Route du Rhum 2010 - Servane Escoffier

Servane Escoffier - Route du Rhum 2010

A la tête d’un palmarès brillant, Servane Escoffier, skippeuse de haut niveau et diplômée d’ESC La Rochelle, a de nouveau relevé un défi de grande envergure en décrochant la 7e place de la Route du Rhum 2010, au bord d’un catamaran d’une catégorie ultime. A l’occasion de ce dossier spécial « Voile et Grandes Ecoles », Grandes Ecoles Magazine est allé à la rencontre de cette jeune femme de 29 ans au sourire timide et passionné.

Le programme Bachelor d’ESC La Rochelle
En 2001, Servane choisit cette formation pour ses expériences internationales multiples et son cadre concret. Il s’agit en effet d’un programme de 4 ans, dont la moitié du temps de formation et de stages se déroule à l’étranger. Ainsi, après avoir étudié aux Antilles, elle effectue un stage marketing en Allemagne, avant de s’engager dans le programme double diplôme de l’université de Plymouth en Grande Bretagne. Enfin, elle poursuit son stage de fin d’étude dans une entreprise d’organisation de courses au large, ce qui n’est alors que les prémices de son parcours professionnel dans le nautisme. « La formation d’école de commerce transmet avant tout à l’étudiant les bases théoriques et pratiques nécessaires pour s’intégrer au monde de l’entreprise et se tisser un réseau dense », précise Servane.

« Servane Escoffier & Sea »
Dès la fin de ses études, Servane se lance dans la course au large et en fait son métier à part entière. Parallèlement à la pratique de la voile de haut niveau, Servane mène une activité d’entrepreneur. Aujourd’hui, son entreprise « Servane Escoffier & Sea » offre des services de conseil auprès des organisations de nautisme, et intervient dans le montage et le suivi de projets dans le domaine des courses au large. Elle apprécie la composante « complète » de son métier, allant de la recherche de partenaires à la gestion de budget jusqu’à l’aboutissement ultime du projet. Elle note aussi la diversité des interlocuteurs et de ses collaborateurs ainsi que la richesse de leurs rencontres et de leurs échanges. « Il s’agit réellement d’un métier-passion », une activité dont elle avait posé les jalons dès son adolescence lorsqu’elle recherchait de 1 000 à 2 000 euros de partenariat pour financer ses régates…

La mer : une histoire d’amour dès ses premiers mois
Issue d’une famille de navigateurs, Servane a accompagné ses parents en croisière dès 4 mois et n’a plus jamais quitté le navire ! Enfant et adolescente, elle suivait les cours de l’école de voile de St Malo, et a commencé la compétition plutôt « tardivement » dit-elle, dès l’âge de 16 ans. Ce qui la séduit le plus, c’est l’esprit du dépassement de soi, l’engagement à la fois moral et physique, le défi humain à relever, mais aussi l’esprit de compétition qui l’encourage à repousser ses propres limites. Mais c’est surtout la passion de la mer et des bateaux qui la soutient dans les moments difficiles, qu’elle endure en solitaire sur la mer.

« Ce qui est primordial, c’est de faire ce qu’on aime »
Servane conseille aux étudiants des grandes écoles de s’investir dans la vie associative car il s’agit d’expériences enrichissantes, où on expérimente le travail en équipe. Ainsi, Servane, membre de Sup de Co Voile, contribuait à l’organisation du tour de France à la voile. Elle continue de soutenir les associations de voile et accorde avec plaisir le droit d’utilisation de son image. A titre d’exemple, Servane a été marraine de l’équipage Sciences Po Rennes qui a participé à la Course Croisière 2011 de l’EDHEC. Servane conserve un très bon souvenir de sa vie étudiante bien qu’elle pense ne pas avoir assez profité de la vie nocturne et festive qui lui est associée… « Ce qui est primordial, c’est de faire ce qu’on aime » et pour les sportifs de haut niveau « de persévérer dans leur passion, et de poursuivre une formation en parallèle afin de préserver une seconde corde à leur arc », explique Servane.

Toujours à la proue de son bateau…
Servane compte continuer la course au large et la compétition et espère pérenniser son activité. Elle ne souhaite surtout pas se projeter dans 10 ou 20 ans et préfère laisser le destin faire son oeuvre. Déterminée et passionnée, elle tient la barre et surfe sur la vague avec talent, mais préfère découvrir vers quelles terres inconnues son cher voilier l’acheminera….

Un aperçu de son récent palmarès
2010 : 7e de la Route du Rhum 2010 en classe ultime, 3e du Tour de France à la Voile avec TPM Coych, 2e du Spi Ouest France en Farr 30 avec TPM Coych, Vainqueur de la Primo Cup en Farr 30 avec Olympic Banking System
2009 :
2e du Tour de France à la Voile avec TPM Coych, Vainqueur des Voiles de St Tropez sur Tuiga
2008 : 5e de la Barcelona World Race, tour du monde en double sans escale et sans assistance Plus jeune française autour du monde en course
2007 : Cap Istanbul sur le Figaro Brossard
2006 : 2e Route du Rhum en 50 open Vainqueur Skippers D Islande
2005 : 3e Transat Jacques Vabre en 50 open
2003 : 12e Transat Jacques Vabre en Imoca

 

AB