millennials, quadras, seniors… Qu’attendons-nous du monde de l’entreprise ?

Humain, technologies. Les collaborateurs de différentes générations sont-ils sensibles aux mêmes problématiques dans l’entreprise ? Qui de leur approche du monde du travail ? Enquête.

Millennials, quadras, seniors… Qui sont-ils ?

Millennials et profils plus seniors : même combat ? Quête de sens, autonomie… Les aspirations des collaborateurs seraient les mêmes, quel que soit leur âge. Enquête.

Les 7 grands travaux des universités

Rénover la pédagogie, améliorer l’orientation et l’accueil des étudiants, développer la recherche et rayonner à l’international pour trouver un nouvel élan

Intelligence émotionnelle VS intelligence artificielle

Intelligence émotionnelle VS intelligence artificielle. Le manager face à l’IA. Michelle Veyssière et Rolan Robeveille, auteurs du livre Manager l’IA, arbitrent le combat.

Mon manager a un cœur !

La carotte et le bâton, c’est fini ! Le leadership moderne doit se fonder sur l’humain, la bienveillance, le respect et l’altruisme.

Où t’es, diversité, où t’es ?

Des différences culturelles aux différences générationnelles, les défis du DG de demain sont nombreux. Comment fédère-t-il ses collaborateurs ? Hélène Langinier (EM Strasbourg) répond.

Le management around the world

Comment le manager interagit-il avec ses collaborateurs en Allemagne, au Japon ou en Angleterre ? Décollage immédiat avec Hélène Langinier (EM Strasbourg) et le docteur Ricardo Azambuja (Rennes School of Business).

Viser la lune, ça ne nous fait pas peur !

Focus sur l’industrie aérospatiale, un secteur en pleine révolution, porté par le New Space et les nouveaux challenges de la space economy

Management, tech et collaboratif : le cocktail gagnant du DG du futur

Comment le manager trouve-t-il l’équilibre Homme-machine ? Quels sont ses atouts pour affronter ses nouveaux défis ? Christophe Clavé (INSEEC), répond.