Séverin Nadji
24 ans
Originaire du Sénégal
Élève ingénieur en Optronique (3e année) – Master 2 Photonique à l’ENSSAT (Lannion)

 

Séverin pratique le Taekwondo depuis l’âge de 7 ans. Passionné très tôt par cette discipline, il intègre l’équipe nationale junior du Sénégal à 17 ans. En mars 2014, il termine à la 5e place du championnat de France universitaire. Ce sportif accompli a su concilier sa passion avec des études exigeantes à l’ENSSAT (École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie).

A FORCE DE PERSÉVÉRANCE, SÉVERIN A BALAYÉ TOUS SES DOUTES !
Tout petit, Séverin était captivé par les films d’arts martiaux. « Je trouvais ces combats à mains nues tellement nobles et spectaculaires. » Son père décide alors de l’inscrire à un club de Taekwondo. « J’ai eu quelques difficultés au début. J’ai même voulu arrêter mais mon père m’a incité à continuer. Je l’en remercie aujourd’hui. » Sa persévérance lui a donné raison, Séverin remporte facilement ses premiers tournois. « A ce moment là, j’ai su que j’étais fait pour ce sport. Tous mes doutes ont été balayés. » Grâce à ses bons résultats, il est rapidement repéré et rejoint l’équipe nationale junior du Sénégal à 17 ans. « Mais je n’ai participé à aucune compétition cette année là. Je me suis intégralement consacré aux révisions pour le Bac. »
Depuis toujours, Séverin ne néglige pas ses études car il sait qu’il est difficile de vivre du Taekwondo. « Si j’avais tout abandonné pour me consacrer uniquement au Taekwondo je serai surement allé plus loin et j’aurais peut-être participé aux JO ! Mais grâce à mes études je pourrai avoir un métier et bien gagner ma vie. Le Taekwondo doit rester une passion. Je ne pense pas qu’il soit possible d’en vivre. » Après son Bac, il décide donc de rejoindre une classe prépa et intègre l’ENSSAT où il a su concilier ses études et son sport. « Après mon arrivé, le taekwondo a été ajouté au programme de l’ASUL (Association Sportive Universitaire de Lannion), section que j’encadre, ce qui m’a permis de faire découvrir mon sport aux étudiants de Lannion. » Il a ainsi continué à se perfectionner dans sa discipline. « Je m’entraîne deux fois par semaine, le reste du temps est entièrement consacré à mes cours. C’est important de maintenir un équilibre entre sport et études. Je ne me vois pas passer tout mon temps le nez dans les bouquins ! » Séverin ne conçoit pas l’avenir sans le Taekwondo et veut lier son sport à son projet professionnel. « Je me destine à la Recherche. Je souhaite trouver une application de l’optronique dans le Taekwondo. C’est un projet un peu fou mais je reste déterminé ! »

 

TON PÊCHÉ MIGNON :
Les ailes de poulet bien épicées ! Mais je vais bientôt devoir me mettre au régime. Je concours en -68 kg et là je dépasse un peu !
TON MODÈLE :
Mes parents qui ont toujours été là pour moi. Je les admire, ils m’ont toujours encouragé à me surpasser. Je leur dois beaucoup.
UN ANIMAL :
Le lion car tout le monde le respecte. Il ne se laisse pas faire et ne fuit pas face au danger.
TES VALEURS :
La discipline, la rigueur, le travail en équipe et surtout la modestie. Dans un combat rien n’est jamais joué à l’avance. Si on prend la grosse tête, on peut le payer cher.
TES AMBITIONS :
Rendre fiers mes parents, réussir mes études et m’améliorer dans ma discipline. Je sens que je n’ai pas atteint mon maximum. J’espère avoir plus de temps dans ma vie professionnelle pour m’entrainer.
UNE CITATION :
J’aime bien cette phrase de Bruce Lee : « Connaître ne suffit pas. Il faut savoir l’appliquer. La volonté ne suffit pas. Il faut savoir agir. »

 

Simon Sénot